Journée mondiale de prière des femmes

Mouvement oecuménique

 

 

Originaires du Paraguay, elles animent la veillée. Journée mondiale de prière des femmes  © JMP
Originaires du Paraguay, elles animent la veillée.
Originaires du Paraguay, elles animent la veillée.© JMP
Veillée de prière à Calais.

Comme les fils de dentelle « nanduti » sont unis les uns aux autres pour tisser l’ouvrage, ainsi les femmes de plusieurs confessions étaient réunies ce vendredi 2 mars 2007, au Temple de l’Eglise Réformée de France à Calais, autour de quelques femmes originaires du Paraguay, pour prier loin de nos routines, pour tous les pays.

Les 15 intervenantes, coiffées de chapeaux ornés de fleurs et oiseaux aux multiples couleurs, ont transporté l’assemblée « sous les arbres typiques du Paraguay et de leurs fleurs ».Porter au pied de la croix le poids de vie des femmes du monde entier Journée mondiale de prière  
Porter au pied de la croix le poids de vie des femmes du monde entier
Porter au pied de la croix le poids de vie des femmes du monde entier

La «  tente de Dieu » tissu avec lequel elles ont orné la croix a donné une atmosphère de gaieté à la communion de tous .L’an prochain, La Guyane prendra le relais pour cette journée mondiale de prière.

 

 

 

La liturgie a été préparée par des chrétiennes du Paraguay

 

jmp jmp  

La Journée Mondiale de Prière est un mouvement mondial œcuménique de femmes chrétiennes de toutes traditions. Il a pris son origine en 1887 aux États Unis d'Amérique avec comme devise : « S’informer, Prier, Agir ». Il arrive en Europe en 1930 et s'est répandu en France à partir des années 1960. En 1969, l'Union Mondiale des Organisations féminines Catholiques se joint au mouvement.  Le premier vendredi de mars, une célébration œcuménique réunit des chrétiens dans plus de 180 pays. Chaque année, elle est préparée par des chrétiennes d’un pays différent.

 

Vendredi 2 mars 2007, 

à 20h15 à Arras, l'assemblée de prière œcuménique se fera avec l'Église Réformée au Temple, rue Victor Hugo. 

14h30 à Calais  le 2 mars  au temple Eglise Réformée de Franvce, rue du temple
Chaque année c’est une possibilité de se familiariser avec d’autres manières de penser, de se rapprocher d’un pays d’une façon différente : en s’informant pour prier ensemble, et en priant pour agir. Une collecte organisée ce jour permettra de soutenir des projets concrets et ponctuels au Paraguay pour améliorer les conditions de vie des femmes et de leurs familles.

 

Depuis 1989, la JMP de France s'est constituée en association 

Son comité est composé de femmes de l'Armée du Salut, des Églises catholique romaine, luthérienne, méthodiste, réformée.
- un mouvement lancé par des femmes et porté par elles dans plus de 180 pays et régions du monde
- un mouvement qui se concrétise par une célébration annuelle, le premier vendredi de mars, à laquelle tous, hommes et femmes, sont invités. Chaque année, des femmes d'un pays et d'un continent différents préparent la célébration sur un thème donné par le comité international
- un mouvement qui rassemble, dans un œcuménisme vécu à la base, des femmes de cultures et de confessions différentes dans l'action solidaire et la recherche d'une compréhension mutuelle
- un mouvement qui s'intéresse au statut de la femme, en particulier dans les pays défavorisés

Par la Journée Mondiale de Prière, les femmes, sur toute la terre 
- confessent leur foi en Jésus Christ
- partagent leurs joies, leurs peines et apprennent les unes des autres 
- croient que la prière est force de changement
- vivent la solidarité entre elles et posent ainsi des signes d'unité

La Journée Mondiale de Prière permet aux femmes:
- de sortir de leur isolement et de s'ouvrir sur le monde
- de s'enrichir au contact de la culture et de la foi d'autres chrétiennes
- de partager le poids des fardeaux dans la prière
- de s'engager dans l'action, en soutenant par leur offrande des projets éducatifs, sociaux, sanitaires et économiques en faveur des femmes et des enfants
- de prendre conscience de leurs propres dons et de les mettre au service de la société. Par la Journée Mondiale de Prière, les femmes affirment que prière et action jouent un rôle essentiel dans le monde et ne peuvent être dissociées.

 


Parmi les origines, certaines sources précises

Deux versions existent.

Une version américaine réfère cette journée à une grève féminine un certain 8 Mars 1857. Elles auraient protesté contre les conditions de leur travail et contre leur bas salaires par rapport aux hommes, c’est le Woman Day où les femmes affirment leur souci d'agir contre la misère et pour plus de solidarité.
Une version européenne dit que le 8 Mars 1910, à Copenhague, une confédération internationale de femmes socialistes de tous pays ont créé cette journée en vue de servir à la propagande du vote des femmes.
Dans les deux cas la célébration de cette journée puise ses sources dans le cri contre l’injustice et l’inégalité subies par les femmes.

 


Des femmes du Paraguay ont écrit la liturgie avec pour thème

Unis sous la tente de Dieu

 

26 femmes de 10 Eglises ou dénominations différentes ont rédigé le matériel pour la JMP 2007. Au début de la liturgie, les femmes nous présentent leur pays. Un pays d'intérieur au coeur de l'Amérique du Sud, un pays de collines et de plaines, avec de nombreux fleuves et chutes d'eau, avec une variété de plantes et d'animaux. Nous apprenons également beaucoup sur la vie des femmes.

Le titre "Unis sous la tente de Dieu" reflète ce qui est important pour les rédactrices : quiétude et unité sous la protection de Dieu. Par rapport à ce thème, elles ont choisi deux textes bibliques : l'histoire d'Abraham et de Sara tirée de Genèse 18, 1-15 et un extrait de la lettre aux Ephésiens, chapitre 4, 1-16 (une étude biblique détaillée à propos de ce texte se trouve dans le cahier de préparation "JMP-Info 2007").

Grâce à la collecte, nous financerons au Paraguay différents projets de formation pour des femmes, un centre de formation pour des jeunes ainsi qu'un centre de santé dans la forêt vierge.

 

Dentelle du Paraguay Nanduti  
Dentelle du Paraguay
Dentelle du Paraguay
 ñanduti

L'image pour la liturgie a été créée par une artiste paraguayenne Maria Victoria Servin. Elle représente un ñanduti, dentelle de l'artisanat traditionnel du Paraguay.

 La fabrication de dentelles ñandutí aux couleurs très vives est une des traditions de la communauté indienne du Paraguay. Elle a débuté dans la ville d’Itaugua, près d’Asunción. Le mot guarani ñandutí signifie « toile d’araignée ». Les pièces réalisées constituent essentiellement du linge de maison et des vêtements. On se met même à confectionner des robes de mariée avec ces broderies extrêmement délicates. Les motifs représentés sont variés et empruntés aux éléments de la vie locale : fleurs de goyave et de jasmin, marguerites, palmiers, petits oiseaux, perroquets, abeilles, paniers, éventails, épis de maïs, lanternes...

  


Contact à Arras : Mme Danièle Bécu
Pour la France: Annelyse Gerber, 15 rue Massol, 67206 Mittelhausbergen Tél/Fax 03.88.56.37.22

 

Cette journée ne devrait pas estomper la journée du 8 mars, journée mondiale des femmes.
Fermer