Vivre le Carême 2018 : à votre disposition

présentation rapide de "Vivre le Carême" 2018 :"Avec nos différences , tissons une terre solidaire"

Vivre le Carême 2018  est disponible.  Vous pouvez  vous le procurer  et passer commande de livrets individuels ou du poster  auprès de la permanence du CCFD-Terre Solidaire à la Maison Diocésaine.

 

            Un titre qui énonce une visée : « Avec nos différences, tissons une terre solidaire » ; un poster qui la met en scène : le poster qui associe la photographie d’une embrassade  et  l’image d’un tissu chatoyant. Les visages de l’altérité, et les trames d’un tissu où chacun peut être fil, un trait de couleur qui trouve sa place dans l’ouvrage.

 

            La brochure nous invite en effet à parcourir ce chemin de carême , qu’elle décline en cinq temps –cinq semaines de carême –  cinq attitudes :

 

   S’approcher,  ouvrir la porte, aller à la rencontre des différences pour découvrir l’autre –et

          le tout Autre,

   Se laisser toucher, par nos différences pour s’ouvrir au monde, par nos ressemblances

          qui disent   notre commune humanité,

   Se lier  à tout ce qui est nouveau dans la rencontre, être en devenir sans tout connaître de

          la route qui  s’ouvre devant nous,

   Se donner, donner de son temps et de soi-même, pour mieux s’ouvrir aux autres et

          s’engager avec eux,

   S’élever, ainsi enrichi, et poursuivre le chemin pour aller vers l’Essentiel, dans la joie de

          Pâques.

 

            Chacune des  étapes  propose  le témoignage d’acteurs engagés  en France  et celui de partenaires à l’œuvre là-bas,  ainsi que  deux animations  en rapport avec le thème, de durée variable. La démarche s’épanouit comme il se doit dans les propositions  liturgiques  pour le cinquième dimanche de carême.

 

             Un livret d’accompagnement individuel  conçu en lien avec les cinq dimanches,  complète la proposition, comme un bagage  pour cheminer semaine après semaine ; il se veut léger par le poids et le format, mais riche de contenu : extraits des lectures dominicales, paroles de témoins, interrogations  qui invitent à la méditation. En somme une chaleureuse  invitation  « à grandir dans la relation fraternelle », avec ceux qui sont au loin comme ceux qui sont ici.

 

              S’ouvrir ainsi aux autres, être attentifs  à ce qu’ils vivent,  soutenir les acteurs de transformation sociale et les  artisans de justice, c’est aussi donner sa chance à la paix. C’est une  manière de rencontrer le projet  diocésain du  « Centenaire pour la Paix »  qui culminera dans le temps fort « Faites la paix » du 19 au 22 avril 2018, juste après Pâques.

              Le CCFD –Terre Solidaire ne le sait que trop : face aux  injustices et  inégalités sources de conflit, le  développement est une manière de construire la Paix ou de la préserver ; « la paix est le fruit de la justice et de la solidarité »[1]. Il soutient depuis longtemps  des partenaires qui  travaillent à la prévention ou à la résolution des conflits. Vous découvrirez ainsi  dans « Vivre le carême » le brave culot des jeunes blogueurs du collectif YAGA, qui entend promouvoir  l’écoute mutuelle  et  la communication non violente  dans un Burundi profondément déchiré. 

              A vrai dire, tous les partenaires présentés peuvent être  reconnus comme « bâtisseurs de paix et de justice », chacun à sa manière, là où il vit : voyez  ces deux associations qui misent sur les arts du textile pour créer des liens pacifiés…elles illustrent parfaitement le propos !

Bonne lecture, et bon chemin vers Pâques !

 

 

[1] L’expression est due à Jean Paul II .  Sur ce sujet, le pape François  citait  abondamment ses prédécesseurs dans son premier Message pour la Journée Mondiale de la Paix , 2014.

urnée Mondiale de la Paix , 2014.

Article publié par Guy Jovenet - CCFD Terre Solidaire • Publié • 153 visites

Fermer