Tracer une route à travers le désert !

Entrée en catéchumènat en temps de confinement

 

Le 6 décembre, fête de Saint Nicolas et deuxième dimanche de l’avent, « Aplanir le chemin, tracer une route à travers le désert » nous disent les textes de ce de jour. C’est ce que Jessalyne, Béatrice et Julien ont commencé avec leur entrée en catéchumènat.

 

Ils ont frappé à la porte de l’Eglise. Ils ont été accueillis sur le seuil par le prêtre qui leur a demandé ce qu’ils souhaitaient. Ils ont été signés sur le front pour que la croix du Christ les protège, sur les oreilles, les yeux, la bouche, les épaules et le cœur pour qu’ils puissent écouter, voir, répondre au Seigneur, être habité par la foi et porter joyeusement le joug du Christ.

 

Ensuite, ils ont fait leur entrée dans la communauté chrétienne qui les a reçus chaleureusement. Pour le chant final, « Allume une étoile », Christine Morelle les a invités à allumer un lumignon.

Un moment d’église fort en ce temps de confinement !

 

Le vendredi suivant, nous nous sommes retrouvés pour une mystagogie de l’entrée en catéchumènat. Marie, nouvellement baptisée et Gaëtan, son mari, nouvellement confirmé, étaient avec nous.

 

Chacun a pu exprimer son ressenti, comment il a compris le geste posé, la parole prononcée, à chaque étape. Avant la célébration, ils étaient tous un peu stressés. Ils avaient conscience de vivre une étape de leur baptême. Le sentiment très fort aussi d’être reçu par la famille des chrétiens, de rentrer dans la maison de Dieu.

 

Le signe de croix tracé sur le front par le célébrant : « ça change mon regard sur le monde. Le Christ est à côté de moi. Il me guide dans toutes mes actions. » « Dieu nous accompagne dans les bons et les mauvais moments. » « Quand j’ai tracé le signe de croix sur le front de Julien, je me suis sentie interpellée moi aussi. Les paroles entendues, je les ai prises pour moi. »  une accompagnatrice. « Le signe de croix reçu sur les oreilles, les yeux etc… c’est Dieu qui nous donne sa confiance… C’est tout notre être qui est en éveil, qui est engagé. »

« Nous avons vécu un moment fort rempli d’émotion ! »  « J’étais fière. »  « Lorsqu’on est rentré dans l’église, on a suivi les pas de Dieu. » «  On est allé à sa rencontre. » «  On s’est senti accueillis par Dieu, par la communauté. C’était intimidant de nous présenter devant tous les chrétiens et devant Dieu. »

 

Jésus demande à ses premiers disciples : « Que cherchez-vous ? »  « Ce que je cherche c’est l’image de Jésus. Essayer de lui ressembler un peu plus chaque jour. »

C Lux

Article publié par Catherine Lux - Catéchuménat Notre Dame de Pitié du Pays de Bapaume • Publié • 335 visites