Quels chemins vers les sacrements

       

Notre Pere Notre Pere   En réponse aux demandes sacramentelles, l’Église est appelée à proposer des chemins de foi et d’initiation. L’orientation de la catéchèse ne propose pas d’abord des itinéraires tout faits, des modèles clé en main. Elle invite les communautés ecclésiales et les animateurs à se saisir des intuitions définies par les évêques de France, pour servir enfants, jeunes et adultes dans leur rencontre de Jésus vivant et source de vie.
 
 
Dans la vie des paroisses, le printemps est une période sacramentelle intense : célébrations de premières communions, célébrations du sacrement de la confirmation, mariages…
 
Souvent, les responsables pastoraux (prêtres et laïcs) se posent des questions sur les chemins à proposer pour conduire vers les sacrements. Un article d’Eglise d’Arras, intitulé « Des chemins vers les sacrements » nous a aidés à y réfléchir. (n° 02 – 18 janvier 2008) Le Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France demande que l’Eglise offre aux personnes - enfants, jeunes ou adultes – qui expriment une demande sacramentelle, de vivre un itinéraire de type catéchuménal p.91-95) . Cet itinéraire est constitué de temps de rencontre et d’étapes liturgiques célébrées si possible au sein de l’assemblée dominicale. Il s’appuie et fait déjà vivre de la grâce du sacrement.
 
Des diocèses ont déjà amorcé cette organisation de la catéchèse en réponse aux demandes sacramentelles. Ils ont témoigné de leurs pratiques au congrès de la responsabilité catéchétique, Ecclésia 2007. Quelques documents existent déjà ; ils peuvent être utilisés dans notre diocèse en attendant la parution de ceux en cours d’élaboration par les diocèses de Lille, Arras et Cambrai. En voici une brève présentation :
 
Pour conduire vers le mariage :
 
Plusieurs diocèses ont élaboré un itinéraire catéchétique en plusieurs étapes pour proposer la foi à l’intérieur de la préparation au mariage.
 
Proposer la foi aux futurs mariés
 Convictions et orientations diocésaines - Dossier pastoral - Diocèse d’Angoulême – (document disponible sur le site du diocèse d’Angoulême)
 
Le dossier pastoral comprend :
  • une lettre aux futurs mariés leur présentant le parcours étalé sur la durée de la préparation, un an environ
  • une introduction à l’ensemble de la démarche
  • des propositions pastorales à vivre en paroisse, dans des dialogues personnels, dans des rencontres entre couples, lors d’un « dimanche de l’alliance » pour les futurs mariés et ceux qui le sont déjà.
 
Le mariage Le mariage  Le mariage, une bonne nouvelle – Repères pour un itinéraire de préparation au sacrement - Pastorale familiale du diocèse de Versailles – Bayard – 12€
 
L’itinéraire comprend trois étapes :
  • La première, le premier accueil, ouvre l’itinéraire.
  • La deuxième, le dimanche du mariage, propose un temps ecclésial.
  • La troisième, la préparation de la célébration, recueille les fruits de l’itinéraire.
 
Entre-temps, afin de découvrir comment Dieu se révèle et s’engage avec eux, les jeunes couples participent à des rencontres jalonnées par sept thèmes. La pédagogie proposée permet de lier l’expérience humaine du couple et une proposition de la foi s’appuyant sur la Bible, le rituel du mariage et la prière.
 
Mariage alliance Mariage alliance  Mariage, alliance d’amour – Un itinéraire catéchétique - Service de la pastorale familiale du diocèse de Strasbourg – Editions CRER – 18€
 
L’itinéraire se déroule en sept étapes :
 
  • Trois étapes pour découvrir les fondements d’un engagement dans la vie conjugale
  • Trois étapes pour aller au cœur du sacrement du mariage
  • Un temps pour vivre le pardon.
Signes plus 2008 – année A, revue éditée par Bayard, fait une proposition de célébration : Quand la communauté chrétienne accueille des futurs mariés. Des suggestions sont données pour que les couples se sentent vraiment accueillis et qu’ils soient associés à la prière de l’assemblée. Dans la paroisse de la Sainte-Famille de la Terre d’Opale, à la fin de leur journée de préparation au mariage, les couples rejoignent l’église pour vivre l’eucharistie dominicale de la paroisse (le samedi soir) : ils participent avec les couples accompagnateurs à la procession d’entrée, proclament une lecture, lisent les intentions de prière universelle, apportent les oblats et viennent entourer l’autel au moment du Notre Père. Enfin, ils reçoivent une bénédiction « spéciale » au moment de l’envoi. Un soin particulier est porté à l’homélie pour les rejoindre.
 
Dans notre diocèse, une réflexion est commencée sur la proposition de la foi aux couples qui demandent le mariage. A l’initiative des Services de la Formation Permanente et de la Catéchèse, une première rencontre a eu lieu en septembre 2007 et a permis d’élaborer un petit dossier (disponible au Service Diocésain de la Catéchèse) relatant quelques expériences en cours. Une deuxième rencontre aura lieu le mardi 3 juin de 9h30 à 11h30 à la Maison Diocésaine.
 
Pour conduire des adolescents vers le baptême et la première communion
 

Pour les jeunes Appeles 12-18  
Pour les jeunes
Pour les jeunes
Appelés à renaître

Préparer des 12/18 ans au baptême - livret jeune composé de 34 fiches (15€ 50) et guide de l’accompagnateur (11€ 50) - Service de catéchèse du diocèse de Lyon - Editions de l’Atelier

Pour les animateurs Appeles12-18  
Pour les animateurs
Pour les animateurs
 

C’est un parcours catéchuménal avec des étapes marquées par des célébrations.

Il est adapté à la situation de jeunes qui en sont au point de départ, même s’ils fréquentent l’aumônerie ou la catéchèse depuis un ou deux ans. Il veut favoriser l’expérience ecclésiale (par la participation à un groupe chrétien, catéchèse, aumônerie, mouvement) et l’accompagnement personnalisé de chaque jeune.

Il permet un va et vient entre la demande du jeune et la proposition de foi de l’Eglise.

 
pour les animateurs Rando 3D  
pour les animateurs
pour les animateurs
Rando 3 D jeune – Parole Rencontre Expérience
- (11 €) et Rando 3 D animateur (10 €) –
Secrétariat de l’Aumônerie de l’Enseignement public - CNER - Editions CRER
L’itinéraire est destiné à préparer des collégiens et des lycéens au baptême. Son fil conducteur est une lecture continue de l’Evangile de Marc et le Pour les jeunes Rando 3D  
Pour les jeunes
Pour les jeunes
livre du jeune contient, en outre, un grand nombre de textes d’une grande diversité. Il convient sans doute mieux à des jeunes qui ont un enracinement chrétien ou qui sont très à l’aise avec les documents écrits.
 
Remarques :
  1. Dans la perspective du Texte National pour l’orientation de la catéchèse en France, il serait intéressant de chercher comment des étapes liturgiques peuvent être célébrées au sein de l’assemblée dominicale.
  2. La revue Initiales n°209 mars-avril 2008 (avec un DVD) consacre un dossier complet à : Les sacrements, un drôle de cadeau !
 
Pour conduire des jeunes vers le sacrement de confirmation
 
Arras, St Jean-Baptiste Pâques, confirmation catéchumène  
Arras, St Jean-Baptiste
Arras, St Jean-Baptiste
 La confirmation est d'abord un don, un cadeau reçu de la part de Dieu, accomplissant une promesse: « Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Pour les catéchumènes adultes, les trois sacrements de l'initiation sont donnés - en principe- en même temps. Pour les le baptême des enfants, les sacrements de l'eucharistie et de la confirmation sont dissociés et remis à plus tard.
 
La confirmation achève ce que Dieu a commencé lors du baptême en donnant l'Esprit en plénitude. Esprit de sagesse, de force, d'intelligence de Dieu, de conseil... dont nous avons grand besoin pour suivre le chemin de l'Evangile, et qui nous conduit à l'eucharistie.
 
La confirmation, non seulement confirme le baptême qui fait de nous des enfants du Père, mais aussi fait croître en nous le désir de vivre en disciples du Christ, de participer à son Corps. La confirmation nous aide à Le reconnaître dans l'eucharistie, à vivre de l'eucharistie. C'est ainsi qu'elle nous insère dans la vie de l'Eglise et fait de nous, modestement, des serviteurs de la croissance de cette Eglise.
 
La Pastorale des jeunes de notre diocèse tient à la disposition de tous un dossier comprenant un kit confirmation. Une formation pour les accompagnateurs sera mise en place dès septembre 2008. Un prochain Eglise d'Arras consacrera un dossier sur la confirmation.

 

 

 
Pour conduire des enfants vers la première des communions
 
Le Service diocésain de la catéchèse a donné des idées pour proposer une amorce d’itinéraire vers la première des communions comprenant des temps de catéchèse et des étapes liturgiques célébrées au sein de l’assemblée dominicale. Cela s’inspire de ce qui se vit déjà dans d’autres diocèses et s’appuie sur le Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France. C’est l’occasion d’impliquer davantage les familles et les autres chrétiens de la communauté chrétienne dans l’accompagnement des enfants.
 
Une première étape accueille et appelle les enfants qui désirent cheminer vers la première communion, entourés de leurs familles, dans l’assemblée dominicale d’Arras en a rendu compte dans le n° 02 – 18 janvier 2008.
 
Une autre étape : l’accueil des enfants qui apportent leur lettre de demande où ils expriment leur désir de communier.
 
Témoignage : Une étape sur le chemin vers la première des communions

Cette année, le soir du Jeudi Saint, dans la paroisse Notre Dame des Blancs Monts (Arras Ouest – Dainville), l’église Ste Bernadette fut vite remplie et il y régnait une certaine effervescence.

 Plus d’une cinquantaine d’enfants, catéchisés dans la paroisse ou à l’école Ste Bernadette toute proche,  manifestaient une certaine impatience. Ils avaient en mains la lettre qu’ils avaient rédigée pour exprimer leur désir de faire prochainement leur première communion. Rendez-vous leur avait été donné début février, au cours d’une autre messe. C’est ce jour-là qu’ils avaient reçu une feuille de route : elle leur indiquait différentes étapes à vivre au long de leur itinéraire vers ce sacrement.
Le curé de la paroisse leur avait remis un document vierge, ressemblant à un parchemin, pendant le carême et il avait annoncé la démarche des enfants lors des assemblées dominicales du dimanche des Rameaux.
Ce n’est pas rien pour des enfants d’environ 9 ans de mettre des mots sur leur désir de commencer à communier. Ils pressentent que c’est une démarche importante et qu’elle est entourée d’une part de mystère. Elle est parfois rendue incertaine par un contexte familial compliqué. Pas étonnant qu’il ait fallu rassurer l’un ou l’autre enfant ou parent qui craignait de ne pas trouver les mots justes. Certains enfants y ont réfléchi avec un membre de leur famille, d’autres en ont discuté dans leur équipe de caté et tous ont rempli le document avec beaucoup d’application. De nombreux parents, les catéchistes, le directeur de l’école les accompagnaient ce soir-là.
Le prêtre a assuré les enfants qu’il lirait chacune des lettres et qu’il leur en reparlerait le jour de leur première communion. Il s’est adressé à eux de façon particulière à plusieurs reprises, en particulier avant la prière du Notre Père. Il a vivement encouragé les parents (et les grands parents) à retrouver la simplicité de gestes comme la prière en famille et la messe du dimanche. Et il a appelé toutes les personnes présentes à prendre une part active dans la vie de la paroisse, selon leurs possibilités. Tout le monde a été invité à se retrouver les trois dimanches où les enfants commenceront à communier.
 « On a beaucoup chanté ! » a dit un enfant le mercredi suivant. « Est-ce que, nous aussi, on pourra communier au corps et au sang du Christ ?» a demandé un autre. Et chacun a pu reparler de ce qui s’était passé.
Monique Beirnaert
 
Partout où le choix de mettre en œuvre cette proposition a été fait, une concertation entre le curé, les animateurs de liturgie, les catéchistes, les familles des enfants, s’est révélée indispensable et fructueuse.
Cette nouvelle manière de faire nous prépare à accueillir les documents en cours d’élaboration par les diocèses de Lille, Arras et Cambrai.
 
 
Pour conduire des enfants, des adolescents des adultes, 
vers le sacrement de pénitence et de réconciliation
 
Dieu… plus grand que notre cœur- Editions Décanord
 
Les diocèses de Lille, Arras et Cambrai ont élaboré un itinéraire vers le sacrement de pénitence et de réconciliation destiné à des personnes qui ont déjà célébré ou non ce sacrement. Il a pour centre et guide la Parole de Dieu et se déploie en 4 étapes :
 
  • Sa Parole appelle… invités à écouter
  • Sa Parole libère… invités à répondre
  • Sa Parole réconcilie… invités à espérer
  • Sa Parole ouvre un avenir… invités à témoigner de son Amour.
 « Les participants aux temps forts sont invités à rejoindre la communauté chrétienne lors de célébrations pénitentielles ou de journées du Pardon, organisées par las paroisses, en carême par exemple. La célébration pénitentielle, sacramentelle ou non sacramentelle, ne vient pas nécessairement juste après les ateliers.
 

Témoignage :

Mise en œuvre d’une étape dans l’itinéraire vers le sacrement de Pénitence et de réconciliation, dans la paroisse Saint Benoît en Morinie, pendant le Carême. : « Dieu plus grand que notre cœur »

 
«Ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait».
Autour de ce passage d’Evangile, des adultes, des jeunes, des familles ont choisi de prendre le temps de l’écoute et de se laisser interpeller par la Parole de Dieu, pendant le temps du Carême.
En s’inspirant d’images extraites d’un tableau représentant sept œuvres de miséricorde, un partage permit de mettre en avant des actions accomplies par l’Eglise, envers les plus petits, les exclus, à l’exemple de Jésus Christ.
Des panneaux ont ensuite été réalisés, à l’aide de photos, montrant comment cette Parole se vit aujourd’hui : accueillir des handicapés, visiter des malades, des détenus, donner de son temps pour la Croix Rouge, le Secours catholique, les migrants, mais aussi par des gestes simples de la vie de tous les jours. « Je fais ces gestes naturellement et le fait d’en parler avec d’autres me fait prendre conscience que celui qui est en face de moi, c’est Jésus ».
Puis en regardant ces images, en écoutant un chant, la Parole de Dieu a fait son chemin en chacun.
Cette rencontre fut une première étape du document : « Dieu plus grand que notre cœur », un cheminement vers la redécouverte du sacrement de réconciliation.
Un second temps de réflexion sera proposé pendant la période de l’Avent. Puis au temps du carême sera proposé une troisième étape vers la célébration du sacrement.
Michèle Duwat
 
On remarquera dans cette initiative la dimension intergénération et ecclésiale de la démarche. C’est un parcours, dans la durée, qui aboutit ou non à la célébration du sacrement. L’étalement dans le temps et la durée permet de mettre en œuvre une pédagogie d’initiation et d’initiative personnelle, dont ne peuvent rendre compte d’autres approches du sacrement, en un instant et un lieu précis. Les animateurs et responsables en Eglise sont donc appelés à renouveler leurs pratiques et leur regard sur ces itinéraires…
 
Une présentation de cette proposition aura lieu :
le jeudi 5 juin de 14h15 à 16h30 aux Tourelles à Condette
le mardi 10 juin de 9h15 à 11h30 à la Maison Diocésaine d’Arras – 103 rue d’Amiens.
 
Conclusion :
Dans la perspective de l’orientation nouvelle de la catéchèse, nous ne préparons pas à “la célébration d’un sacrement“, nous préparons les personnes à accueillir et célébrer le don gratuit que Dieu nous fait . Pour cela, pour accueillir ce don, il faut de temps, d’où l’importance de proposer un itinéraire, des étapes, une trajectoire qui fait déjà vivre de la grâce du sacrement qu’il prépare : la communion, la conversion… Le temps est facteur de cheminement. Et le cheminement appartient au mystère de la personne qui le vit, qui entend et qui répond. C’est l’espace d’une aventure intérieure. Celui qui accompagne est un compagnon, un aîné dans la foi, ce n’est pas un maître, celui qui sait et fait apprendre à d’autres qui ne savent pas. Il est le compagnon, l’aîné qui se préoccupe de l’aventure que vivent les personnes. Il fait route avec elles pour apporter une aide à l’aventure dans laquelle elles progressent.
Pour cette aventure, il faut un environnement : comment faire la découverte d’être attendu, désiré, appelé, aimé gratuitement de Dieu, s’il n’existe pas de communauté chrétienne qui offrent un temps, un espace où cela soit vécu, expérimenté. Il faut des communautés chrétiennes adoptantes qui manifestent la bienveillance, la tendresse et la patience de Dieu.
L’équipe d’animation du service de la catéchèse.
 

Rm. Pour aller plus loin dans la réflexion, le service diocésain de la catéchèse recommande le livre « Des itinéraires de type catéchuménal vers les sacrements » – Service national de la catéchèse et du catéchuménat – Bayard – 9,80 euros (déjà présenté dans Eglise d’Arras n° 02 18 janvier 2008)

 

A lire en complément:

édito Eglise d'Arras 8-2008

texte Jean-Louis Souletie: une Eglise adoptante.

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF