Session nationale relations Islam

SRI service des relations avec l'Islam

 Session nationale des délégués des évêques pour les relations avec les musulmans,

 à Chevilly-Larue, 27-29 janvier 2012SRI participants 2012 SRI participants 2012  

 

Plus de 80 délégués diocésains ou membres des équipes chargées par les évêques de France des relations entre catholiques et musulmans se sont réunis pendant trois jours au séminaire des Missions de Chevilly-Larue, près de Paris (Val de Marne), venant de plus de 50 diocèses de France.


Au cours de cette session qui se tient tous les deux ans, ils ont réfléchi à plusieurs thèmes d’actualité :

  • Islam, musulmans dans les medias : que retenir que transmettre ?
    avec les interventions de Madame Dominique Quinio, directrice de la rédaction du quotidien « La Croix » et de Madame Hue Trinh Nguyen, rédactrice en chef du mensuel « Salam News »
  • Les relations entre chrétiens et musulmans en France aujourd’hui
    avec la participation du Pasteur Anne Thöni, chargé des relations avec les musulmans à la Fédération protestante de France, de Abdelhak Eddouk, aumônier musulmans et Azzedine Gaci, recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne.
  • Ouverture aux Églises du Maghreb,
    Avec le témoignage du P. Bernard Janicot, directeur d’un centre de documentation à Oran, depuis 40 ans en Algérie, sur le sens de la présence chrétienne aujourd’hui au Maghreb.

Les échanges et réflexions des participants ont aussi porté sur une relecture de la mission que les évêques de France leur confient et sur les chantiers de travail à ouvrir en présence de Mgr Michel Dubost, évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes, qui a succédé à Mgr Michel Santier, évêque de Créteil comme président du Conseil pour les relations interreligieuses de la conférence des évêques de France. Il a partagé trois convictions:

 

  • L'Eglise doit sans cesse se former et se préparer au dialogue avec une attention particulière pour la formation des jeunes qui en sont les premiers acteurs.
  • L'Eglise doit favoriser une société de dialogue dans le cadre de la laïcité, en précisant que pour nous chrétiens, l'accueil de l'étranger est premier.
  • L'Eglise doit être attentive et soutenir tous ceux qui mènent le dialogue de façon visible, ou humblement dans la vie de tous les jours.

En conclusion, il a indiqué qu'il n'y a qu'un seul avenir possible : l'avenir partagé.

 

Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pour les relations interreligieuses au Vatican, a envoyé aux participants un message personnel de reconnaissance et de solidarité qui a été lu en ouverture de la rencontre et rendu public vendredi 27.

Michèle et Jacques Senellart, délégués pour les relations avec l'Islam du diocèse d'Arras
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 1977 visites