Messe pour la porte jubilaire de la Miséricorde

Dimanche 17 Avril, jour du passage de la porte de la Miséricorde, en l’église St Nicolas de Bapaume

image001 image001  Dimanche 17 Avril, jour du passage de la porte de la Miséricorde, en l’Eglise St Nicolas de Bapaume, j’ai vécu un temps de grâce que j’ai envie de partager avec vous.

 

Vers 10 heures, après avoir pris de chant « Nous sommes le peuple de la longue marche », nous nous sommes mis en route vers l’église au départ de la chapelle d’Avesnes le Bapaume. La prière et un temps de marche silencieuse ont permis d’ouvrir notre cœur pour recevoir ce cadeau sans cesse offert par Notre Père : sa Miséricorde.

 

Nous arrivons à la porte de l’église, certains nous y attendent, d’autres nous y rejoignent ; nous nous saluons. Ensemble nous attendons…

La porte s’ouvre et notre pèlerinage se poursuit dans l’église avec une halte à chacune des sept portes, toutes accueillantes, préparées par les différents services de l’Eglise : portes de la Miséricorde, de la Prière, de la Mission, de la Rencontre, du Baptême, du Pardon et du Partage. A chaque arrêt, nous est offert un passage de la Parole de Dieu et la prière, nourritures essentielles à notre vie chrétienne.

 

Nous sommes prêts pour le banquet Eucharistique. C’est une assemblée fraternelle constituée de personnes toutes différentes, avec leurs faiblesses, blessures, qualités et bonne volonté qui rend grâce au Père. Oui, l’Esprit Saint nous a réunis et a fait de nous le Corps Vivant du Christ.

L’Eucharistie s’est prolongée par un repas (type auberge espagnole) qui a rassemblé des néophytes, des catéchumènes, leurs accompagnateurs et tous ceux qui le désiraient, telle Georgette qui nous a rejoints. Repas suivi d’un temps de partage autour de deux textes de la Parole. Chacun exprime comment ce texte lui parle et le rejoint dans sa vie. Nous nous écoutons et nous nous enrichissons les uns les autres. Voici quelques réflexions :

- Actes des Apôtres (Ac. 5, 27-32+40-41)  avec les catéchumènes :

*l’Amour du Seigneur est tellement fort que l’on ne peut pas ne pas y répondre.

*accepter de se laisser aimer par le Seigneur ;

*on devrait accepter d’avantage de s’abandonner au Seigneur.

- Evangile de Jean (Jn 21, 1-19) avec les néophytes :

*un grand désir de parler de Jésus à tous ceux que je croise (famille, collègues, malades que je visite...).

*enseigner autrement, que ce que nous avons reçu, l’amour de Dieu à nos enfants.

*vivre sa foi comme on l’entend, sans tomber dans l’extrême, mais comme les Apôtres, malgré la peur, affirmer sa foi.

*avec l’Esprit-Saint, on est témoins, on prend conscience de tout ce qui se passe, se vit beau autour de nous.

*avec l’Esprit-Saint, tout renaît, tout est renouvelé.

*obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

*témoigner avec l’Esprit-Saint des victoires de l’Amour sur le péché.

 

Nous prions ensemble, nous chantons avant de repartir heureux, pleins d’espérance dans nos différents lieux de vie, bien décidés à faire connaître et partager l’Amour que le Père nous donne, à mieux répondre aux appels de l’Evangile.

Une question qui revient à chaque rencontre avec les néophytes : « nous refaisons cela quand ? » Nous avons besoin de vivre ces moments forts avec vous.

Oui Dieu ne cesse de donner ses grâces et sa miséricorde.

Un grand merci à tous ceux qui ont collaboré à la réussite de cette journée.

 

                                                                                                               Marie-José DELTOMBE

 

Article publié par EAP Notre Dame de Pitié du pays de Bapaume • Publié • 902 visites