Toute liturgie, pour être bien vécu par le plus grand nombre doit être préparé.        

Voici les principes d’une bonne préparation en liturgie, qui garantit un bon déroulement relatif de la célébration selon trois temps : avant, juste avant et pendant.

 

La préparation générale : II est souhaitable que la préparation ne soit pas le fait d’une seule personne mais par un groupe : les équipes liturgiques. Il ne suffit pas d’avoir prévu les chants, les lecteurs et les intentions de prière et en rester mentalement à ce qui se passe dans le sanctuaire. Il faut aussi se préoccuper de la manière dont la liturgie sera perçue de l’assemblée. On n’oubliera jamais que la liturgie est pour le peuple et non le peuple pour la liturgie. C'’est là que l’on prévoit les responsabilités individuelles pour chaque célébration.

 

La préparation immédiate : Vient le jour de la célébration. C’est ici que le cérémoniaire exerce sa responsabilité de veiller à ce que tout se mette correctement en place : disposition des membres de l’assemblée et ministres, éclairage, luminaires, sono, livres de chants, vêtements des ministres, préparation des oblats, de la croix de procession, de l’encens s’il y a lieu, etc. II faut éviter que le prêtre célébrant doive vérifier tout cela. Il doit se tenir, autant que possible, disponible pour l’accueil même s’il y a un service d’accueil et rester intérieurement libre pour la Parole et la prière, comme les autres intervenants. Le cérémoniaire veille à ce que chacun sache exactement ce qu’il a à faire et soit rassuré.

 

Durant la célébration : Selon le principe énoncé par le concile Vatican II, chacun, dans la célébration, fait tout ce qui lui revient et cela seulement. C'est au cérémoniaire à veiller au bon déroulement : un livre qui manque, une sono mal réglée, une lumière qui s’éteint, un lecteur qui n’est pas là, et plus important encore surtout s’il n’y a pas de service d’accueil, ce qui se passe dans l’assemblée : inviter à mieux se regrouper, trouver une bonne place pour les enfants, accueillir telle personne qui semble perdue, un groupe inattendu, telle famille venue à cause de l’intention de la messe. Le cérémoniaire est celui qui veille à ce que chaque intervenant fasse ce qui lui revient au bon moment et au bon endroit. Pour cela, il doit connaître parfaitement le déroulement de la célébration et savoir qui fait quoi, une très bonne connaissance des rituels pour pouvoir improviser en cas de nécessité. Et en priant lui-même comme membre de l’assemblée, il sentira ce qui peut l’aider à bien célébrer dans l’unité et la ferveur.

 

Dans un souci d'une bonne organisation et d'une participation de tous au service de la communauté, la paroisse vous invite à participer :

 

            à la chorale : quelle est sa fonction ? Dans la liturgie, la chorale a pour fonction d’entraîner l’assemblée et d’exécuter parfois seule des pièces plus difficiles. La chorale a sa part dans l'animation des célébrations avec le célébrant et l'assemblée. De l'osmose entre les trois, dépendra la beauté, la profondeur de la célébration, ainsi que la communion des membres entre eux. L’ajustement du célébrant, de l’assemblée et de la chorale n’est jamais simple, car il faut éviter que les célébrations ne deviennent de simples prétextes pour des concerts religieux, mais il est tout naturel que, dans la totalité harmonieuse de la liturgie, l’une ou l’autre pièce musicale soit donnée par des voix exercées, au bénéfice spirituel de tous.

 

            Concrètement : une rencontre par mois est prévue, les 3èmes mardis de chaque mois à la salle communale de Recques-sur-Course.

           

            Pour les enfants, il est possible de servir la messe. Nous invitons les parents à nous contacter.            



Fermer