Des prêtres ainés en fête

Prêtres jubilaires, 57 ans d'ordination


Juillet 2009, Amettes Cinq prêtres jubilaires  
Juillet 2009, Amettes
Juillet 2009, Amettes
Le 6 juillet 2009, cinq prêtres octogénaires ses sont retrouvés à Amettes pour fêter le 57ème anniversaire de leur ordination. En 1952, les vingt-deux nouveaux prêtres avaient chargé le premier qui serait nommé curé d’inviter les autres à fêter ensemble l’anniversaire de ce jour. Cela a commencé quand Joseph Lecocq fut nommé curé de Ficheux en 1955. Ensuite ils se sont retrouvés chez les nouveaux curés : Colembert, La Capelle, Radinghem. Ces dernières années c’est toujours au même lieu : Amettes.


Le nombre diminue. Dix sont encore dans le ministère et tous n’ont pas pu se rendre près de la maison de retraite à la communauté des sœurs Augustines.
A 10h30, des sœurs accueillent Jean de Fromentel, Pierre Merle, Raymond pesez et Victor petit. Félix Sessing arrive un peu plus tard, retenu chez lui pour la messe du lendemain de ducasse. A 11h ils célèbrent l’eucharistie dans la chapelle avec quelques religieuses. Le cantique “Dieu nous accueille en sa maison… jour d’allégresse et jour de joie” est d’actualité. Dès le début sont évoqués ceux qui n’ont pu venir : Jean Drouvin, Emile et Gaston Hanot, Gaston Rauwel et Edouard Willems. A l’homélie, Victor commente les textes avec brio. Au mémento des défunts, Jean nomme ceux qui sont présents autrement : Pierre Dametz, Gérard dessein, Charles Haska, Joseph Lecocq, Jules Lefévère, Raymond Louvet, Pierre Olive, Albert Parmentier, Bernard Quinot, Daniel Rosiaux, Jean Trinel. Ne sont-ils pas avec eux pour chanter : “Pain de Dieu, viens ouvrir nos tombeaux, fais nous vivre de l’Esprit” ?


A midi ils vont dans la salle qui leur a été réservée. Ils y prennent l’apéritif et le repas. Raymond donne des nouvelles de Jean et Gaston, au foyer Jean XXIII, d’Emile qui ne veut pas venir sans son frère, de Gaston bloqué par une sciatique, d’Edouard, l’artiste de notre promotion, dont une carte les a tous réjouis. Les conversations tournent autour du collège d’Haffreinghe, où trois ont commencé leur ministère : “Tu te souviens, dans le grand dortoir, un tel, il fallait ‘lavoir à l’œil… il est devenu journaliste à la T.V. Je le rencontre parfois !” Félix parle de la neuvaine à N-D du Bon voyage à Ecouflans, hameau de deux maisons, dans un lieu truffé d’éoliennes : “On y est comme Don Quichotte au milieu des moulins à vent !” Jean Sément, prêtre résident à Amettes les rejoint pour le café. Il peut témoigner de la “bonne tenue” de chacun. Sur ses conseils, ils achèvent la journée à l’église. Ils ne se contentent pas de bruler un cierge, ils s’arrêtent devant la tabernacle et chantent :“u es là au cœur de nos vies…”, puis devant la statue de Benoît Labre et de Jean-Marie Vianney, ils confient leurs intentions. Les deux plus sportifs vont visiter la maison natale au toit fraichement restauré.


Enfin, ils ont pris rendez-vous le mardi 6 juillet 2010 à la maison diocésaine saint Vaast pour permettre aux arrageois d’être avec eux. Ils espèrent bien célébrer leur jubilé de diamant en 2012.
Raymond Pesez
 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 5279 visites