BTP magazine n°1 : l'agroécologie, une solution pour la planète

Présentation rapide du premier numéro de Bouge ta planète magazine , et du partenaire qu'il évoque ...

 

"Bouge ta planète magazine" est un nouvel outil d'animation et d'éducation   à destination des 11-15 ans . Cet outil pédagogique a pour objectif de faire découvrir chaque année une problématique de solidarité internationale , via la présentation de projets conduits par les partenaires du CCFD-Terre Solidaire.

 

Le numéro 1 est consacré à l'agroécologie, et s'enracine dans les réalités de l'Afrique des Grands Lacs (Est du Congo, Ruanda , Burundi).

 

                                   Le  présent magazine  s'articule de la manière suivante :

 

"En route vers l'Afrique des Grands Lacs avec Mwamini" (page 1)

            présente Mwamini , jeune fille de 17 ans , membre de l'association UWAKI, qui servira    

            de guide  et "incarnera "le propos;

 

"Zoom sur la région des Grands lacs africains"  (pages 2-3)

            fixe les principaux caractères naturels et  agricoles d'un espace africain  très densément

            peuplé,  pas défavorisé  mais trop souvent en butte à l'insécurité ;

 

"l'agroécologie comme moyen d'assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire (pages 4-5):

            définit l'agroécologie et expose à l'aide d'exemples quelques techniques;

 

"Avec l'agroécologie, la société bouge" (pages 6 et 7) :

            souligne les effets et retombées du changement sur le partage et la gestion  des terres,

          la distribution des tâches , et plus généralement  la place des femmes  dans la société             rurale.

 

 "Et toi , tu fais quoi? (page 8)

            une invitation à l'action ...

 

                                                    UWAKI Nord Kivu

 

...est une organisation paysanne de femmes, sise la province congolaise du Nord-Kivu (une région encore sujette aux conflits, à l'est de la RD Congo),  partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis 1998. 

Cette association  se mobilise autour de deux grands enjeux : la souveraineté/sécurité   alimentaire, et la promotion des droits des femmes.

 

UWAKI aide les femmes  à louer des terres (souvent exclusivement gérées par les hommes), et les  forme à des techniques agricoles nouvelles , comme la fabrication de bio-pesticides ou le compostage. Les femmes développent et entretiennent des jardins potagers et participent à la gestion des pépinières (qui est aussi un privilège masculin).

 

Au-delà des aspects "techniques" , ces  initiatives permettent de poser la question de la place des femmes dans les foyers et les communautés rurales. Avec la promotion de  l'agroécologie, c'est toute la société qui bouge ...

 

UWAKI encourage les femmes à prendre toute leur place, ce qui suppose que  leur contribution et leurs droits soient mieux reconnus , et cela passe notamment par  une participation plus équilibrée aux travaux des champs et dans la vie sociale.

 

Article publié par Guy Jovenet - CCFD Terre Solidaire • Publié • 41 visites

Fermer