Mgr Jaeger rencontre l’équipe diocésaine

de la pastorale santé

Pastorale Santé 2011 Pastorale Santé 2011   

Le mardi 27 septembre le père Jaeger avait rendez-vous avec l’équipe diocésaine de la pastorale de la santé. Cette journée avait pour but de faire le point sur ce que vit la pastorale de la santé dans l’ensemble du diocèse et de permettre à notre évêque d’envoyer en mission ses principaux responsables.

 
 
 
 
Un service diversifié
 
                La pastorale de la santé est une mosaïque de quatorze mouvements et services qui permettent à l’Eglise d’être présente de multiples façons à un monde complexe qui prend soin des hommes souffrants. Certains services sont anciens comme les aumôneries d’hôpitaux mais beaucoup connaissent un développement nouveau, signe d’une évolution du monde de la santé. C’est ainsi que les aumôneries en maisons de retraite et en établissements pour personnes âgées dépendantes se développent. Le service évangélique des malades visite à domicile les personnes malades, âgées, isolées. La pastorale des personnes handicapées anime des communautés, des équipes, des temps forts pour des personnes handicapées et apporte un soutien à leurs familles. Des professionnels de santé : médecins, soignants, travailleurs sociaux se retrouvent dans des mouvements comme l’A.C.M.S.S. ou ont des temps forts qui leur permettent de renouveler leur foi et leur espérance dans des situations souvent éprouvantes. Il serait trop long d’énumérer tout ce qui se vit dans chacun de ces mouvements mais, chacun pour sa part, exprima à notre évêque comment il essaie de répondre aux besoins spirituels d’un monde souvent sans passé chrétien mais qui a besoin d’être accompagné quand il est confronté aux grandes questions posées par la souffrance, la perte d’autonomie, la maladie, l’approche de la mort.
 
L’affaire de tous
 
                La santé c’est l’affaire de tous. C’est pourquoi, depuis vingt cinq ans maintenant, rendez-vous est pris, début février, pour un dimanche de la santé célébré dans les paroisses et établissements de santé avec de multiples partenaires du monde de la santé. Cette initiative, lancée en 1987 par l’abbé Pierre Lafon, avec l’accord de Mgr Derouet, a pris de l’ampleur et c’est ainsi que le dimanche de la santé est maintenant célébré dans presque tous les diocèses de France.
 
Une équipe diocésaine au plus près des personnes
 
                Toutefois la grande originalité de notre diocèse est d’avoir une animation décentralisée. Dans chaque doyenné un comité de coordination de la pastorale de la santé, animé par un délégué à la pastorale de la santé, permet, avec le soutien des doyens, une animation au plus près de la vie des gens.
 
                Ces délégués, avec les responsables des principaux services constituent l’équipe diocésaine de la pastorale de la santé. Notre évêque a pu constater combien cette équipe était heureuse de se retrouver pour des rencontres de partage, de prière et de convivialité. Ce bonheur elle le doit beaucoup à son animatrice diocésaine, Nicole Maerten, qui quitte cette responsabilité pour se consacrer davantage au service des prêtres ayant des problèmes de santé. L’équipe diocésaine lui fit fête comme il convient.
 
Envoyés en mission
 
                Mais la vie ne s’arrête pas et cette rencontre permit à notre évêque d’envoyer en mission de nouveaux responsables diocésains. C’est d’abord Marie Claude Blary qui est appelée pour succéder à Nicole Maerten et devenir responsable diocésaine des aumôneries hospitalières, puis Jacques Bonnet qui devient officiellement responsable diocésain du service évangélique des malades et également Patrick Letellier qui prend le relais de l’abbé Raymond Véron pour conduire la pastorale des personnes handicapées.
 
                Au cours d’une célébration d’une grande intensité le père évêque leur demanda : « A la suite du Christ qui guérissait les malades et les infirmes, voulez-vous être au service de vos frères souffrants et de ceux qui les soignent ou les accompagnent ? » Entourés de leurs amis, qui partagent avec eux la responsabilité de la pastorale de la santé, ils répondirent : « Oui nous le voulons. » L’Evangile proclamé à cette occasion rappelait que « les apôtres allaient de village en village, annonçant la bonne nouvelle et faisant partout des guérisons. » Ce temps fort du 27 septembre exprima que cette Bonne Nouvelle continue à se répandre aujourd’hui dans le diocèse d’Arras.
 
Hubert Renard

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 1247 visites