partenaire 2012 : FUNPROCOOP Salvador

présentation de l'association partenaire , représentée par Hector Guevara

        FUNPROCOOP  ( Fundacion Promotora de Cooperativas)   SALVADOR

            La « Fondation pour la promotion des coopératives » a été créée en 1967 à l’initiative de l’Eglise Catholique (ds le cadre de la pastorale sociale de l’Eglise , menée par Mgr Luis Chavez y Gonzales. Depuis 2007, elle est aussi membre de la VIA CAMPESINA, réseau altermondialiste de défense des petits paysans et des modes de vie indigène favorable à la souveraineté alimentaire.

 FUNPROCOOP suscite et  soutient les initiatives  des coopératives et communautés paysannes visant à dynamiser une  production agricole durable et efficace. Elle conjugue pour cela l’assistance technique et l’éducation populaire, et cherche à renforcer la capacité des acteurs locaux à s’organiser, à analyser les situations, et plaider leur propre cause.

A ces fins, la Fundacion définit des « micro-régions » où elle crée  des « coordinations » qui réunissent divers acteurs locaux (coopératives, communautés, associations de développement communal, comités de gestion de l’eau , comités locaux de femmes ….) . Les coordinations  mènent la discussion collective des priorités et des propositions, et  portent les revendications devant les instances juridiques et politiques  (par exemple les demandes collectives : d’amélioration des chemins  ou de mise en place de marchés solidaires pour les surplus de l’agriculture familiale). Mais elles peuvent aussi exprimer de refus  collectifs, comme en témoigne leur opposition à l’extraction minière.

FUNPROCOOP dispose d’une ferme école (créée dès 1970) à Nueva Conception. Ce lieu de formation propose deux  « parcours :

  • une formation « civique »  destinée à susciter des cadres ou des leaders locaux , capables d’animer les coordinations,
  • une formation en agro-écologie élémentaire   qui vise des groupes paysans  (les « bonnes pratiques » des uns  sont présentées  sur des parcelles  « témoins » et expliquées à d’autres)

            Le projet soutenu en 2010 par le CCFD-Terre Solidaire (et cofinancé par l’Agence Française de développement) vise à combattre la pauvreté rurale  dans  deux « microrégions » des départements de Santa Ana et de Chalatenango en améliorant les conditions de production et de commercialisation, mais aussi les capacités d’auto –organisation des acteurs locaux.

Fermer