Rencontre avec Jeanne Pelat

Conférence à la Maison du doyenné de Béthune-Bruay

"Ne jamais dire jamais"' 

"On est responsable du bonheur"

 

Plus de deux cents personnes venues des quatre coins du diocèse d’Arras et des diocèses voisins, ont assisté à la conférence de Jeanne Pelat, auteur du livre «Résiste ! » Une vie dans un corps que je n'ai pas choisi."  La jeune femme, diplômée d’une licence d’histoire de l’art et en journalisme, qui suit cette année les cours à la catho de Lille pour faire un DU théologie pratique, est très connue pour ses nombreux témoignages lors des émissions du Téléthon sur France 2 et son engagement dans l'association de l'AFM-Téléthon.

 

Lors de cet événement, co-organisé par le doyenné de Béthune-Bruay et l’aumônerie de l’hospitalité diocésaine d’Arras, animé par Florian Debacq, Jeanne Pelat nous raconte son parcours et sa foi. C’est en fin 2015, qu’elle sort son livre. Au travers de celui-ci, elle révèle une partie de son histoire, son expérience, sa force de vaincre mais surtout sa force de vivre. Cette jeune femme de 21 ans, très mature, de caractère, rayonnante, pleine d’humilité, de courage, sourit à la vie malgré sa maladie, une forme de myopathie très rare et les épreuves engendrées. Dans son livre, elle fait également de nombreux parallèles entre sa foi et sa vie. En particulier, sa dévotion à Notre Dame de Lourdes et à plusieurs saints dont Sainte Bernadette où elle dit : « Je suis touchée au plus haut point par cette jeune fille malade et pauvre qui affronte calmement les adultes pour délivrer son message : " je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire" ». Elle fait aussi le parallèle avec la vie du Christ et la vie des malades, surtout dans le passage de l’agonie et le mystère du Christ. « Dieu a pris corps en condition d’homme, il a eu des parents pauvres et une vie en toute discrétion et c’est après avoir délivré son messagRencontre avec Jeanne Pelat Rencontre avec Jeanne Pelat  e qu’il a souffert. Dans une société où l’apparence est illusion et orgueil, en quoi serait-il l'image de Dieu ? Le Christ ne serait pas le Christ sans ses stigmates. Le monde a besoin de malades pour avoir une vision de Dieu dans le monde ».

 

Jeanne est aussi très entourée par sa famille et ses amis. C’est l’amour et l’envie de se donner les moyens pour être heureux et goûter au bonheur qui anime son existence. Un témoignage bouleversant et émouvant qui nous donne une belle leçon de vie, mais surtout de réflexion sur notre propre chemin.

 

À l’issue de cette conférence, Jeanne et sa maman Isabelle se sont prêtées au jeu des questions-réponses de l’assemblée, et Jeanne s’est montrée d’une grande disponibilité pour la séance de dédicace personnalisée de son livre avec chacun.

 

Alicia Lieven

 

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 771 visites

Fermer