La naissance de Jésus, la contempler, la méditer, un mystère à s'approprier

 

Audience du pape du 22 décembre 2021, quelques extraits

 

"Le message des évangiles est clair : la naissance de Jésus est un événement universel qui concerne tous les hommes.

Chers frères et sœurs, seule l'humilité est le chemin qui nous conduit à Dieu et, en même temps, précisément parce qu'elle nous conduit à lui, elle nous conduit aussi à l'essentiel de la vie, à son sens le plus vrai, à la raison la plus sûre pour laquelle la vie vaut la peine d'être vécue.

Seule l'humilité nous ouvre à l'expérience de la vérité, de la joie authentique, de la connaissance qui compte. Sans humilité, nous sommes "coupés", nous sommes coupés de la compréhension de Dieu et de la compréhension de nous-mêmes. Il faut être humble pour nous comprendre aussi nous-même, et d'autant plus pour comprendre Dieu. Les Mages pouvaient être des grands selon la logique du monde, mais ils se font petits, humbles, et c'est pour cette raison qu'ils réussissent à trouver Jésus et à le reconnaître. Ils acceptent l'humilité de chercher, de se mettre en route, de demander, de risquer, de se tromper...

Tout homme, au plus profond de son cœur, est appelé à chercher Dieu : tous nous avons cette inquiétude et notre tâche n'est pas d'éteindre cette inquiétude, mais de la laisser grandir car c'est l'inquiétude de la recherche de Dieu ; et, qui avec sa grâce aussi, peut le trouver. Faisons nôtre la prière de saint Anselme (1033-1109) : "Seigneur, apprends-moi à te chercher. Montre-toi, quand je te cherche. Je ne peux pas te chercher si tu ne m'enseignes pas, ni te trouver si tu ne te montres pas. Que je te cherche en te désirant et te désire en te cherchant ! Que je puisse te trouver en te cherchant et t'aimer en te trouvant !" (Proslogion, 1).

Chers frères et sœurs, je voudrais inviter tous les hommes et toutes les femmes dans la grotte de Bethléem pour adorer le Fils de Dieu fait homme. Que chacun de nous s'approche de la crèche à la maison, dans l'église ou ailleurs, et essaie de faire un acte d'adoration, à l'intérieur de soi : "Je crois que tu es Dieu, que cet enfant est Dieu. S'il te plaît, donne-moi la grâce de l'humilité pour que je puisse comprendre".

....

Retournons à la maison avec le souhait des anges : "Paix sur terre aux hommes qu'il aime". Et rappelons-nous toujours : "Ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais lui qui nous a aimés [...]. Il nous a aimés le premier" (1 Jn 4,10.19), il nous a cherché. N'oublions pas cela.

Voilà la raison de notre joie : nous avons été aimés, nous avons été recherchés, le Seigneur nous cherche pour nous trouver, pour nous aimer davantage. C'est la raison de la joie : savoir que nous avons été aimés sans aucun mérite, que nous sommes toujours précédés par Dieu dans l'amour, un amour si concret qu'il s'est fait chair et est venu habiter parmi nous, dans cet enfant que nous voyons dans la crèche. Cet amour a un nom et un visage : Jésus. Jésus est le nom et le visage de l'amour qui est au fondement de notre joie. Frères et sœurs, je vous souhaite un joyeux Noël, un bon et saint Noël. Et je souhaite que - oui, [il] y aura des salutations, des réunions de famille, c'est très beau, toujours - mais qu'il y ait aussi la certitude que Dieu vient pour moi. Que chacun dise : Dieu vient pour moi. Avec la conscience que pour chercher Dieu, pour trouver Dieu, pour accepter Dieu, nous avons besoin d'humilité : considérer avec humilité la grâce de briser le miroir de la vanité, de l'orgueil, de nous regarder nous-mêmes. Regarder Jésus, regarder l'horizon, regarder Dieu qui vient chez nous et qui touche notre cœur avec cette inquiétude qui nous conduit à l'espérance. Joyeux et saint Noël !"

 

Prière de Noël

 

Doux enfant de Bethléem,creche greccio creche greccio  
accorde-nous de communier
de toute notre âme
au profond mystère de Noël.

 

Mets dans le cœur des hommes cette paix
qu'ils recherchent parfois si âprement,
et que Toi seul peux leur donner.

 

Aide-les à se connaître mieux,
et à vivre fraternellement
comme les fils d'un même Père.

 

Découvre-leur Ta beauté,
Ta sainteté et Ta pureté.
Éveille dans leurs cœurs
l'amour et la reconnaissance
pour ton infinie bonté.

 

Unis-les tous dans Ta charité
et donne-nous Ta céleste paix.

Jean XXIII

Article publié par Maryse Fourmentin - Notre Dame de Foy et La Sainte Famille. • Publié • 84 visites