Centenaire de l'abbé Frédéric Marlière

Foyer Jean XXIII, Maison diocésaine d'Arras

Le Foyer Jean XXIII était en fête pour l'anniversaire de l'abbé Marlière.

 

 Quelques prêtres et Mgr Leuliet Foyer Jean XXIII 7 janvier.2010  
Quelques prêtres et Mgr Leuliet
Quelques prêtres et Mgr Leuliet
L’abbé Frédéric Marlière est né à Billy-Montigny le 12 février 1911. Pour commencer ce nouveau siècle, il est accompagné par Mgr Leuliet qui a fêté ses 101 ans le12 janvier dernier. (ci-contre, en janvier 2010. Le père Marlière, en bas au centre; Mgr Leuliet au-dessus, portant la cravate)

 

Le père Marlière a été ordonné le 8 juillet 1934 et fut nommé vicaire à Fouquièrs-les-Lens. Ensuite ce fut une longue carrière d’enseignant, d’abord à l’Institution Saint Joseph d’Arras, puis à Saint Paul/Sainte Ide de Lens. Il fut chargé de cours aux Facultés catholiques de Lille. Il continua l’enseignement à Saint Paul de Lens avant d’accompagner la catéchèse dans l’établissement.

 

Homélie de Mgr Jaeger Anniversaire abbé Marlière  
Homélie de Mgr Jaeger
Homélie de Mgr Jaeger
Au moment de la retraite, il a fait paraitre plusieurs livres de philosophie, dont une trilogie autour des Origines : “Et leurs yeux d’ouvrirent” ; “Et ils virent qu’ils éraient nus” ; “Qui t’as appris que tu étais nu ?” Un autre ouvrage : “Aime et fais ce que tu veux” est une manière de reprendre l’a Parole de Saint Augustin pour porter un autre regard sur l’Amour que celui habituellement porté dans la société Anniversaire abbé Marlière Anniversaire abbé Marlière  
 

La réflexion publiée dans ses ouvrages est centrée sur les origines du monde, la manière philosophique d’en rendre compte à l’aide des récits des Ecritures et des commentaires des Pères de l’Eglise. Sa réflexion donne une grande place aux questions du couple et de la sexualité, l’amour, la gratuité, l’épreuve originelle, la souffrance, la Rédemption, le Royaume. Si les sujets qu’il aborde sont des “sujets éternels”, la manière de les étudier reste très tributaire du contexte social et ecclésial dans lequel ces thèmes sont abordés.

 

Au cours de son homélie, Monseigneur Jaeger a commenté les lectures du jour et établi un rapport avec la vie et l'enseignement de l'abbé Marlière. La première lecture, du livre de la Genèse ch. 3 évoquait la désobéissance d'Adam et Eve en mangeant le fruit défendu; l'Evangile de Marc, ch 8 rappelle la multiplication des pains, distribués en abondance. 

 

"La première lecture nous situe au coeur du drame exprimé dans le récit de la Création, alors que Dieu a donné à l'homme tous les biens de la terre, excepté de toucher à ce qu'est Dieu lui-même.

Par son choix, l'homme s'est libéré de Dieu et il a souffert de l'absence de Dieu jusqu'à ce que Dieu, en Jésus-Christ, devienne notre nourriture. (NDLR : Pour mémoire, il faudrait rappeler le thème des livres du père Marlière-ci-dessus).

 

"Le père Marlière fut de nombreuses années prêtre et disciple actif, chargé de porter le pain de Dieu et l'amour du Christ. Son ministère, il l'a vécu essentiellement dans l'enseignement (NDLR: Le décret ministère et vie des prêtres place en première mission pour les prêtres l'annonce de la parole avant la célébration et le gouvernement du peuple de Dieu). L'enseignement, c'est d'une part l'acquisition de connaissance, mais c'est aussi la volonté de faire grandir des êtres humains, qui prennent leur place dans la Création, et dans la re-Création en Jésus-Christ. Remercions donc l'abbé Marlière et, avec lui et ses confrères, rendons grâce au Père pour son oeuvre d'amour."

 

  

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 4312 visites