Ministère des prêtres

Colloque Faculté Catholique et Séminaire de Lille - Plaquette 15 €

Facultés catholiques de Lille lille.jpg Facultés catholiques de Lille lille.jpg   Colloque séminaire et Faculté catholique.
Le colloque organisé par le séminaire et l’Université catholique de Lille a donné lieu à la publication d’une publication : Le prêtre, dans Mélanges de Science religieuse, publié par l’Université catholique de Lille.


D’intéressants articles ont été écrits par

  • Michel Castro, Entre tensions et passions, quels prêtres diocésains pour aujourd'hui et pour demain?
  • Jean-Yves Baziou, Prêtres dans un monde devenu complexe.
  • Roselyne Dupont-Roc, L'émergence des ministères dans le Nouveau Testament. Une histoire ouverte.
  • Michel Castro, Quand le prêtre devient religieux: le Concile de Trente et l'École française de spiritualité.
  • Joseph Famerée, L'enseignement de Vatican II sur le ministère du prêtre.
  • Jacques Akonom, La spiritualité du prêtre diocésain.
  • Paul Scolas, Impasses et passages pour un avenir du ministère presbytéral.

En postface, le père Philippe Henne écrit :
Matière à penser
La réflexion sur le prêtre se situe à trois niveaux social, ecclésial, personnel.

  • Au niveau social, le prêtre peut être instrumentalisé par le pouvoir politique comme un facteur d'apaisement pour les classes inférieures en vue de maintenir les structures et de préserver les forces au pouvoir. Les responsables politiques inviteront alors les prêtres à jouer un rôle moralisateur et finalement stérilisant pour toute évolution et adaptation saine des structures à la réalité changeante des hommes.
  • Au niveau ecclésial, le prêtre peut être instrumentalisé par une certaine gestion de l'Eglise comme pouvoir politique à l'intérieur de la société. Cela peut se faire en développant des idées de gauche pour la libération des classes opprimées, comme des idées de droite pour la défense de certaines valeurs présentées comme éternelles et défendues avec violence.
  • Au niveau personnel, le prêtre peut être instrumentalisé par une certaine conception monastique de la vie sacerdotale. Sous prétexte de le protéger, on peut l'enfermer dans un rythme de vie et dans des exigences inadaptées à sa véritable vocation.

Il n'en demeure pas moins que, à l'image de Pierre qui a laissé ses filets et de Paul qui a abandonné ses certitudes de pharisien convaincu, les prêtres, comme tous les chrétiens, ont à inventer une façon de vivre leur vocation, en négociant l'engagement dans le monde avec la relation personnelle à Dieu.
 

Fermer