Cambodian Youth Network, CYN

Le "réseau des jeunes du Cambodge", partenaire invité dans les Hauts de France.

 

      

 

Cambodian Youth Network  est  un mouvement de jeunes qui travaille à la préservation de l’espace démocratique et à la défense de l’environnement, partenaire du CCFD-Terre solidaire depuis 2019.

 

Le réseau organise des actions de formation et d’éducation civique :il se propose de  « Former les jeunes Cambodgiens aux outils numériques, les informer sur leurs droits politiques, sur les droits humains et les inciter à participer à la vie politique et sociale ».

 

Il déploie aussi son activité dans le domaine du plaidoyer, notamment dans la défense de l’environnement .Une des luttes les plus médiatisées de CYN concerne la préservation de la grande  forêt de Prey Lang, dans le nord du pays, réservoir de biodiversité et ressource essentielle pour les communautés rurales,  confrontée à un déboisement rapide souvent illégal.

 

-Sur le site national,  un bref article de Christine Chaumeau  tiré du magazine «Echos du monde » :

              https://ccfd-terresolidaire.org/cambodge-former-les-citoyens-de-demain/

 

-Sur ce site, le compte- rendu illustré de la journée  d'accueil   régional des partenaires à Arras, le 17 mars 2023...

 

-'le podcast de 16 minutes réalisé le 29 mars 2023 sur RCF radio  série "Tout un monde":

https://www.rcf.fr/ecologie-et-solidarite/tout-un-monde?episode=356065

 

 

CYN  a aussi une page facebook, rédigée en Khmer et en anglais, mais qui propose une traduction  en français .

 

 

photographie 1 : le logo de CYN (photo CYN)

photographie 2 : de gauche à droite :Vann UL , président de CYN Kimhong HENG responsable du Plaidoyer , et  Roshane , interprète Français-Khmer (cliché JL Gueudet)

photographie 3 :  L’affiche d’invitation à la Journée Internationale des  forêts 2020 : « ensemble pour conserver la forêt pour le bien être public » (Photo CYN)

photographies 4 (une assemblée)  et 5 (défendre la forêt/ Prey Lang , 2022):   .Heng /CYN

 

                              

                                         Pour éclairer le contexte on pourra consulter  aussi :

 

L’article de Brice Pedroletti –envoyé spécial du journal « Le Monde » à Phnom Penh- daté du 27 mars 2022, intitulé : « Au Cambodge, de nouveaux défenseurs de la nature se mobilisent » (disponible sur internet)

«Le petit royaume de 16 millions d’habitants vit à l’heure des grands travaux chinois (…) Partout  dans le sud du  pays «l’on creuse, arase les forêts et assèche à tour de bras, on avance vers la mer »…

« La défense de l’environnement-avec celle des droits du travail et plus généralement les droits de l’homme- est aujourd’hui une ligne de front, où s’affrontent un régime autoritaire soutenu par la Chine et une partie de la société civile »…

 

Au Cambodge, la déforestation  va bon train, sous toutes ses formes : exploitation forestière et exportation de bois précieux, déboisement  au profit de plantations commerciales ou pillage pur et simple. Selon les données de Global Forest Watch, le pays  a perdu environ 24 % de sa couverture forestière  entre 2001 et 2019, un pourcentage  plus élevé que celui de l’Indonésie ou du Brésil. La situation a Prey Lang a été décrite aussi par Amnesty International : on trouvera sur internet une présentation datée de  février 2021,  intitulée :«Les coupes illégales massives se poursuivent dans la forêt de Prey Lang »…

 

 

Article publié par Guy Jovenet - CCFD Terre Solidaire • Publié • 278 visites