La diaconie, une actualité pour les EAP

Formation diocésaine pour les membres des EAP

EAP et Diaconie 2013 EAP et Diaconie 2013   Avec la participation du père Bernard Fontaine aumônier général du Secours catholique


Les deux journées à Arras et Condette ont rassemblé plus de la moitié des animateurs des EAP du diocèse. Le thème choisi cette année était dans la continuité de 2012, autour de Diaconia 2013. Après avoir étudié les liens entre la Parole de Dieu et Diaconia, cette année voulait développer les liens entre la diaconie et la liturgie. Ainsi Mgr Jaeger en fin de journée devait-il faire une catéchèse mystagogique où il développait la place du diacre dans la célébration eucharistique. Jacques Letombe, diacre, a fait de même le samedi Condette.

 

Le père Dominique Fontaine, présent à Arras et Condette, a écouté avec beaucoup d’intérêt les témoignages et réponses apportées par l’assemblée sur la manière dont, dans leur responsabilité de paroisses, les membres des EAP vivaient le service de la diaconie.
 

 

Diversité des témoignages lors de la mise en commun: veiller à la mise en place d’un repas solidaire, d’une table commune ; organisation pour que de chaque clocher remonte des éléments à insérer dans le livre des merveilles, que l’on pourra consulter dans la paroisse principale à l’occasion de la messe. Réalisation d’une salade de fruits pour 300 personnes où sont associés, même petitement, ceux qui ont le moins.

 

Le père Fontaine rappelait les premiers gestes de François, évêque de Rome, qui souhaite une attention de l’Eglise aux pauvres. Il a fallu 50 ans pour que des affirmations de Vatican II sur l’attention aux pauvres, soient ainsi exprimées par le pape. De même sur la participation active des fidèles à l’eucharistie etc. Le mot diaconie a été remis en valeur par Benoit XVI dans l’encyclique Dieu est amour. La polarisation sur l’accueil des intégristes ou la qualité des liturgies a pu occulter le souci de Benoit XVI sur “Foi et Raison d’une part, sur la diaconie d’autre part.
 

Le motu proprio Sur le service de la charité (décembre 2012) rappelait aux évêques qu’ils étaient responsables de la diaconie, pas seulement de la Parole à proclamer ou à célébrer, mais aussi de la Parole à vivre. Dans l’année de la foi et le message de carême Benoit XVI rappelait les paroles de Saint Jacques : “sans la charité la foi est vaine”.

 

Lors des débats en congrégation générales, avant le conclave, il disait : “L’Eglise ne peut être l’Eglise du Christ si elle se centre sur elle-même. Elle doit aller à la rencontre d’hommes et femmes dont elle se sent éloignée”. Le Christ est au milieu de nous comme celui qui sert…” cf. le geste du Jeudi-saint. La pierre rejetée par les bâtisseurs et devenue pierre d’angle est l’enjeu pour les communautés : le Christ-serviteur doit devenir pour nous la pierre d’angle de notre édifice (édification de l’Eglise).
 

Article publié par Véronique Baudelle - Formation Permanente • Publié • 5981 visites