Vivre la communion au sein du doyenné !

Le mardi 11 septembre, notre nouveau doyen, Pierre-Marie Leroy, recevait à la MDA, les prêtres, les diacres, les religieux, les laïcs consacrés, les ALP, les membres des EAP et les laïcs engagés dans différents mouvements hors et dans l’Eglise du doyenné.

Beaucoup ont répondu à cette invitation mais pas tous. Pierre-Marie nous a demandé de prier pour les absents pour que nous soyons vraiment en communion les uns avec les autres.

 

« Le  fondement de la communion, c’est l’amitié avec le Christ ! » Paul VI

 

Propos relatés par Michel Cool, journaliste aux  revues « La vie » et « Témoignages chrétiens », au « Jour du Seigneur » et spécialiste du Vatican. Il nous a présenté son dernier livre « Paul VI prophète, dix gestes qui ont marqué l’histoire ». Il nous transmet son admiration et sa gratitude pour Jean-Baptiste Montini, pape Paul VI. Il sera canonisé le 14 octobre 2018. Il est le successeur de Jean XXIII et a eu pour tâche de mener à son achèvement le concile Vatican II.

 

Le dialogue comme outil pastoral de tout chrétien dans l’Eglise et hors l’Eglise.

 

Paul VI a été le pape d’une Eglise missionnaire par le moyen du dialogue. Dialogue avec les athées, les orthodoxes, les protestants, et même tentative avec Monseigneur Lefebvre qui a refusé. Paul VI a permis aux fidèles d’assister, pour la première fois, aux audiences générales du mercredi. A l’ONU, il s’est adressé aux chefs d’Etat du monde,  pour lancer un cri d’urgence en faveur de la démilitarisation et pour abolir la guerre. Il  invitait également au partage avec les plus pauvres.

 

Paul VI a été surnommé «  Le pape aux bras tendus »

 

 C’était sa façon d’accueillir l’autre quel qu’il soit. Toujours tendu humblement vers l’autre, il voyait  en chacun le visage du Christ. Il portait toujours sur lui le livre « L’imitation de Jésus Christ ». Sa spiritualité est celle de la lumière. Le témoignage chrétien est comme un candélabre : il brûle, il se consume tout seul tout en éclairant les autres. Eclairer  l’autre mais surtout lui permettre de découvrir sa propre lumière intérieure. La lumière intérieure passe par le regard, un regard débarrassé de l’égo seulement intéressé par l’autre. Nous avons ensuite participé à l’eucharistie dans laquelle le nouveau doyen nous a fait part de son souci de faire vivre la communion au sein du doyenné

Catherine Lux

 

 

Paul VI face à l’homme moderne

 

L’homme est tellement exalté, il veut être la dernière mesure de l’évolution et du progrès humain. Mais, cette figure de l’homme  qui grandit, révèle aussi  sa profondeur psychologique. Elle révèle encore davantage ses besoins, ses souffrances. Cet homme se présente donc encore plus reconnaissable comme l’image du Christ. Ce besoin du Christ éprouvé et manifesté par l’homme de ce temps est  évident ! On la mesure au désespoir, dernier mot de la littérature moderne, à une soif angoissée de paix sociale, de justice. Sentiments qui gagnent chacun de nous et nous concernent. Dans sa propre exaltation, l’homme exprime comme un grand désir du Christ. Si nous savons déchiffrer cela, nous trouverons les paroles  pour faire vivre le Christ dans notre société qui semble plutôt réfractaire ; qui  rejette le nouveau message du Seigneur comme une parole vraiment notre humanité.

Michel Cool « Paul VI prophète, dix gestes qui ont marqué l’histoire »

Article publié par Catherine Lux - Catéchuménat Notre Dame de Pitié du Pays de Bapaume • Publié • 63 visites

Fermer