Ponce Pilate rendu à l'histoire

Bibliographie

Les Éditions de l'Atelier rééditent l'ouvrage de référence de Jean-Pierre Lémonon dans une version actualisée.
Ponce Pilate de Jean-Pierre Lémonon, Ed. de l'Atelier, 302 p., 23 €

Livre Ponce Pilate Livre Ponce Pilate  Depuis quelque temps, une vague puissante dans l'édition tend à habiller les figures liées à Jésus, de vêtements plus romanesques qu'historiques ; ainsi en est-il de que Ponce Pilate. Que connait-on de lui hormis la récit d’évangile. Il est donc difficile, pour les non-spécialistes, de faire la part entre l'histoire et la fiction. Face à cette tendance, la réédition du classique de Jean-Pierre Lémonon sur Pilate est la bienvenue.
Cet ouvrage de 1981, aujourd'hui épuisé, était devenu en effet le livre de référence sur le sujet. L'ouvrage réédité a conservé la rigueur méthodologique propre à ce genre d'écrits, avec un lourd apparat critique - assez inhabituel pour les Éditions de l'Atelier.

L’auteur a actualisé son premier travail en tenant compte notamment des études plus récentes sur la fameuse inscription de Césarée: découverte en 1961, elle fait apparaître pour la première fois sur un monument le nom et le titre de Pilate. Il a aussi mis à jour sa recherche à l'aide des nombreuses études parues depuis 1981, comme en témoigne l'apparat critique; Ce travail donne un ouvrage complet sur la figure historique de Pilate, construit avec rigueur à partir des découvertes archéologiques, des documents historiques et des textes, en particulier ceux de Flavius Josèphe et des données évangéliques.

Malgré la forme parfois austère du livre, c'est un portrait fascinant du procurateur romain qui se dégage ici, élaboré surtout à partir d'une lecture critique des Evangiles et de Flavius Josèphe. Jean-Pierre Lémonon fait remarquer qu'après la mort de Tibère, en 37, «Pilate disparaît alors de l'histoire, mais sa figure hantera la littérature chrétienne et excitera l'imagination d'un certain nombre d'écrivains chrétiens à l'orthodoxie parfois douteuse. Contre les dérives romanesques, toujours vivantes, le livre de l'exégète lyonnais constitue un bon antidote.

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 3783 visites