Ordinations diaconales

... par amour, mettez-vous au service les uns des autres.

Mgr Jaeger a ordonné diacres permanents Denis Pérard, Pascal Demette,Vincent Salomé, en la cathédrale saint Vaast d'Arras

 

Denis Pérard.


Denis Pérard Denis Pérard    En 2004, répondant à une sollicitation de l’abbé Jean-Pierre Brunel alors responsable du secteur paroissial de Desvres, Denis Pérard débute une formation vers le diaconat, étalée sur plusieurs années.
        Marié et père de trois enfants, il est aujourd’hui secrétaire de l’association Regard en Marche et rédacteur en chef du mensuel. Il assure la responsabilité de la ligne éditoriale, soutient, avec une petite équipe, l’ensemble des rédacteurs des éditions locales. Ce sont près de 45.000 numéros qui sont distribués mensuellement dans le diocèse. Denis assure aussi le suivi de Bonnes Nouvelles (Arras et Croisilles) ainsi que Graines d’Opale (Berck et environ).
        Après son ordination, il continuera sa responsabilité. La responsabilité diaconale de solidarité au service du monde, des plus faibles et de la pauvreté est déjà bien ancrée chez lui.

 

Pascal Demette .
 

 

Pascal Demette Pascal Demette  Originaire de Paradis - Lestrem. Alors que bien souvent, les demandes en vue du diaconat sont formulées par un prêtre ou des laïcs en lien avec le délégué diocésain au diaconat, pour Pascal Demette, c’est lui qui frappa à la porte. Cependant c’est bien l’Eglise en la personne de l’évêque qui appelle les candidats au diaconat et leur confie de partager la mission de toute l’Eglise.


Le temps de formation fut l’occasion de rencontre ave des gens très différents. Ce fut un apprentissage à cheminer ensemble, à partager, à réfléchir. Tout chrétien est appelé à offrir au Seigneur sa vie avec ses joies et ses peines. Le diacre participe à ce service de la prière. En même temps la mission du diacre est d’être présent dans le milieu professionnel ou dans la vie associative, selon ses engagements. Mais c’est aussi la condition de tout baptisé ; le diacre n’est pas un être en-dehors de l’humanité. Ce qui est premier c’est de se savoir aimé de Dieu et désirer partager cette certitude.


Pour son épouse ce fut aussi une découverte, car elle connaissait le diaconat comme étape vers la prêtrise. Elle découvre qu’elle aussi est appelée à partager la vie de son mari diacre. “Mais dans quoi va-t-on s’embarquer ?‘” a-t’elle dit, avant d’accepter l’engagement de son mari.

 

Vincent Salomé

 

Vincent et Claire Vincent et Claire   Habite Bellone. Marié à Claire ; trois enfants ; Très actifs au souci de la coopération : médecins du monde ; Service de Coopération au développement (SCD) et sensibilisation dans la région, service d’échange et de coopération régional ; présence en paroisse en catéchèse, maisons d’Evangile, engagé avec les associations de parent d’élèves. Souci d’accueillir la diversité : avec des amis catholiques, protestants et musulmans. Dans leur projet : parcourir par étapes annuelles le chemin de Compostelle

Voir présentation de l'appel dans la paroisse
 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 14863 visites