Pré-rentrée catéchétique à la Malassise

Près de 500 animateurs pour la session: "Quand catéchèse & liturgie se rencontrent"

pré-rentrée catéchèse Le temps de la prière  
pré-rentrée catéchèse
pré-rentrée catéchèse
Près de 500 animateurs réunis à la Malassise pour préparer une rentrée active dans les différents lieux où les chrétiens sont appelés à devenir catéchètes.

 

Quand catéchèse et liturgie se rencontrent, où  : " comment l’un et l’autre s’enrichissent mutuellement, construisent la communauté chrétienne et font grandir chacun de ses membres. La matinée était animée par le père Yvan Pagniez, prêtre du diocèse de Lille et membre du Service national de la catéchèse et du catéchuménat.

  

 Qu’évoque le mot “liturgie” pour les participants ?


Un échange a fait apparaître quelques-unes des réponses...

Lieu de communion et de communication ; rite ; parole proclamée ; partage et chants ; adapter aux enfants ; célébrer Jésus-Christ ressuscité ; un peuple rassemblé ; des fêtes, un calendrier ; se préparer à la présence du Seigneur ; prêtre/pasteur ; une implication ; Parole, dans un cadre établi pour célébrer le Christ ; rites pour entrer dans la prière et le mystère de Dieu ; qui débouche sur la vie ; discordes, différentes sensibilités ; couleurs, servants d’autel.

Intervention d’Yvan Pagniez, prêtre du diocèse de Lille, membre de l’équipe nationale du service de catéchèse et du catéchuménat.

 

Entrée en matière.

 

Yvan Pagniez évoque une expérience personnelle où liturgie et service du frère ont été en dialogue chez les chrétiens de son quartier. C'était l'occasion de poser le regard sur une "liturgie en situation".

  • Un jour, appelé “d’urgence”, il se retrouve devant la Poste, au milieu d’une centaine de Roms encadrés par la police. Deux heures d’angoisse : où vont-ils aller, que vont-ils devenir ? Recherche de lieux avec les maires et associations présentes. Pourquoi étais-je là ? et les gens de la paroisse ? Nous avions célébré quelque temps auparavant la vigile pascale et mis en œuvre le texte de l’Exode. Nous avions lu ce texte avec eux, les Roms et leur présence avait coloré ce texte. Les gens de la paroisse s’étaient alors aperçu (distribution de brioche et chocolat en fin de célébration) que les enfants avaient faim, étaient malades… Une fraternité s’était créée ce soir de Pâques, et ils ne pouvaient être absents de ce qui se passait ce jour-là. La liturgie : on parle de ce qui fait partie de la vie de l’Eglise. Le service du frère est indissociable de l’annonce et de la célébration.

"Au moment de regarder la liturgie du point de vue de la catéchèse, il était important de ne pas oublier la diaconie ou service du frère comme l’un des trois éléments constitutifs de la vie des croyants".

 

Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts Projet diocésain de catéchèse  
Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts
Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts

Le chemin depuis dix ans.

 


Se remettre en mémoire le cheminement de l’Eglise en France.

S’il y a eu en octobre 2010 la présentation du Projet diocésain de catéchèse, il faut rappeler les étapes qui ont précédé,

Invitation des évêques à se centrer sur le Christ de Pâques Aller au coeur de la foi  
Invitation des évêques à se centrer sur le Christ de Pâques
Invitation des évêques à se centrer sur le Christ de Pâques
en particulier le document “aller au cœur de la foi”, qui a provoqué un questionnement des chrétiens à partir de la veillée pascale.

Ensuite, le “Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France” voté par la conférence des évêques à Lourdes en 2006.

 

Il ne faudrait pas oublier le rapport Dagens Publié par la Conférence des évêques de France texte national  
Publié par la Conférence des évêques de France
Publié par la Conférence des évêques de France

“proposer la foi dans la société actuelle - 1996”.

 

Ces textes s’inspirent de la veillée pascale. Les termes “initiation” et “faire l’expérience de…” sont caractéristique d’un changement dans la conception et la compréhension de la démarche catéchétique et de la manière d’enseigner ou transmettre.

 

Reprenons les étapes de la veillée pascale

  • La veillée commence par le feu, à l’extérieur, au vu de tous… ainsi tous peuvent en être informés et s’en approcher librement : ça commence par une proposition respectueuse de la liberté de chacun
  • Tous se mettent en route, procession à la suite du Christ : les uns les autres reconnaissons notre vie comme marche à la suite du Christ, comme disciple. La pédagogie d’initiation requiert un cheminement.
  • Nous nous mettons longuement à l’écooute de la Parole de Dieu (sept lectures). L’écoute en semble et à haute voix a une résonnance toute autre que la lecture et méditation personnelle chez soi. Le moment où Dieu se met à parler.
  • Chant des litanies et du Credo. Insistance sur la tradition vivante, d’hier à aujourd’hui : je crois parce que d’autres avant nous ont dit :“Je crois !”, et ont vécu les mêmes interrogations et doutes.
  • Dans une dynamique du choix : nous sommes invités à renoncer au mal, c’est alors que chacun décide (ou non) de poser sa vie en réponse au don de Dieu, d’entrer dans le chemin de Dieu qui passe par la vie, la mort et la séparation…
  • Nous sommes alors envoyés dans le monde avec l’assurance d’une promesse, la certitude que l’Esprit-saint nous y précède
  •  Entre ces deux étapes, du choix et de l’envoi, se situe le temps de la reconnaissance (eucharistie) que tout cela est don de Dieu, qu’il s’offre à nous gratuitement, à travers le cheminement que nous faisons dans cette liturgie. La veillée invite à nous laisser façonner par ce don gratuit de Dieu.

Telle est la pédagogie d’initiation vécue au cours de la célébration liturgique à Pâques. Cette démarche a inspiré la proposition de catéchèse dans les divers documents parus depuis dix ans. 

 

Autres pages à consulter:

 

 

   

La catéchèse à la rencontre de la liturgie

 

  • Catéchèse et liturgie rejoignent chacun et sollicitent tous les sens.
    La liturgie repose sur une expérience à vivre en communauté d’Eglise. C’est l’expérience de la rencontre de Jésus-Christ. La liturgie a pour but que les personnes soient mises en communion, en intimité avec Dieu (Jean-Paul II)
  • La catéchèse à la lumière de la liturgie. L’une et l’autre s’adressent à tous ; l’une et l’autre permettent une maturation intérieure. L’une et l’autre s’adresse à toute la personne : elles sollicitent (ou devraient solliciter) tous les sens du corps (pas seulement à l’intellect, ou à la sensibilité, mais aussi à la vue ou à l’ouïe, au cœur, à la volonté, à la mémoire…). Témoignent de ce souci les actuels modules catéchétiques. Dans ces démarches, on n’est pas du côté des idées (les concepts, l’intellect), mais du côté de l’expérience globale, qui nous prend totalement.
     
  • Catéchèse et liturgie nous enseignent, mais sur le mode de l’expérience dont le Christ est l’initiateur : nous sommes invités à nous laisser à enseigner par l’action du Christ et de son Eglise lorsque l’action liturgique est célébrée. C’est Lui, le Christ initiateur, qui nous invite à entrer dans sa vie, dans sa mort et dans sa résurrection, pour que nous-mêmes puissions vivre en ressuscité. La liturgie nous ramène inlassablement sur le chemin pascal, où l’on consent à pour pour entrer dans sa vie, sa mort et sa résurrection. C’est tout autre chose que d’appliquer les rites ou de "mettre des choses en œuvre" : c’est le Christ qui nous appelle.

    Annonce de la foi et célébration de la foi sont intimement liés… Nous avons peut-être être été formés à les vivre séparément. Nous ne pouvons faire une proposition de la foi dont la liturgie serait absente, et nous ne pouvons célébrer sans que l’annonce de la foi au monde transparaisse.

Au service d’une foi en devenir.


Liturgie et catéchèse nous font entrer dans la mission de l’Eglise. (Il faudrait ici évoquer les conversations à la sortie d’une messe, d’une célébration). Combien de personnes expriment quelque chose du bout de chemin qu’ils viennent de vivre dans la foi, dans la rencontre croyante. Il importe donc, dans la proposition que nous faisons, catéchèse ou liturgie, que la personne soit confrontée à une Parole, la Parole du Christ et qu'elle puisse en vivre.


Concrètement : les trois dimensions de la vie chrétienne


  • La catéchèse ne peut pas faire une proposition de la foi d’où la liturgie serait absente. De même, on ne peut laisser sur le côté le service du frère. Comme le dit Etienne Grieu, on ne peut laisser le service de la diaconie dans une chapelle latérale. Il nous faut réintégrer le service de la diaconie dans la nef principale : sans le service du frère, il manquerait une dimension essentielle du Ressuscité.
     
  • Articuler (équipe de) liturgie et (équipe de) catéchèse ?
    Il peut arriver ici ou là des tensions entre les équipes dans leur proposition de liturgie ou de catéchèse, tant sont fortes les habitudes de séparer les attributions des uns et des autres. C’est parce que nous avons du mal à articuler les deux : la mission de catéchète serait incomplète si elle n’entre pas en résonnance avec la proposition liturgique. A l'intérieur même de sa mission la catéchèse doit pouvoir proposer de vivre la dimension liturgique de la foi. Par exemple, dans l’acheminement aux sacrements, par exemple dans  l’articulation demandée par le TNOCF avec le temps liturgique.
     
  • La rencontre avec "toute" la communauté chrétienne.
    L’une des fonctions de la catéchèse est de favoriser la rencontre de la communauté chrétienne, de “toute” la communauté chrétienne : on se met tous ensemble à la suite du Christ comme disciple. Ainsi, en différentes circonstances, la liturgie s’offre tout à la fois aux enfants, aux jeunes et aux adultes, par ex. “Dimanche : Parole en fête”. Il serait dommage de dire : “c’est l’équipe catéchèse qui prépare”, ou "c'est à l'équipe liturgique d'animer", car ce sont des occasions pour une proposition commune (par les différentes équipes). Cette manière de faire ensemble fera grandir la dimension communautaire à tous les âges de la vie et dans la responsabilité de chacun.

N'oublions pas que Dieu engage la conversation avec nous, grâce en particulier à la liturgie

 

Quelques remarques complémentaires

 

  1. La liturgie n’est pas un objet d’explications, mais c'est quelque chose à vivre et dont on fait l’expérience…
  2. La préparation des “Dimanche : Parole en fête” doit permettre d’accueillir la Parole “en live”, et non de redonner l’homélie qui a déjà été préparée et rédigée avant.
  3. La dimension mystagogique. A partir des mystères célébrés il est possible de proposer l'expression de ce que la célébration produit dans nos vie. C'est autre chose que la reprise technique ou la relecture de l’activité.
  4. Les invitations à "Dimanche : Parole en fête" sont sans doute à revoir. On ne pas se contenter d’inviter les paroissiens déjà réunis; il faut oser inviter plus largement, par ex. des familles récemment rencontrées lors d’un deuil ou pour une préparation de baptême, ou des catéchumènes, etc. Cela suppose que nous-mêmes soyons convaincus que ces personnes sont “invitables !”

Note : La réécriture de l’intervention a obligé à abréger certaines parties du texte, en particulier des exemples, à modifier certaines tournure du langage oral.

 

L'après-midi, les participants se répartissaient dans les 
 

 

 

  

Les ateliers de l'après-midi.

 

17 ateliers étaient prévuspré-rentrée catéchèse abbé Ivan Pagniez  
pré-rentrée catéchèse
pré-rentrée catéchèse
. Chacun proposait de favoriser la mise en œuvre d’un aspect concret des démarches initiées dans  le Projet diocésain de catéchèse.

 

  • 1 Familles et proposition de la foi.
    L'atelier présente des moyens concrets pour soutenir les familles dans la responsabilité de proposer la foi à leurs enfants
  • 2 Un chemin vers le baptême pour les enfants de 2-7 ans.
    Pour répondre aux demandes de baptêmes pour des enfants de 2 à 7 ans, un nouvel outil est paru: Le baptême, un cadeau pour la vie. Il propose un itinéraire à vivre en famille. L'atelier propose la découverte de l’outil.
     
  • 3 Proposer des chemins de catéchèse aux enfants avant un handicap.
    L'atelier présente divers outils catéchétiques adaptés, à utiliser selon le handicap.
     
  • 4 Maisons d'Evangile.
    L'atelier donnera des clés pour entrer dans la lecture en groupe de l’Evangile selon saint Matthieu.
     
  • 5 Faire des propositions de catéchèse en direction des adultes.
    - Recommencements, un itinéraire de 9 rencontres pour des adultes qui désirent revisiter, approfondir et éclaircir la foi chrétienne qu'ils ont déjà reçue.
    - Heureux ceux qui croient, un itinéraire de 4 rencontres pour des personnes qui ont frappé à la porte de l'Eglise pour leur mariage, te baptême ou la catéchèse d'un enfant et qui souhaitent aller plus loin dans leur recherche.
     
  • 6 Modules catéchétiques pour les collégiens.
    L'atelier s'adresse aux personnes qui ne connaissent pas encore ces modules pour les collégiens (accompagnateurs de groupes de collégiens, membres d'EAP, etc). Les participants vivront une partie du module « Suivre le Christ pour être heureux ».
     
  • 7 Modules catéchétiques pour les enfants.
    L’atelier donne l’occasion de découvrir le module pour enfants : « Tous différents, tous importants » et d'approfondir ce qu'est un module et les conditions requises pour une bonne mise en œuvre
     
  • 8 Expression corporelle et modules catéchétiques pour les enfants.
    L’expression corporelle : gestuation, jeux de rôle, bibliodrame... Quel est l'intérêt dune telle expression ? Comment être a l'aise ?
     
  • 9 la BD Le voyage des Peres » possible outil catéchétique avec des lycéens et des adultes.
    La BD « Le voyage des pères » de David Ratte aux Editions Paquet, œuvre 2 fois primée à Angoulême est une oeuvre originale. L'atelier permettra de découvrir les ouvrages, de mettre en relief ce qui est dit de Jésus et de la conversion des personnages, et de réfléchir sur le media BD, art contemporain, comme support original de la découverte du message de la Bonne Nouvelle.
     
  • 10 Le Signe de croix» à partir d’un DVD
    Sur les chemins de la relation à Dieu, l'art peut nous aider. Le DVD « Signe de Croix » propose à partir de l'interprétation de comédiens, de sculptures contemporaines de croix, du travail des sculpteurs, de nous interroger sur le sens que L'Eglise donne au signe de croix.
     
  • 11 Six enluminures de l'Evangéliaire d'Egbert pour une approche de la réconciliation.
    Sur ces chemins de la foi, des œuvres d'art peuvent soutenir l’accès a l'Evangile. L'atelier présente 6 enluminures relatant des scènes de la vie publique du Christ. Réflexion sur le sacrement de réconciliation
     
  • 12 Des initiatives de « première annonce ».
    A l'aide d'exemples concrets, l'atelier précise les enjeux et comment vivre des actions de « première annonce »
     
  • 13 Dimanche : Parole en fête
    Le diocèse, propose des temps de catéchèse communautaire. L'atelier Dimanche : Parole en fête met en évidence les enjeux et les conditions de mise en œuvre d'une telle proposition.
     
  • 14 Fête des baptisés
    L'atelier permet de partager autour d'expériences de “fête des baptisés” déjà vécues. Intérêt de la démarche comme proposition de foi et liens avec la communauté locale
     
  • 15 Choisir des chants pour des célébrations (eucharistiques ou autres).
    L'atelier donnera des clés pour choisir des chants adaptés à une assemblée réunissant des enfants et des adultes lors de célébrations. La liturgie comme lieu de communion et d’initiation.
     
  • 16 Célébrer ensemble ou séparément?
    A partir du terrain pastoral, l’atelier regarde quelles célébrations peuvent rassembler des enfants, des adolescents, des adultes, à différentes occasions: comment bâtir du liant des les communautés.
     
  • 17 Projet diocésain de catéchèse.
    L'atelier s'adresse à tous ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de travailler avec d'autres le Projet diocésain de catéchèse. Il permet de le découvrir et d'en mesurer les enjeux et les applications pour l'annonce de l'Evangile dans notre diocèse.

 

 

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 9952 visites