Espérance en fête

Echos d'un bel après-midi, pastorale de la santé à Lens

 

Depuis plusieurs années, le comité de coordination de la pastorale de la santé du doyenné de Lens – Liévin invite les personnes que les équipes du Service évangélique des malades, les aumôneries d’hôpitaux ou encore Amitié Espérance accompagnent à longueur d’année à une après-midi où elles ont la possibilité de recevoir le sacrement de l’onction et de partager un moment d’amitié.

 

Ce jeudi 9 juin dans la belle salle Bergerand d’Annay-sous-Lens, prêtres, diacres et quelque 120 personnes se sont retrouvés pour partager ce moment fort.  Manifestement heureux de nous accueillir « chez lui » l’abbé Joseph Manessier nous dit quelques mots de bienvenue et l'abbé Gérard Levray, doyen, nous fit nous présenter par paroisse : 45 clochers étaient représentés !

 

Une belle célébration s’en suivit. Alain Lefebvre diacre et professionnel de la santé commenta l’évangile  de la guérison de l’aveugle-né Bartimée. Il termina son homélie par cette citation de St François de Sales : « les forts, Jésus les prend par la main, les faibles, il les prend dans ses bras ».

 

Les prêtres passèrent alors dans les rangs pour tracer sur le front et au creux des mains l’onction en disant : « Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint, ainsi, vous ayant délivré de tous vos péchés, qu’il vous sauve et vous relève ». La qualité du silence qui suivit exprima la richesse et la beauté de ce moment. Après un dernier chant à l’Esprit Saint ce sont d’autres refrains que reprit l’assemblée : Jean Ferrat et sa montagne pour n’en citer qu’un !

 

Un délicieux « goûter - maison » conclut l’après-midi ! merci à toutes les pâtissières.  L’amitié se lisait sur les visages, signe de la joie d’un vivre-ensemble réussi !

 

 C’est sûr nous reviendrons l’année prochaine avec d’autres encore !

                                                                                                                                            

 

 L'onction des malades, pour les personnes malades, handicapées, avancées en âge.

 

A cause de la maladie, du handicap ou simplement de l’avancée en âge, nos forces sont diminuées,  il faut d’abord l’accepter et ce n’est pas facile; ensuite il convient de vivre ce temps comme un temps de grâce.  Le sacrement de l’Onction, comme l'a rappelé l’abbé Renard, c’est se laisser toucher par Dieu, c’est le sacrement du réconfort où Dieu nous redit sa tendresse: oui, nous avons du prix à ses  yeux. Ce n’est pas le sacrement des mourants comme le pensent beaucoup mais bien celui des vivants qui désirent vivre leur vie avec la force de Dieu et le soutien de leurs frères et sœurs.

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 3918 visites

Fermer