« Pour nous hors de question de ne plus pouvoir communier !»

Témoignage de divorcés-remariés

 

 Bien sûr nous aurions pu continuer notre vie sans nous préoccuper de l'église mais voilà notre foi et nos convictions étaient présentes et nous avaient déjà emmenés dans une église à Saïgon au Vietnam en 2009. Nous avons toujours fréquenté les églises mais pas toujours reçu un accueil bienveillant or  pour nous hors de question de ne plus pouvoir communier ni de soumettre au regard de Dieu notre bonheur d'être à nouveau un couple. Nous avions besoin d'écoute de compréhension. Nous avons essuyé quelques revers . Puis de bouche à oreille nous avons été aiguillés vers Pierre Neuts* et avons cheminé dans notre position de divorcés-remariés. Aujourd'hui nous sommes plus qu'épanouis !! Merci !

 

Nous avions décidé de célébrer symboliquement notre union dans la cathédrale Notre Dame de Saïgon en hommage à nos parents ayant séjourné en Indochine 55 ans plus tôt  et pour l'un de nos parents marié en la cathédrale Notre dame de Saïgon en 1953. 

 

De retour en France, nous éprouvions un désir ardent de partager ce moment avec nos proches autour d'un temps fort. Mais comment? Est- ce que l'église peut toujours nous écouter, nous réintégrer malgré l'engagement prononcé lors d'une précédente union?

 

C'est par le hasard du bouche à oreille que nous avons découvert l'existence d'un courant de pensée religieux favorable à la situation des divorcés remariés, en la présence de Pierre.

Son écoute et sa compréhension ont permis à notre couple de continuer le chemin de la foi avec sérénité.

 

*Pierre Neuts est diacre permanent du diocèse habitant St Laurent Blangy , attentif aux    personnes divorcées

Isabelle Meyfroidt-Lutun

 

ACCUEIL DES PERSONNES SEPAREES, DIVORCEES, DIVORCEES ENGAGEES DANS UNE NOUVELLE UNION

 

En lien avec la pastorale familiale du diocèse d’Arras

 

Un travail de recherche et de réflexion est en cours concernant les personnes séparées, divorcées, ou divorcées et engagées dans une nouvelle union. Une équipe s’est constituée pour penser à l’accueil de ces personnes, leur accompagnement, le temps de partage et de prière à l’occasion de leur remariage civil. Cette équipe, et le travail à accomplir, se veulent en lien étroit avec la pastorale de la famille menée dans le diocèse, les mouvements et services d’Église ainsi que les personnes en responsabilités dans ces mouvements et services. L’évêque du diocèse sera informé par les représentants épiscopaux concernés.

Article publié par Catherine Lux - Catéchuménat Notre Dame de Pitié du Pays de Bapaume • Publié • 160 visites

Fermer