125ème anniversaire de la canonisation de saint Benoît

Vers une fédération internationale des Labriens

St Benoit Labre St Benoit Labre  16 avril 1783. Benoît-Joseph Labre vient à peine de fermer les yeux sur sa vie que les enfants crient dans les rues de Rome "Le saint est mort". Le jeune clochard est spontanément canonisé par la rue. Aussitôt, les témoignages de miracles se multiplient. On en compte cent soixante-huit en 1787.

Le 20 mai 1860, Mgr Parisis, évêque d'Arras, assiste à la cérémonie de béatification prononcée par le Pape Pie IX en la basilique Saint-Pierre de Rome. En juillet, trois jours de fête sont organisées à Arras en l'honneur du bienheureux Benoît-Joseph Labre et vingt mille personnes inaugurent un pèlerinage qui existe encore aujourd'hui.

Le procès en canonisation commence en 1870 et le 8 décembre1881, Benoît-Joseph Labre est déclaré saint par le pape Léon XIII.

 

Colloque international

St Benoit Labre St Benoit Labre  Ce "mendiant étincelant" (André Breton), dont l'unique préoccupation fut d'aimer et de suivre son Seigneur, en partageant le désert des hommes, inspira et inspire encore bien des vocations, qui vont de l'adoration perpétuelle dans la vie érémitique, à l'accompagnement des exclus.

Le 8 décembre 2006, l'Eglise fêtait le 125ème  anniversaire de la canonisation de saint Benoît-Joseph Labre. A cette occasion, les frères et sœurs de Saint-Benoît Labre de France se sont retrouvés les 6, 7 et 8 décembre 2006 à l'abbaye bénédictine Notre Dame du Bec Hellouin, en Normandie.

Ainsi étaient réunis aux cotés des communautés françaises, des représentants de la Guilde de Saint Benoît Labre aux USA, des ermites "labriens" de la petite famille de l'Exode en Italie, un représentant des frères sud américains, un formateur de la CFTC syndicat qui fut créé par des "labriens" - , des prêtres de Saint Labre, un représentant des brancardiers de Lourdes, dont Saint Benoît Joseph est le patron et des prêtres du diocèse d'Arras.

Ce colloque se déroulait en communion avec les frères et sœurs anglais, allemands, néerlandais et canadiens. Ces trois jours étaient présidés par Mgr Jaeger.

Un des objectifs du colloque étaient de poser les bases d'une fédération internationale des frères et sœurs de Saint Benoît Labre.

Le dimanche suivant, le 10 décembre, plusieurs participants à ce colloque passaient la , journée à Amettes.

 

Jean Capelain

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 5500 visites