Il était une foi

Le covid 19 a destabilisé notre planète? Nul ne sait ce que l'avenir nous réserve.Le confinement, les gestes barrières,la mise en quarantaine, voici ce que le covid 19 nous impose si nous voulons survivre.

 

Mais pour survivre suffira-t-il de prolonger les façons de vivre d'aujourd'hui? 

 "Moi aussi dit Jésus, je suis, depuis des siècles,.dans le confinement des églises que des gens m'ont construites en déclarant que c'était ma maison.C'est là qu'une fois par semaine, je devais ouvrir ma porte pour des cérémonies rituelles et répétitives où chacun retrouvait sa place attirbuée. Je crois qu'on leur avait appris à rester muets pour écouter un momologue dans un langage qu'ils ne comprenaient pas.toujours. Moi, Jésus qui étais toujours dehors quand j'étais avec eux, j'aurais aimé qu'ils me parlent de ce qu'ils vivaient, qu'ils se disent les uns aux autres comment ils m'avaient reconnu parlant aux exclus, aux personnes volages et adultères et même à tous les païens.C'était comme cela que je vivais avant d'être mis à mort et de ressusciter.Oui, j'aurais aimé qu'ils m'apportent ces "produits du terroir." en apréciant comme ils étaient savoureux.puisque mon Esprit y était à l'oeuvre. Au lieu de cela, on leur a appris à consommer des produits étrangers concoctés dans des officines agréées, produits qui ne leur disaient rien, car après les avoir entendus, ils n'en reparlent jamais entre eux. 

Vais-je leur redire, comme au début de ma vie avec eux : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle" , ou encore "Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d'eux"? Le covid 19 les incitera-t-il à vivre une foi inédite ? Quand ils entendent qu'on restaure, à grands frais,une cathédrale brûlée, sauront-ils devenir, à peu de frais, des bâtisseurs d'églises domestiques ?

 

Abbé Chopin

Article publié par Catherine Lux - Catéchuménat Notre Dame de Pitié du Pays de Bapaume • Publié • 292 visites