Jean Chrysostome, culte et solidarité

Deux textes transmis par Paul lors d'Enjeux et questions 2010

Saint Jean Chrysostome, patriarche de Constantinople et martyr, disait ceci “Rien d'autre ne nous fait des imitateurs de Jésus-Christ que de montrer un intérêt vif envers le prochain. Ni le miracle, ni le martyre ne pourront nous sauver si nous n'avons pas une solidarité parfaite entre nous”. Concernant le sommet de la vie du Chrétien, l'Eucharistie, il y plaçait cependant un étrange contrepoids, de valeur équivalente et inséparable : le prochain.

 

C'est à dire, dans l'anthropologie biblique, la sœur ou le frère en humanité, Les critères de justice du Christ rapportés par saint Matthieu (25, 31-46) avoir nourri les affamés, vêtu les nus, visité les malades et les prisonniers, etc., un grand saint de l’Eglise de Rome, saint Jean de la Croix, résumera fort bien:" à la fin de notre Vie, c'est uniquement sur l’amour que nous .serons jugés. Pour saint Jean Chrysostome, le "sacrement de autel" et le "sacrement du frère" sont aussi inséparables que les 2 commandements du Christ : amour de Dieu (que l'on ne voit pas) et amour du prochain (que l'on voit).

 

Plus la relation directe et mutuelle entre le "sacrement de l'autel" et le "sacrement du frère " sera forte, plus l'Eglise sera vivante et féconde. "Tu veux honorer le Corps du Christ ? Alors, ne l'honore pas ici, dans l’église, avec des vêtements de soie tandis que tu le négliges au dehors où il est nu et a froid... A quoi sert-il de charger la table du Christ de coupes d’or alors que lui-même meurt de faim ? D’abord nourris-le quand il a faim et, après, utilise les moyens qui te restent pour orner sa table"

 

Attention, pour autant il ne s'agit pas de jouer au "robin des bois' et de dépouiller à gauche pour donner à droite! L'aumône est toujours précédée de la justice."Quiconque ne renoncera point aux rapines ne saurait faire l'aumône. Vous auriez beau jeter des richesses sans nombre aux mains des indigents, tant que vous serez ravisseur injuste du bien d’autrui, vous resterez, aux yeux de Dieu, l'égal des homicides. C’est pourquoi il vous faut commencer par rompre avec l'injustice; vous exercerez ensuite la miséricorde envers les indigents" (3ème Homélie sur l'esprit de foi). Quelques paroles fortes de ce qu'est l'application de la justice!


Saint Jean Chrysostome


L'architecture montre que les prêtres célébraient, entourés des fidèles, sans leur tourner le dos. Avdat, l'autel du premier siècle  
L'architecture montre que les prêtres célébraient, entourés des fidèles, sans leur tourner le dos.
L'architecture montre que les prêtres célébraient, entourés des fidèles, sans leur tourner le dos.
"L'autel dont je vous parle est fait des membres mêmes du Christ, et le corps du Christ devient pour toi un autel. Vénère-le dans la chair, tu y fais le sacrifice au Seigneur. Cet autel est plus terrible que celui qui se dresse en cette Eglise, et, à plus forte raison, que celui de l'ancienne loi. "Ne vous récriez pas. Cet autel-ci est auguste, à cause de la victime qui y vient ; celui de l'aumône l'est davantage, parce qu'il est fait de cette victime même. Celui-ci st auguste, parce que, fait en pierres, il est sanctifié par le contact du corps du Christ; et l'autre, parce qu'il est le corps même du Christ. II est donc plus vénérable que celui-ci devant lequel, mon frère, tu te trouves.

 

Qu'est-ce donc encore qu'Aaron quand on songe à ces choses ? Que sont la couronne, les sonnettes, le Saint des Saints ? Et pourquoi parler de cet autel ancien quand, comparé à notre autel lui-même, l'autel de l'aumône est si splendide ? Et toi, tu vénères cet autel-ci, lorsque le corps du Christ y descend. Mais l'autre qui est le corps du Christ, tu le négliges et tu restes indifférent, quand il périt. "Cet autel, tu peux le vair dressé partout, dans les ruelles et sur les places, et, à chaque heure, tu peux y faire le sacrifice car c'est là aussi le lieu des sacrifices, Et comme le prêtre, debout à l'autel, appelle l'Esprit, de même, toi aussi, tu appelles l'Esprit, comme cette huile répandue en abondance.”(Homélie 82 sur saint Matthieu.

 

Fermer