L'enfant et la cloche

Chemins nouveaux de rencontre de l’Evangile

Cloche de l église de Tillot les Mofflaines Cloche de l église de Tillot les Mofflaines   Témoignage

 

 

Dans la paroisse Mère Teresa je célèbre une messe le samedi soir, à tour de rôle dans chacun des « petits villages ». Elle est le lieu de regroupement de paroissiens « habitués de la messe du samedi soir ».  Le dimanche matin une messe de rassemblement paroissial est célébrée alternativement dans une des trois communes plus importantes. Ce samedi la messe avait lieu dans le plus petit village de la paroisse, un village de 150 habitants. Particularité, ce week-end était celui de la fête du village. Un manège était monté tout près de l’église …un événement qui ne s’était pas produit depuis 25 ans ! Et le lendemain, une brocante devait avoir lieu… Tout naturellement cette « vie » est le sujet des conversations dans l’église avant que la messe ne commence.

 
Renée, habitante du village préposée à l’ouverture de l’église et à la préparation de l’autel, me signale qu’une enfant, Axelle 8 ans, est là « elle n’est jamais venue à l’église…. Elle est venue pour voir. ». Après la messe, Renée m’expliquera qu’Axel lui avait demandé au moment où elle ouvrait l’église « ce qu’on faisait dedans », et Renée lui avait répondu « Tu n’as qu’à venir tout à l’heure au moment où les cloches sonneront et où les gens viendront ». Axelle était allée demander à sa maman si elle pouvait y aller et entendant les cloches elle était venue. Pour le moment, Renée l’a placé près d’adultes qui, pendant la messe lui montreront les pages des chants. Après l’évangile je parle de l’évangile mais aussi de la fête du village et d’Axelle qui est venue « pour voir »… Axelle tout heureuse qu’on l’accueille. A la sortie, comme cela se fait d’habitude, je reste à parler avec les gens. Il y a là Renée, les personnes près de qui Axelle se trouvait, et d’autres personnes encore.
 
Ensemble nous commentons la présence et l’accueil d’Axelle : Aujourd’hui, des enfants et peut-être aussi des jeunes rencontreront l’église de cette façon là, sans en avoir jamais entendu parler dans leur famille, par le simple effet d’une curiosité… Comment sommes-nous attentifs à ces chemins nouveaux de rencontre ? Comment développons-nous des qualités d’accueil, en permettant de « voir » à ceux qui désirent «voir ». Quelques jours après, racontant ce fait à d’autres chrétiens d’un autre « petit village », ceux-ci me racontent comment à l’approche de Noël, l’installation dans l’église d’une nouvelle crèche, a été l’occasion pour une équipe d’ados du village de prendre le relais des anciens pour « monter la crèche ». Nouveaux chemins de rencontre, ou anciens chemins revisités, dans la réalité du monde d’aujourd’hui... Au fait, n’y a-t-il pas un peu de cela dans l’orientation actuelle de la catéchèse ?
 
Abbé Michel Wiel
Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF