Accueillir et accompagner des demandes de sacrements d’initiation chrétienne

VENDREDI 15 novembre 2019, une rencontre entre Sébastien Vereecken (responsable diocésain du catéchuménat), les animatrices laïques en pastorale missionnées pour l’ACE et l’aumônier de l’ACE a eu lieu afin d’échanger sur la manière dont l’ACE accueille

Après une « tempête de cerveau » autour du mot ACE et de manière
spécifique sur la lettre C, nous nous sommes redit le sens qu’ont chacun des
sacrements, et comment ceux du baptême, de la confirmation et de l’eucharistie sont
liés entre eux.
À partir de l’affiche Devenir Chrétien, nous nous sommes rappelés qu’il n’y
avait pas d’âge pour être baptisé ou communier ou être confirmé… et que ça rend
heureux !
Ensemble nous avons échangé sur le schéma du chemin catéchuménal et
avons regardé comment le projet de l’ACE situe la manière dont nous souhaitons
proposer un chemin vers les sacrements d’initiation.
Par le témoignage de leur vie, dans leur manière de jouer et de vivre
ensemble, de vivre la fraternité dans le respect et la complémentarité, les enfants
sont lumière pour ceux qui les entourent. Les propositions de l’ACE sont des lieux et
des temps d’expériences avec Jésus-Christ chemin faisant. Chacun est invité à
regarder sa vie, la confronter à la Parole de Dieu et y discerner la présence de
Jésus-Christ. Ils peuvent ainsi s’inscrire dans l’histoire du Peuple de Dieu. Par sa
démarche de relecture « observer-comprendre-agir », l’ACE permet aux enfants de
faire le lien entre leur vie et leur foi : lire la vie à la lumière de l’Évangile et lire
l’Évangile à la lumière de la vie. Parce qu’ils peuvent révéler Jésus-Christ autour
d’eux et être les témoins de sa Bonne Nouvelle, les enfants sont apôtres des enfants
et de tous ceux avec qui ils font route. C’est dans cette démarche que les enfants
peuvent se sentir appelés à demander le baptême ou à vivre d’autres sacrements. Le
mouvement a à cœur de leur proposer alors un chemin en lien avec les
communautés chrétiennes locales.
Nous avons insisté sur l’importance de faire le lien avec les paroisses quand
un enfant, un responsable ou un parent exprime une demande de sacrement. Nous
avons découvert aussi qu’il fallait sans cesse innover, se former pour nous ajuster à
toutes les situations et à toutes les personnes. Accueil et ajustement : une nécessité!
Aujourd’hui l’ACE accompagne un enfant de 12 ans dans sa démarche de
demande de sacrement à l’eucharistie. La paroisse de l’enfant (qui n’est pas dans le
Pas-de-Calais) ne répondait pas à sa demande. La famille a demandé à la
responsable de l’ACE si le mouvement pouvait accompagner sa fille qui était en club

ACE depuis plus de 4 ans. Des moyens ont été créés, des liens se sont faits avec le
service catéchuménat et la paroisse s’est investie dans cette démarche. Bref : un
bon exemple de faire Église ensemble

Article publié par Action Catholique des Enfants • Publié • 217 visites