FAQ-00 Questions générales

Qui est Matthieu ? A qui écrit-il ?

 Qui est Matthieu ?

Matthieu Evangile Matthieu Evangile   Notre désir de lire Matthieu est inspiré par le désir de nous rendre proche de Jésus-Christ, de mieux le connaitre. Quatre évangiles nous donnent des approches de Jésus à la fois semblables et différentes, car chaque rédacteur a mis son empreinte personnelle sur ce qu’il a reçu. Chacun a aussi mis son empreinte dans la mesure où il écrit à destination des communautés chrétiennes dont il veut nourrir la foi, parfois redresser les interprétations locales sur la vie et l’enseignement de Jésus.

 

Pour rappeler très succinctement : Marc écrit pour des communautés de Rome, peu après la disparition des apôtres, Pierre en particulier. Il aurait été chargé de reprendre ce qu’il a reçu et entendu de ces piliers de l’Eglise, pour que la mémoire ne se perde. Luc écrit pour des communautés issues essentiellement du monde gréco-romain : des païens ayant accédé à la foi en Jésus-Christ.

 

Matthieu et Lévi, est-ce la même personne ?


Marc 2, 14 et Luc 5, 27 nomment Lévi le publicain appelé par Jésus, mais le personnage est absent dans leur liste des Douze. En revanche, y est nommé un certain Matthieu. Une fois il est mentionné comme Fils d’Alphée. Le premier évangile a-t-il voulu identifier Lévi à Matthieu ? On ne sait. Les premières générations chrétiennes connaissaient l’institution des Douze dont certains noms, cependant, devenaient plus que flou dans les mémoires. C’est au cours des 2è-3è siècles qu’on attribue le premier Evangile à Matthieu. L’étude de la langue et des connaissances de Matthieu( Bible, judaïsme tardif, législation rabbinique) laisse entendre qu’il était un homme lettré, versé dans les Ecritures, trop cultivé pour être le publicain de l’Evangile (voir introduction de la TOB). La rédaction date des années 80-90.

 

A qui Matthieu écrit-il ?
 

 

Matthieu s’adresse à des chrétiens d’origine juive, de Syrie-Palestine. Peut-être a-t-il écrit à Antioche. La communauté matthéenne est très affectée par la destruction de la ville de Jérusalem quelques années auparavant (+70). Au moment où les pharisiens prônent une plus grande rigueur pour le respect de la Loi et des traditions (assemblée de Jamnia vers +80), les chrétiens se trouvent divisés Galerie des évangélistes Matthieu  
Galerie des évangélistes
Galerie des évangélistes
sur le retour à la tradition de Moïse ou au contraire l’ouverture vécue dans les communautés de type hellénistique (cf. Etienne, Paul, le conflit sur la circoncision et l’assemblée de Jérusalem. Les communautés judéo-chrétiennes sont donc le lieu de nombreuses confrontations, aussi bien externes qu’interne.

 

On comprend que l’Evangile selon Matthieu n’est pas simplement transcription de ce que Jésus a dit, mais occasion d’expliciter le message de Jésus à propos de la Loi et du critère de l’amour de Dieu et du prochain. Le souci de Matthieu est d’aider les chrétiens à vivre leur aujourd’hui de disciples de Jésus. Il lui arrive même de mettre les points sur les “i”, surtout quand le retour aux préceptes judaïques risque de l’emporter sur la fidélité à Jésus, qui fréquente les malades, les publicains et les pécheurs.

 

Qu’est-ce que les évangiles synoptiques ?
 

De nombreuses ressemblances ont été remarquées depuis fort longtemps, entre les évangiles de Matthieu, Marc et Luc. On a donc mis en parallèle les textes de chacun, ce qui permet de relever plus facilement les ressemblances mais aussi les différences. Plutôt que de faire un seul évangile (appelé parfois cinquième évangile), qui gomme les particularités de chacun, la lecture synoptique aide à comprendre les points d’insistance particuliers à chacun. L’étude synoptique a aussi élaboré l’hypothèse qu’il devait y avoir un document antérieur aux Evangiles actuels, où chacun a puisé une partie des récits concernant Jésus. On appelle ce document “Q”, du nom allemand “quelle=source”. L'étude synoptique des évangiles a été autrefois utilissée pour repérer avec plus de certitude que Jésus de l'histoire, les paroles qui lui étaient propres. Aujourd'hui l'étude synoptique permet de mieux comprendre comment chaque évangéliste, puisant à un fond commun, a apporté sa griffe personnelle, pour le service des chrétiens des années 70-90.

 

Jesus et le centurion- Matthieu Jesus et le centurion- Matthieu   Exemple synoptique : la rencontre de Jésus avec le centurion, (encadré ci-dessous). On repère de suite le petit “supplément” v.10-11 en Matthieu sur le Levant et le couchant (=les païens), accueillis au festin d’Abraham tandis que les héritiers (Israël) seront jetés dans les ténèbres…. Il y a là trace d’une polémique amplifiée par Matthieu lorsqu'il rédige, sur le rapport Juifs/païens qu’on retrouve plusieurs fois en Matthieu et pas ailleurs. Mais il faut aussi penser Capharnaum emplacement de la maison de Pierre, sous l'actuelle église moderne Capharnaum emplacement de la maison de Pierre  
Capharnaum emplacement de la maison de Pierre, sous l'actuelle église moderne
Capharnaum emplacement de la maison de Pierre, sous l'actuelle église moderne
aux destinataires et au conflit au sein de la communauté de Matthieu entre les chrétiens- judaïsants et les chrétiens- hellénisants (d’origine païenne).  Matthieu amplifie le point de vue de Jésus, il met les points sur les “i” à l’intention des chrétiens de sa communauté d'origine juive qui refusent toute ouverture pour le baptême et la célébration avec ceux d’origine païenne. Le concile de Jérusalem (Actes 15) n'a donc pas suffi à ouvrir les esprits. Cependant Matthieu persévère à vouloir un christianisme d'ouverture, dans lesprit du Concile de Jérusalem.

 

Luc 7, 8-10. Matthieu 8, 9-13.

[8] Car moi, qui n'ai rang que de subalterne, j'ai sous moi des soldats, et je dis à l'un : Va ! et il va, et à un autre : Viens ! et il vient, et à mon esclave : Fais ceci ! et il le fait."

[9] En entendant ces paroles, Jésus l'admira et, se retournant, il dit à la foule qui le suivait : "Je vous le dis : pas même en Israël je n'ai trouvé une telle foi."

 

 

 
 

 

 

  

 

[10] Et, de retour à la maison, les envoyés trouvèrent l'esclave en parfaite santé

[9] Ainsi moi, je suis soumis à une autorité avec des soldats sous mes ordres, et je dis à l'un : "Va " et il va, à un autre : "Viens " et il vient, et à mon esclave : "Fais ceci " et il le fait. "
[10] En l'entendant, Jésus fut plein d'admiration et dit à ceux qui le suivaient : " En vérité, je vous le déclare, chez personne en Israël je n'ai trouvé une telle foi.


[11] Aussi, je vous le dis, beaucoup viendront du levant et du couchant prendre place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob dans le Royaume des cieux,
[12] tandis que les héritiers du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents."

 
[13] Et Jésus dit au centurion : " Rentre chez toi ! Qu'il te soit fait comme tu as cru. " Et le serviteur fut guéri à cette heure-là.

   

 

Jésus semble dur envers les Juifs de son temps. De où cela vient-il? 

 

De fait, Jésus est virulent contre les autorités du judaïsme, davantage en Matthieu que chez Luc ou Marc : malheur à vous scribbes et pharisiens, vous avez déjà votre récompense; ou "vous imposez un fardeau que vous mêmes ne soulevez pas du petit doigt" etc.

Nous avons du mal à mesurer ce qu'était l'héritage du judaïsme au temps de Jésus. Un auteur comme Livérani rappelle l'évolution des 400 dernières années de la manière suivante: au retour d'Exil, les élites de retour de Mésopotamie ont voulu imposer la religion qu'ils avaient médité avant et pendant leur temps d'Exil. Cependant la population restée sur place n'avait pas gardé la même conception  du Dieu et de son culte; le caanéen et le samaritain avaient pris la place laissée libre.

 

Au retour d'Exil, il n'y avait plus de pouvoir politique, plus de roi. La parole des prophètes s'était faite lointaine (Isaïe, Ezechiel, Jérémie), c'était du passé.on disait de Dieu qu'il se taisait, ne montrait plus son visage, que le ciel s'était obstrué entre Dieu et eux. Les religieux de Juda (surtout les grand prêtres et serviteurs du Temple, prêtres et lévites) relevèrent le temple de ses ruines et imposèrent des lois de séparation, de pureté qui éloignaient de plus en plus le petit peuple, ou peuple de la terre (ou encore les anawim, les petits). L'esprit prophétique était remplacé par un esprit davantage légaliste et ritualiste.

 

Cette tendance sera amplifiée à partir de grand travaux de restauration du Temple, voulus par Hérode le grand. Cela donna plus de pouvoir aux personnels du Temple. Le courant des esséniens refuse désormais de se rendre au Temple. Jean-Baptiste prêche aux foules qui se rendent en pèlerinage, mais n'interfère pas sur les pratiques de là-bas, à Jérusalem. Plusieurs épisodes de la vie de Jésus évoquent une certaine tension: l'argent de la veuve, le spharisiens traités de sépulcre blanchi, les pleurs sur la ruine à venir de Jérusalem, etc. 

 

 Livérani écrit, en conclusion de son ouvrage "La Bible et l’invention de l’histoire" : On constate la montée massive et la concertation majeure de l’intérêt pour la casuistique touchant le rite, le sacrifice, la pureté, les fêtes, les ornements sacrés. Les grands prophètes “éthiques” (Jérémie 33, le cœur nouveau ; Isaïe 60, la nouvelle Jérusalem) avaient été les interprètes de l’exigence d’un renouveau spirituel, mais ce sont finalement les prêtres et les lévites qui rédigèrent les nouvelles lois”. (Livérani, folio histoire p. 476). On comprend mieux que la rencontre entre Jésus, homme d'ouverture, et  ces courants religieux de la citadelle de Jérusalem n'aient pu qu'être violents. La fin de Jésus prévisible dès la Galilée devient programmée dès qu'il met les pieds à Jérusalem.

 

A suivre prochainement.

 

Qui sont les 4 femmes de la généalogie. Pourquoi?

(Thamar, Rahab, Ruth et la femme d’Urie. Habituellement on donne la lignée selon l’ascendance masculine.

Matthieu ne parle pas de la crèche?

Comment les mages ont-ils su pour le Messie, aors qu'ils ne sont pas juifs?

Après la naissance de Jésus, Marie a-t-elle eu une vie comme les autres femmes?

Qu'est-ce qu'un ange?

Quelle différence entre rêve, songe, vision, apparition?

Pourquoi Joseph donne-t-il un deuxième nom à Jésus: Emmanuel ?

 

 

Fermer