Le développement ?Journée de formation Béthune

Evolution de la notion de Développement

 

Le développement… Quel développement ?

 

Formaiton CCFD Décembre 2007  
Formaiton CCFD
Formaiton CCFD
 La commission départementale du CCFD organisait un après-midi de formation sur le thème du développement. Depuis plus de 40 ans le CCFD nous appelle à promouvoir le développement.

 

 Oui, mais… C’est une notion qui évolue…Parfois dévoyée jusqu’à justifier des atteintes aux droits de l’homme…Qu’entend-on aujourd’hui par ce mot ? Croissance économique ? Uniformisation des cultures et des modes de vie ?..Fomration CCFD Béthune 1er décembre  
Fomration CCFD
Fomration CCFD

 

 Le samedi 1er décembre, au lycée Saint Dominique de Béthune, 70 militants du CCFD se sont réunis pour aborder le thème d’année : « le sens du développement ».

 

 D’abord un échange en groupes : l’essentiel dans une vie ? Comment respecter les pays du Sud ? N’y a-t-il de la place que pour les plus performants ?..

 

 Diacre et géographe... au sujet du développement Guy Jovenet formation CCFD  
Diacre et géographe... au sujet du développement
Diacre et géographe... au sujet du développement

 Puis Guy Jovenet, enseignent universitaire, montre les évolutions de la notion de développement depuis l’après- guerre. Car il n’y a jamais eu d’évidence (l’idée a même été remise en question). Et aujourd’hui ?

 

 Enfin, temps en atelier :

            Découvrir le Nicaragua, pays-phare cette année.

            Réfléchir sur notre manière de vivre et de consommer puisqu’elle a des répercussions directes dans les pays du Sud.

            Découvrir les outils jeunes. Prévoir l’événement « Bouge ta planète ».

 


 

Résumé de l'intervention de Guy Jovenet

 

De 1950 à aujourd’hui, la notion de développement a fortement évolué. Dans les années 1950, ce concept était en lien évident avec la notion de croissance économique. On le calculait avec les indices de “Produit intérieur brut par habitant”. La croissance consiste d’abord dans l’augmentation de l’exportation de produits minéraux ou de l’agriculture. Les théories du sous-développement inspirent des politiques de “développement économique”.

 

Les années 60-75 constituent la période faste du développement. On voit cependant émerger peu à peu la notion de développement intégral, et pas seulement économique. Le développement se faisait surtout à l’instigation des nations développées, mais le développement peut-il se faire sans la participation des peuples eux-mêmes ? Le développement, doit se solder par « la croissance du niveau de vie et de la valeur humaine » de l’ensemble d’une population.

 

Les années 80-90 sont celles du doute et des remises en question : fin des trente glorieuses, fin du bloc de l’Est. Dans l’eglise, l’optimisme de « Popularum progressio » (1967) contraste avec l’inquiétude qui sourd de « Sollicitudo rei socialis »(1987) 

Les modèles de croissance économique proposés n’ont pas tenu leurs promesses, les pays se sont endettés. Des mises au pas sont imposées par le FMI et la Banque mondiale, souvent au détriment des pays faibles. L’inspiration néolibérale se trouve derrière tous les projets d’ajustement et de réforme. Il y a même un refus de distinguer le fonctionnement des économies en pays pauvres et en pays riches… « la même règle pour tous ».

 

A partir des années 90, devant les échecs de ces politiques, d’autres courants se font jour, en particulier désignés sous le nom d’alter mondialismes. Les questions des écologistes viennent se greffer aux remises en cause des modèles de développement. Peut-on encore parler de développement possible ? On parlera alors d’écodéveloppement, puis de développement durable.

 

Pour le CCFD, le développement n’est pas une idée dépassée. Le développement où l’on jure par le tout-économique, lui, est bien fini. Il faudra toujours associer développement et croissance, mais ne pas s’enfermer dans l’économisme. Les ONG ont leur place dans la recherche de solutions, elles ne résolvent pas les quesiton, mais elles montrent qu’il st possible de faire autrement. Parler de développement durable, c’est parler aussi de développement social. Or le développement (économique et social) est difficilement pensable sans envisager la dimension politique du développement. Le développement doit être pensé comme un tout, et en même temps il est diversité.

 

On trouvera en bas de page le texte intégral de l'intervention.

 

 


 

 

 Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement Logo du CCFD  
Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement
Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement

 

Agenda.

            Du 2 au 8 mars : accueil dans le diocèse d’un jociste du Nicaragua.

            Samedi 15 mars : événement « Bouge ta planète ».

            Week-end de la pentecôte (10, 11, 12 mai) : Rencontre nationale à Grenoble. Occasion exceptionnelle de connaître le CCFD, avec de nombreux partenaires. S’inscrire au plus vite au CCFD Arras : 03 21 21 40 50.

        

Hervé LEROY Président du CCFD 62

 


 

  ccfd AG 2007 ccfd AG 2007  

 

 

Un thème est proposé pour la période 2007-2011

 : « Vivre sur une terre solidaire »

visitez le site du ccfd

 

Visitez le "moteur de recherche solidaire"

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 6514 visites

Fermer