Bible et immigrés au temps des prophètes

La place de l'immigré est toujours d'actualité!

Lire la Bible Lire la Bible  

 

Cà vole bas dans les discours actuels, alors pourquoi ne pas ajouter une peu de sel (ou de piment, selon sa culture d’origine !). On ne pourra reprocher à ces quelques citations leur antériorité aux débats actuels. Ecrits Il y a plus de 2400 ans, ces textes méritent le respect, et un peu plus


Exode 10, 19-20: "Tu n'exploiteras ni n'opprimeras l'émigré, car vous avez été des émigrés au pays d'Égypte. Vous ne maltraiterez aucune veuve ni aucun orphelin. Si tu le maltraites et s'il crie vers moi, j'entendrai son cri, ma colère s'enflammera, je vous tuerai par l'épée, vos femmes seront veuves et vos fils orphelins".


Deutéronome 22,20-22 : "Le Seigneur votre Dieu qui est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs, grand, puissant et redoutable, l'impartial et l'incorruptible, c'est lui qui rend justice à l'orphelin et à la veuve, et qui aime l'émigré en lui donnant du pain et un manteau".


Deutéronome 24,17 : "Tu ne biaiseras pas avec le droit d'un émigré ou d'un orphelin. Tu ne prendras pas en gage le vêtement d'une veuve".


Deutéronome 24,19 : "Si tu fais la moisson dans ton champ, et que tu oublies des épis dans le champ, tu ne reviendras pas le prendre. Ce sera pour l'émigré, l'orphelin et la veuve, afin que le Seigneur ton Dieu te bénisse dans toutes tes actions".

 

Que penser des prophètes qui écrivent :


Isaïe1,17; 23: "Faites droit à l'orphelin, prenez la défense de la veuve... Venez et discutons: Ville de Jérusalem, Tes chefs sont devenus complices des voleurs. Ils courent après les gratifications. Ils ne rendent pas justice à l'orphelin et la cause de la veuve n'arrive pas jusqu'à eux... Je saurai faire revenir tes conseillers et tes chefs comme autrefois; j'éliminerai tous les déchets et tu redeviendra "Cité-Justice" et "Ville-Fidèle". Quand aux déchet je les éliminerai".


Jérémie 22,3: "Ainsi parle le Seigneur: 'Défendez le droit et la justice, délivrez le spolié de la main de l'exploiteur, n'opprimez pas, ne maltraitez pas l'immigré, l'orphelin et la veuve, ne répandez pas de sang innocent en ce lieu!'"


 Ezéchiel 22,7  "Chez toi, on méprise père et mère; au milieu de toi, on fait violence à l'émigré; chez toi, on exploite l'orphelin et la veuve... Ton cœur tiendra-t-il, tes mains seront-elles fermes, les jours où j'aurai affaire à toi?

 

 

Les évêques suisses réagissent au vote sur les minarets 
 

Pour les évêques, la décision du peuple représente un obstacle et un grand défi sur le chemin de l’intégration dans le dialogue et le respect mutuel. On n’est manifestement pas parvenu à montrer au peuple que l’interdiction de la construction de minarets ne contribue pas à une saine cohabitation des religions et des cultures, mais au contraire la détériore. La campagne, avec ses exagérations et ses caricatures, a montré que la paix religieuse ne va pas de soi et qu’elle doit toujours être défendue.

Le oui à l’initiative augmente les problèmes de la cohabitation entre les religions et les cultures. Le défi premier constitue à redonner à la population la confiance nécessaire en notre ordre juridique et l’attention appropriée aux intérêts de tous. Cela exige la collaboration de tous en Suisse, et spécialement les responsables de l’Etat et de l´Eglise.

Les difficultés de coexistence entre les religions et les cultures ne se limitent pas à la Suisse. Les pasteurs de l’Eglise catholique ont rappelé avant le vote que l’interdiction de la construction de minarets ne servira pas les chrétiens opprimés et persécutés dans des pays islamiques mais qu’elle détériore la crédibilité de leur engagement dans ces pays. Les évêques suisses encouragent toutes les personnes de bonne volonté à s’engager encore plus aujourd’hui pour ces chrétiens et à se tenir à leur côté.

Fribourg, le 29 novembre 2009

Walter Müller
Chargé d’information de la CES
 

Fermer