Vann et Kimhong, invités des Hauts-de-France

Accueil régional du partenaire du CCFD-Terre Solidaire invité dans notre région , Arras 17 mars 2023

 

 

Vann et Kimhong, représentent  Cambodian Youth Network  (Réseau de la jeunesse cambodgienne ou : Réseau des jeunes cambodgiens), un mouvement de jeunes qui travaille à la préservation de l’espace démocratique et à la défense de l’environnement, partenaire du CCFD-Terre solidaire depuis 2019. Le réseau organise  notamment des actions de formation et d’éducation civique   et des campagnes  de plaidoyer...

 

De qui et de quoi s’agit-il ?

 

Vann et Kimhong  ont été invités par le CCFD-Terre solidaire de la région Hauts-de-France  dans le cadre de la campagne de carême 2023 :« Pour tous ceux qui rêvent de se nourrir en paix ». La « Paix et le vivre ensemble », sont l’un des quatre champs d’action prioritaires reconnus dans le Rapport d’orientation 2022-2027. Ce thème  se décline de bien des manières.  Le CCFD-Terre solidaire soutient depuis longtemps des partenaires qui travaillent à la prévention et à la résolution des conflits.  Outre la lutte contre  les discriminations et la défense de l’altérité, le propos est aussi de favoriser la construction  de sociétés démocratiques et de l’état de droit.  A cette fin, il convient de  renforcer les sociétés civiles et les modes d’exercice de la citoyenneté -notamment à travers des démarches d’éducation populaire- sans oublier  de lutter contre  la ‘criminilisation’ croissante des défenseurs des droits humains.

La journée d’accueil  des partenaires dans les Hauts-de-France s’est tenue ce vendredi 17 mars à la Maison diocésaine d’Arras, où étaient conviés  les bénévoles qui les accompagneront à un titre ou à un autre au cours de leur périple dans trois des diocèses de la région.

 

20230317_100119 20230317_100119  

Vann UL (à gauche) est président de CYN depuis décembre 2021. Issu d’une famille d’agriculteurs de la province méridionale de Mondolkiri, il a été étudiant  à Phnom Penh ; il est membre de CYN depuis 2010.

Kimhong HENG, jeune avocat, est responsable du plaidoyer depuis deux ans. Originaire  d’une région fortement marqué par la guerre, il a été le premier enfant de son village à reprendre des études et à les terminer. Tous deux siègent au comité de gestion de CYN.

 

Ce temps d’accueil régional  vise d’abord à faire connaissance et tisser quelques liens ; c’est aussi le lieu d’un échange réciproque d’informations : présentation des personnes et des associations  respectives, premier éclairage sur les réalités régionales,  communication du programme des deux semaines à venir.

 

20230317_142325 20230317_142325  

 

 

 

 

 

On trouvera ci-après des

extraits significatifs des interventions

de Vann et Kimhong,

traduits avec fluidité et précision

par Roshane Saidnattar(qui habite Paris)

 

(photographies : MP Cramet)

 

 

 

 

 

 

La  présentation  finale de l’agenda du séjour, avec  ses temps forts  et  prestations, découvertes et rencontres,  mais aussi visites et temps de repos, conclut la journée . Les délégations diocésaines sont en effet invitées à ne pas trop 'charger la barque' et à tenir compte des souhaits émis par les partenaires, qui parfois accomplissent leur premier séjour en Europe.

Vann, Kimhong et Roshane passeront d’abord dans l’Oise  avant de gagner le diocèse de Cambrai –du mardi 21 mars au samedi 25.Ils finiront leur périple dans le diocèse de Lille, avant de rentrer à Paris le 30 et de regagner le Cambodge.

 

Bienvenue - et merci - à nos invités à qui nous souhaitons et bon et fructueux séjour !

 

 

 Extraits de la présentation de CYN par son président, Vann:

 

CYN est né en 2009  à l’initiative d’un  groupe d’étudiants de quatre universités de Phnom Penh, sans soutien de quiconque, quitte à puiser dans leurs propres ressources et à se contenter d’un local de 4 mètres carrés dans la Maison des Solidarités de la capitale.  C’est en 2013 qu’il  est  officiellement enregistré auprès du Ministère de l’Intérieur  comme organisme de jeunesse, en partie pour éviter d’être assimilé à un  « mouvement non autorisé ». L’association, qui comptait  alors 500 membres, affiche clairement sa visée : le plaidoyer  en faveur de la justice sociale, du  respect des droits humains et de la préservation des ressources naturelles.

 

CYN s’adresse aux jeunes gens et jeunes filles âgés de 15 à 35 ans. Il touche particulièrement les lycéennes et lycéens des campagnes qui viennent étudier à Phnom Penh, mais il est ouvert à tous : citadins comme ruraux, étudiants ou non, sans distinctions sociales ou religieuses ,ou d’appartenance à des minorités. Son propos concerne bien  toute la jeunesse cambodgienne,  « afin qu’elle puisse vivre et exercer  pleinement ses droits et sa liberté ».

L’association prône « des valeurs  de  collaboration, de recherche et de partage du savoir, d’ouverture aux idées nouvelles et de responsabilité ».

 20230317_114811 20230317_114811  

                          (photo MP Cramet)

 

CYN développe  essentiellement deux  grands  programmes :

 

  1. « Organisation et émancipation de la jeunesse » (youth organizing & empowerment) ce qui recouvre avant tout  des actions de formation et de développement personnel

Au premier chef, l’acquisition de connaissances et savoir-faire utiles pour s’affirmer, accéder à un emploi (gage d’une certaine autonomie)  et  faciliter l’engagement civique.  Par exemple, l’accès à l’informatique  et les apprentissages qui s’y rapportent  élargit l’horizon de beaucoup de jeunes, et ménage un accès à une information plus large, plus diverse et plus objective dans un pays où les canaux officiels sous contrôle gouvernemental  édulcorent ou réécrivent la réalité - ou passent sous silence  ce qui pourrait gêner (par exemple ils n’évoquent jamais les droits de l’Homme) 

 

        2.« Documentation et plaidoyer »(Research and advocacy), ce qui recouvre une quantité importante d’opérations de recherched’informations,d’actions sur le terrainou de démarchesjuridiques, de communication ,et de plaidoyer auprès des autorités.

Tout cela est étroitement lié : pas de plaidoyer sans dossier précisément construit, ni sans lien avec les médias. Cette stratégie repose en effet sur  une bonne collaboration avec les médias –à commencer par la presse  écrite- et une grande visibilité.

 

Comme d’autres  organisations du même type, CYN est sous la surveillance du gouvernement, en butte aux attaques sournoises, exposé aux contrôles et mesquineries  des autorités locales. La menace du procès et de l’arrestation pourrait  très vite devenir réalité. Aussi est-il de première importance que chaque opération soit bien préparée   sur le plan juridique autant que pratique, assortie d’un argumentaire qui réponde point par point à d’éventuelles accusations.

Le mode de communication reste fondé sur la non-violence : une approche « do no harm », sans faiblesse mais sans provocation inutile.

 

équipe dirigeante août 2022 équipe dirigeante août 2022  

                        (photo graphie K. Heng /CYN)

 

 Extrait de la présentation par Kimhong de  la « campagne cycliste » pour la défense de la forêt de  Prey Lang

 

Une des luttes les plus médiatisées de CYN concerne la préservation de la forêt de Prey Lang, la plus grande forêt tropicale, située au centre du pays, qui aurait perdu  9% de sa superficie ces cinq dernières années. Une forêt primaire  riche en biodiversité, essentielle pour la vie des communautés locales,  menacée par la déforestation et le trafic du bois. C’est là  l’œuvre de sociétés, souvent  bénéficiaires de « concessions territoriales économiques », qui en profitent pour piller alentour et organiser la contrebande de bois précieux vers le Vietnam ou la Chine. Exportation en principe interdite depuis qu’en 2016 Prey Lang a été  reconnue comme « sanctuaire de la vie sauvage »…   Régulations de peu d’effet  en raison de la corruption et des passe-droits, renforcés par l’absence de surveillance et d’application des lois.

 

 

CYN dénonce  cette situation et  travaille avec des partenaires locaux, dont le réseau communautaire de Prey Lang qui défend les intérêts des communautés autochtones  et leurs droits fonciers. L’association a coordonné une pétition sur la préservation de la forêt,  pétition  que   le  Ministère de l’environnement a fini par recevoir, ce qui n’est pas rien (la réaction première des autorités étant plutôt d’ignorer … et d’interdire l’accès de la forêt  à ses défenseurs )

 

Mais c’est la « campagne à vélo »  effectuée en mai 2022 que Kimhong a surtout tenu à présenter.

Imaginez une bande de jeunes cyclistes  engagés dans  un trajet de 600 km, parcourus en 10 jours  par étapes très  inégales:  de 30 km par jour   jusqu’à 80 km pour la plus longue, parfois moins quand les chemins  sont  boueux et difficiles ; quelquefois sous la pluie, et à l’occasion dans l’obscurité  quand la nuit tombe avant qu’on ait rejoint le  seul lieu d’étape autorisé.  Emaillée aussi chaque jour de contrôles  policiers,  prompts à formuler questions et remarques négatives.

Il s’agissait à la fois  de confronter les jeunes à la réalité des faits -observés sur place, d’exprimer pacifiquement  leur  refus d’une déforestation incontrôlée au profit de quelques-uns, de témoigner  de leur engagement citoyen (le tee-shirt porté par les participants  affiche la couleur).

 

présentation de l'action d Prey Lang jeunes par Ki présentation de l'action d Prey Lang jeunes par Ki  photo_2022-05-20_14-22-57 photo_2022-05-20_14-22-57  

En route ... (mai 2022).  A droite: Kimhong porte le tee-shirt bleu distinctif

de l'opération

 

passage à gué... passage à gué...  une expérience parfois rude une expérience parfois rude  

Ce fut pour chacun  des participants une expérience forte, sollicitant les corps et les esprits; leur  motivation  pourtant ne s’est jamais démentie, bien au contraire.

 

 

 

 

remise d'une pétition au ministère juin remise d'une pétition au ministère juin  

                                                 Remise d'une pétition au Ministère (juin 2022)

 

                                                              (photographies : Kimhong Heng /CYN)

 

 

                                                   Autres photographies :

 

1. nos invités , en compagnie de Jean Luc Gueudet (DD60) délégué régional  chargé de l'opération  "partenaires en Hauts de France" (photo JL G) :de g. à d. Roshane Saidnattar -interprète français/Khmer-  KImhong Heng,   Jean Luc Gueudet ,et  Vann Ul .

2. et 3  Une  assistance  attentive (photo MP Cramet)

4. Jean Pierre Delaunay et Marie Pierre Cramet avaient préparé les lieux ...

5 et 6 : un petit détour par les places avant de gagner l'Oise (photos transmises par JL Gueudet)

 

Article publié par Guy Jovenet - CCFD Terre Solidaire • Publié • 414 visites