Anniversaire de Calvin - 1509-1564

Biographie

1509-1564 Jean Calvin  
1509-1564
1509-1564
 Jean Calvi, Cauvin ou Chauvin, est né le 18 juillet 1509 à Noyon. Il deviendra le plus éminent des réformateurs français et le plus grand théologien protestant de son siècle. D'une famille de moyenne bourgeoisie, il étudie d'abord à Noyon, puis vient à Paris, où il entre successivement au collège La Marche et au collège Montaigu, où il rencontre Loyola. Son père étant notaire du chapitre de Noyon, le jeune Calvin, destiné à la prêtrise, perçoit des bénéfices ecclésiastiques qui financent sa scolarité.

 
Il ne tarde pas à abandonner la théologie pour le droit: il est reçu docteur en juin 1533. Il a comme professeur Melkior Wolmar, luthérien convaincu, qui influence son orientation et sa réflexion spirituelle. En avril 1532, il publie son premier livre; à cette époque, il semble qu'il ne s'est pas encore joint au mouvement de réforme qui se fait puissamment sentir en France: le droit seul l'occupe. Mais un discours sur la foi justifiante en novembre 1533 laisse entrevoir une réaction contre le dogme catholique : en mars 1534, il doit fuir en Saintonge chez son ami le curé L. du Tillet. Il visite plusieurs villes et va à Noyon pour résigner ses bénéfices. Après l'affaire des placards contre la messe le 18 octobre 1534, la persécution l'oblige à s'enfuir à Strasbourg puis à Bâle où, sous l'anagramme de Lucanius, en mars 1536, il écrit L'Institution chrétienne, chef d'œuvre de la littérature française. Son but est de mettre en lumière la révélation de Dieu contenue dans les Saintes Ecritures.
 
Il retourne à Noyon pour mettre de l'ordre dans ses affaires. En décembre 1536, il est nommé pasteur. En 1541, rappelé à Genève, il fait rédiger les ordonnances ecclésiastiques, assurant au consistoire l'autorité d'un tribunal des mœurs, mais sans compétence pécuniaire ou matérielle. En 1542, il publie le Premier Catéchisme de Genève qui expose les principaux points de l'Eglise réformée. Les libertins luttèrent avec énergie contre l'influence croissante de Calvin. En 1546, paraît La Bible de Calvin. Le 5 juin 1559, il fonde l'académie qui devait fournir des pasteurs aux églises de France et qui jeta sur Genève un si grand lustre. Calvin est considéré comme l'auteur principal de la Confession de foi des Eglises réformées de France appelée "La Confession de la Rochelle". Le 30 mars 1564, il siège pour la dernière fois au consistoire; le 27 mai 1564 il meurt à Genève  et sera enterré sans pompe et sans appareil; c'est à peine si l'on croit savoir aujourd'hui où il repose. Calvin s'est donné à Dieu tout entier, sans réserve, de tout son cœur et de toute son âme.
 
Marie-Paule Cardey,
secrétaire du conseil pastoral de la paroisse de Noyon
 
La revue "Unité des chrétiens"  consacre son numéro de janvier 2009 à évoquer qui fut Calvin et quel fut son retentissement.

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3375 visites