Un 2 février pas comme les autres

Journée de la vie consacrée, à Lens

Ce mercredi-là, c'est la journée des « consacrés ». Il convient donc de fêter les religieuses de Lens : des franciscaines missionnaires de Notre Dame, les filles du Saint Esprit, la Sainte Famille de Villefranche de Rouergue, et, de Sallaumines : les petites soeurs de l'ouvrier. Se joindront à elles, le frère Jacques Marie, Franciscain, les frères Jean et Grégoire, oblats de Marie, de la communauté polonaise.


La célébration, à 12h, est un peu improvisée, car on n'attendait pas tant de monde : il faut se rassembler, non dans la chapelle de semaine, mais dans l'église Saint Léger. C'est un moment d'action de grâce et de reconnaissance pour tout ce qui est vécu dans le quotidien, au plus près de la population, un moment de lumière aussi, en accueillant « La lumière des nations et la gloire d'Israël ». Syméon nous est présenté comme un modèle : un homme juste et pieux qui attendait.....


Mais, ce jour là, c'est aussi la fête du têt, le nouvel an asiatique. La fraternité-migrants prépare une soirée festive, dans une localité voisine, avec le groupe des réfugiés vietnamiens qui confectionneront le repas.....avec les baguettes pour le riz, bien sûr! Les religieuses ont eu l'idée d'être présentes à cette fête du têt : à l'offertoire, elles apporteront des corbeilles de fruits qui seront, le soir, offertes à nos amis vietnamiens par une délégation de 4 religieuses : une pensée, au cours de l'Eucharistie, pour ceux qui,venus de loin, sont devenus tout proches de nous, un moment de fraternité universelle, au cours du repas, malgré les difficultés des échanges.


De beaux moments de convivialité. Comme on voudrait qu'ils soient plus nombreux. Merci aux religieuses d'y avoir pensé.
Michel Becquart
 

En d'autres lieux aussi cette journe a été marquée par un temps de rassemblemebnt et de prière: en Calaisis, à Belval etc.

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 1424 visites