Maisons d’Evangile 2019 : lecture d’un évangile

Lire Marc en 2019-2020

Semeur - Marc Semeur - Marc  
Lire l'évangile de Marc
Lire l'évangile de Marc
Maisons d’Evangile 2019 : lecture d’un évangile.

Au moment de quitter Amos et Osée, revenons quelques instants sur notre lecture : quels reproches ces prophètes ont-ils fait à leurs auditeurs, aux responsables de la société d’alors ? Le début d’Amos comporte des reproches de crimes pour faits de guerre. C’était de petits royaumes qui se déchiraient. Même Israël (au nord) et Juda (au sud) ont droit à des reproches, mais ce n’est pas pour faits de guerre. Les reproches concernent leur éloignement de la Loi que Dieu a confié à Moïse. Ensuite, au cours du livre, les reproches visent d’abord les chefs et les prêtres, les élites. Ils sont les responsables du pays.

Ils sont accusés d’avoir toléré et entretenu l’inégalité et l’injustice. L’expression se concrétise ainsi : habiter des maisons en pierre de taille, semer l’injustice, ne pas faire régner le droit au lieu de l’assemblée de village, semer le poison dans l’assemblée, souhaiter que les fêtes religieuses soient vite terminées pour reprendre les bonnes affaires (et leurs bénéfices avec des balances faussées et des poids trafiqués etc.) etc. Quand Jésus affirmera être le bon pasteur, peut-être faut-il penser à ceux qui ne furent pas les bons bergers d’Israël ? Parmi les autres reproches, il y a celui d’accomplir des gestes religieux sans que cela ne vienne du fond du cœur (processions, sacrifices et fêtes de pèlerinage.). D’où ces affirmations comme : “Je hais vos fêtes et néoménies” ou “J’ai en horreur la fumée de vos sacrifices !”

Certaines insistances des prophètes sur un Dieu qui punit ont pu nous faire oublier d’autre phrases plus évangéliques comme : “c’est la miséricorde que je désire et non les sacrifices…” Il serait regrettable d’oublier les appels des prophètes à une religion du cœur et non du rite. Amos et Osée ont précédé Isaïe et Jérémie, mais leurs appels annoncent aussi “Je mettrai en vous un esprit nouveau”.

Autre aspect dans la lecture : nous avons eu du mal à mesurer le contexte géopolitique, en particulier entre Ninive, l’Egypte et la Samarie et l’invasion des territoires. La Samarie (tantôt appelée Israël ou Ephraïm) est devenue dépendante de Ninive. Elle cherchait son indépendance, voulait éviter de payer un tribut à Ninive. La ville de Megiddo, détruite 18 fois sur 200 ans était proche de l’actuelle Nazareth. Les habitants d’alors ont pu voir les destructions. Les populations d’Israël craignaient la progression des armées amenant pillages et destructions sur leur territoire. Si les reproches des prophètes ont été conservés c’est que cela s’est réalisé au cours de l’histoire, d’abord en Samarie, ensuite, en Juda. C’était 700 ans avant que ne retentissent les paroles de Jésus. Le langage de Jésus est le fruit d’une longue progression dans la Bible.

 

 

Maisons d’Evangile. Proposition pour 2019-2020

Après deux années avec saint Paul, puis deux années dans l’Ancien Testament (Abraham, Amos et Osée et Jonas), les maisons d’Evangile proposent un retour vers l’Evangile selon saint Marc. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir une lecture continue en portant attention aux relations entre les personnages, telles que Marc les a présentées. Relation de Jésus avec Jean-Baptiste, avec le lépreux, avec les premiers disciples et les autres.

Cette année sera l’occasion d’inviter de nouveaux participants en maisons d’Evangile ou d’en créer de nouvelles. Les fiches sont toujours à utiliser (arras.catholique.fr/evangiledemarc). Des questions complémentaires seront proposées pour mieux découvrir Jésus, selon Marc et mieux en vivre. Des livrets Marc et des fiches de lecture sont disponibles au service de la catéchèse (maison diocésaine, 1er étage. catechese@arras.catholique.fr

 

En plusieurs lieux, des rencontres de mise en route sont proposées :

Hénin-Beaumont, le lundi 14 octobre 14h30. 

Aire/Lys le mardi 15 octobre à 9h15.  Et Mardi 12 septembre 14h30, 28 rue des béguines

Saint-Pol-sur Ternoise mardi 15 octobre à 20h chapelle de l'église.

Arras, le mardi 22 octobre 14h et 20h.

Berck, le jeudi 10 octobre 14h30.

Une lecture d’Isaïe sera envisagée sur Hénin-Beaumont le lundi 14 octobre à 19h.

Retrouvez les dossiers et fiches des maisons d'Evangile: 

http://arras.catholique.fr/maisonsdevangile

         http://arras.catholique.fr/evangiledemarc

 

Renseignements auprès de l’abbé Emile Hennart  hennart-eh@orange.fr 

 

Fermer