Anniversaire d'ordination

Homélie de l'abbé Gabriel Berthe

Jubilé d'ordination Jubilé d'ordination   En ce jour anniversaire de mon baptême et de mon ordination, je suis heureux d’honorer avec vous la mémoire des apôtres Pierre et Paul. Notre foi en Jésus Christ repose sur le témoignage qu’ils nous ont transmis: « Tu es le Messie le fils du Dieu vivant » dit l’apôtre Pierre. « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » dit l’apôtre Paul.
Nous sommes une Eglise apostolique … reliée aux apôtres
L’un a semé, l’autre a arrosé, mais c’est Dieu qui donne la croissance.

Quand je contemple la vocation de l’un et de l’autre, je suis émerveillé de la confiance de Jésus…
C’est Lui qui les a choisis, qui les a appelés.. malgré leur faiblesse et peut être à cause de leur faiblesse.

Pierre est enthousiaste et il est le premier à confesser sa foi, mais quand les choses tournent mal c’est aussi lui qui ose dire « je ne connais pas cet homme » or c’est à lui que Jésus demande « M’aimes tu » et il lui confie son Eglise.
 

Paul est un passionné de la cause du Dieu des Juifs… et pour défendre son Dieu, il devient persécuteur de ces hommes devenus « chrétiens » et c’est lui que Jésus appelle sur le chemin de Damas et dès lors Paul mettra toute son énergie à annoncer vivant, ressuscité celui que ses frères juifs ont crucifié.Folie de l’amour de Dieu, infinie confiance de Jésus pour ses apôtres Pierre et Paul
tous deux vont écrire de façon différente leur mission dans l’Eglise naissante.


Pierre soucieux d’une Eglise déjà rassemblée et dont il faut préserver l’unité.
Paul tourné vers les païens, pour une Eglise à construire dans les grandes villes de l’époque.

 

Dans les années 60, cette date du 29 juin a été choisie pour l’ordination des prêtres, et ce fut une bonne intuition. Se rappeler d’abord que c’est Dieu qui appelle, et Il n’appelle pas forcement parce que l’on est capable, parce que l’on est parfait, mais parce qu’on accepte de se laisser  aimer, et c’est Dieu qui donne sa grâce.Nous sommes une Eglise apostolique


L’année de mon arrivée à Beaurains n’est pas l’année zéro de l’annonce de Jésus Christ dans cette commune, dans cette région, d’autres ont témoigné avant moi et le feront après moi, et le feront avec les dons qui leur sont propres.
Un prêtre ne ressemble pas à un autre prêtre... l’un a été très sensible au monde ouvrier, un autre aux exclus; l’un a veillé à la formation des animateurs de funérailles, un autre à la musique et à la belle liturgie.


Personnellement j’aime voir grandir une Eglise peuple de Dieu où tous les baptisés peuvent prendre leur place… aller vers, rejoindre ceux dont nous sommes loin, appeler sans cesse, repérer les talents nouveaux, faire grandir, confier des responsabilités au plus grand comme au plus petit , fédérer les énergies nouvelles.
Vouloir une Eglise fraternelle qui soit signe de la force de l’Esprit de Dieu, que nous soyons ensemble porteurs d’espérance et contagieux de la Bonne Nouvelle…

Ce qui m’étonne toujours, c’est à la fois ceci : Dieu aime le monde et nous précède dans les cœurs, c’est Lui qui sème de façon invisible mais réelle et en même temps Il nous fait confiance, Il ne fait rien tout seul, Il veut avoir besoin de nous ! pour épanouir ce qu’il a commencé, pour rendre visible ce qu’il fait de façon invisible.

En terminant nous allons chanter : Marie témoin d’une espérance tu nous fais signe d’avancer toujours plus loin… toujours plus loin…..
Alors ensemble poursuivons la route, allons plus loin dans la confiance.
Le seigneur était là, Il est là, Il sera là … Toujours Il est vivant et source de vie
Abbé Gabriel Berthe
 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 2809 visites