Cloture du synode sur la Bible

Les propositions des pères du synode

 La Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Eglise.
 La parole de Dieu, parole de vie La parole de Dieu, parole de vie  

 

 

Le synode des évêques sur la Parole de Dieu s’est terminé le 26 octobre. Le pape a souhaité que soient dès à présent rendues publiques les propositions des pères du synode, avant même la rédaction du document définitif.

 

Benoit XVI, intéret de longue date à l'interprétation de l'Ecriture

 

Un des soucis de Benoit XVI, de longue date concerne l’Ecriture et l’appropriation par les chrétiens de la richesse de la Bible qui exprime la conversation (le dialogue) que Dieu veut entretenir avec chacun de nous. Il n’est pas inutile de rappeler que le cardinal Ratzinger avait préfacé le document de la Commission biblique pontificale en 1993  Il insistait déjà sur la nécessaire interprétation de l’Ecriture contre une lecture fondamentaliste. « L’étude de l’Ecriture n’est jamais terminée, chaque époque doit de nouveau à sa manière chercher à comprendre les Livres saints… Tous ce qui aide à mieux comprendre la vérité et à discipliner les idées personnelles apporte à la théologie une contribution valable. Le document, rédigé il y a maintenant quinze ans donnait une vision d’ensemble du panorama des méthodes actuelles. Le cardinal Ratzinger concluait : La Parole biblique a son origine dans un passé réel, mais pas seulement dans un passé. Elle nous conduit dans l’éternité de Dieu mais elle le fait en passant par le présent qui comprend le passé, le présent et l’avenir. De nouvelles perspectives étaient ainsi ouvertes.
 

Le récent discours aux Bernardins montrait toute l’importance que Benoit XVI accorde à une saine lecture de l’Ecriture qui prenne en compte la nécessaire interprétation, contre les fondamentalismes envahissants. Les propositions des pères du synode viennent confirmer ce souci de rendre la Parole accessible à tous, afin de développer le dialogue avec le Christ, parole, Verbe de Dieu fait chair.

 

La parole de Dieu dès l'origine  

 

Pour le croyant la parole est à l’origine de l’histoire humaine. Dieu appelle l’homme et la femme à vivre à l’image et à la ressemblance de Dieu Créateur. Dieu crée son peuple en appelant Moïse : « j’ai vu la misère de mon peuple, va, je t’envoie… » La parole de Dieu s’est faite chair en Christ Verbe de Dieu , nous dit St Jean. Il a planté sa tente au milieu de nous. Le document synodal cite le concile Vatican II : « Les paroles de Dieu, en effet, exprimées en des langues humaines, se sont faites semblables au langage des hommes, tout comme autrefois le Verbe du Père éternel, ayant assumé les faiblesses de la nature humaine, se fit semblable aux hommes » (Dei Verbum §13). 

La nécessaire interprétation 

Cette dimension « charnelle » fait qu’elle nécessite une analyse historique et littéraire, qui s’actualise à travers les diverses méthodes et approches offertes par l’exégèse biblique. Tout lecteur des Saintes Écritures, même le plus simple, doit avoir une certaine connaissance du texte sacré, se rappelant que la Parole est revêtue de paroles concrètes auxquelles elle se plie et s’adapte pour être audible et compréhensible par l’humanité. C’est une tâche nécessaire : si on l’exclut, on peut tomber dans le fondamentalisme qui, concrètement, nie l’incarnation de la Parole divine dans l’histoire, et ne reconnaît pas que cette Parole s’exprime dans la Bible selon un langage humain, qui doit être déchiffré, étudié et compris, et ignore que l’inspiration divine n’a pas effacé l’identité historique et la personnalité propre des auteurs humains. Ce travail de lecture nécessite aussi de se laisser guider par l’Esprit-Saint.

Le dialogue de Dieu avec ses enfants

La lecture de la Bible doit s’insérer dans la tradition vivante de l’Eglise, pour devenir dialogue avec le Verbe de Dieu. La connaissance exégétique doit s’insérer de manière indissoluble dans la tradition spirituelle et théologique pour que ne soit pas brisée l’unité divine et humaine de Jésus-Christ et des Écritures. L’objectif de cette étude est le dialogue avec Dieu en Jésus-Christ : au cœur de la Révélation, il y a la Parole divine devenue visage ; la visée ultime de la connaissance de la Bible ce n’est pas dans « une décision éthique ou une grande idée », mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive.

 

L'Eglise, comme une maison d'Evangile 

 

Le document synodal reprend l’image de l’Eglise comme une maison de la Parole, dans les assemblées comme dans les maisons familiales. Ces maisons doivent être des lieux où l’on prend goût à la lecture et méditation de la Parole. Annoncer les merveilles de Dieu dans l’histoire et actualiser ces œuvres selon les temps et moments vécus par ceux qui écoutent. Les homélies doivent ainsi susciter dans le cœur des auditeurs la demande de conversion et d’engagement vital : « que devons-nous faire ? »

 

Dans le souci de relier la table de la parole et la table de l’Eucharistie, le document reprend les différentes étapes de la lectio divina : La lecture, la méditation, l’oraison, la contemplation, la communion : il faut être de ceux qui écoutent la Parole et la mettent en pratique, précisent les pères du synode, signifiant ainsi « faire naître dans la vie la justice et l’amour ; offrir dans l’existence et dans la société, un témoignage conforme à l’appel des prophètes – qui unissait sans cesse parole de Dieu et vie, foi et rectitude, culte et engagement social » §10).

 

La mission de l'Eglise

La quatrième partie du document met l’accent sur la mission comme chemin incontournable pour que la Parole se fasse chair dans les vies d’hommes, à commencer dans les familles : « Le chrétien a la mission d’annoncer cette Parole divine d’espérance par son partage avec les pauvres et les souffrants, par le témoignage de sa foi dans le Royaume de vérité et de vie, de sainteté et de grâce, de justice, d’amour et de paix, par sa proximité amoureuse qui ne juge ni ne condamne mais qui soutient, illumine, conforte et pardonne, dans le sillage des paroles du Christ §13.
 
On pourra lire le texte intégral sur le site du Vatican.
Fermer