Chrétiens en Orient: démenti et malversation

Falsification d'un communiqué de Mgr Mouïsse

croix-syriaque croix-syriaque  

 

Les personnes transférant des mails sur leurs propres réseaux sont invités à apporter le démenti ci-dessous auprès de leurs interlocuteurs, trompés par de fausses allégations. Merci (Lire http://www.diocese24.catholique.fr/)

 

 

Une nouvelle fois, Mgr Michel Mouïsse, évêque de Périgueux, s’est « désolidarisé » d’un texte daté du 10 septembre 2013, circulant depuis sur Internet – avec sa photo – qui dénonce « le silence médiatique (…) assourdissant » entourant les violences commises le 14 août 2013 contre les coptes d’Égypte.

 

Des précisions seraient apportées concernant une profanation d'une chapelle. Selon les sites, ces déclarations sont assorties de divers commentaires, parfois insultants, visant à la fois le gouvernement actuel et l’islam radical. Des commentaires dont tient à se démarquer la Conférence des évêques de France. « Je confirme que si le P. Poignard, vicaire général du diocèse aux armées, a parlé de profanation pour la chapelle de la base navale de Toulon, jamais les musulmans n’ont été visés. On parle d’un vigile qui en aurait été l’auteur. Jamais le lien avec l’islam n’a été évoqué et l’enquête n’a jamais tourné dans cette direction », y assure-t-on.

 

Intervention de Guy Jovenet, diacre et aumônier du CCFD

Il suffit d'aller sur le site diocésain de l'évêché de Périgueux (http://diocese24.catholique.fr) pour trouver le démenti de Mgr Mouïsse : qui "se désolidarise complètement du texte circulant actuellement sur internet représentant une version malhonnêtement déformée d'un communiqué de presse publié en septembre dernier et destiné à alerter la population périgourdine de la situation de nos frères d'orient". On peut sur ce site retrouver le texte original de l'évêque .La pièce jointe est une autre variante de ce démenti publié par "info catho" .
Les faussaires ont ajouté une page sur l'affaire de la chapelle militaire de Toulon ... qui remonte en réalité  à fin 2012! les faits peuvent bien être qualifiés de profanation... mais allez donc voir (dioceseauxarmees.catholique.fr) ce qu'en a dit Mgr Luc Ravel , évêque aux armées ! Rien à voir avec le discours de haine qui déborde sur la page 3


C'est donc bien d'une manipulation qu'il s'agit; on voit assez bien d'où elle vient . Les procédés (interprétation ou mise en scène tendancieuse de faits  vrais ,  détournement , amalgame), les ressorts  (susciter l'émotion , l'indignation ,  et surtout pas la réflexion) et les visées (politiques au sens large ) ressemblent assez bien  à d'autres productions d'officines spécialisées .
La perversité aussi ( les gens alarmés qui font suivre  deviennent en quelque sorte la caution  du message qu'ils endossent en "transmettant d'urgence").
Ce qui est tout aussi " grave " (pour reprendre les mots qu'ils ont le culot d'employer) c'est  d'instrumentaliser sans vergogne la situation difficile de nos frères d'orient

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2403 visites