partage en mission ouvrière sur la crise

La crise pour les nuls

Espace de partage

 

La crise pour les nuls La crise pour les nuls    Le samedi 10 décembre, la mission ouvrière locale de Saint-Omer a organisé un temps de partage au Relais Ste-Catherine sur la crise économique. Une quarantaine de personnes étaient présentes.


La crise tout le monde en parle, elle inquiète ! En mission ouvrière, nous sommes témoins des difficultés croissantes que rencontrent des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants. Une crise financière, économique et sociale qui accroit encore plus les inégalités.

C’est pourquoi, il nous a semblé important de pouvoir proposer cette rencontre.

 

La rencontre démarre par un intermède théâtral joué par Gwen, Lucie et Patricia extrait du livre « D’un retournement l’autre » de Frédéric Lordon, économiste. Il s’agit d’une comédie sérieuse sur la crise financière. Après la dernière phrase, le peuple (en l’occurrence les participants) est amené à exprimer son indignation face à cette crise.

 

Ce qui s’est exprimé :

« On ne nous parle pas en vérité, Halte à la discrimination sociale,

Mettons fin à cette société de consommation qui touche les plus fragiles,

Un peu plus de démocratie,

Arrêtons d’accuser les banques : Nous sommes tous responsables,

Stop à la spéculation,

Les inégalités se creusent,

La richesse ça se partage,

L’union fait la force : Arrêtons de nous laisser faire comme des moutons !

Crise des grands = Incompréhension des petits,

Les casseurs ne sont pas les payeurs !

Ensemble, luttons pour une autre mondialisation ….. »

 

La crise pour les nuls La crise pour les nuls  Puis le rideau s’ouvre pour une explication de la crise financière : D’une crise de crédit à une crise bancaire puis boursière, la crise des « subprimes ».

C’est quoi les marchés financiers ? C’est quoi la dette ? Et la bulle spéculative, le capitalisme financier… ? 45 minutes animées par Gwen (Professeur d’économie), pour celles et ceux venus pour mieux comprendre ce qui se passe.


Nous nous retrouvons ensuite en carrefours pour échanger sur les répercussions de cette crise sur nos vies et sur celle des personnes qui nous entourent. Les paroles exprimées, nous font dire que les jours et les mois à venir ne seront pas faciles à vivre mais nous voulons croire que la crise peut faire bouger notre monde en déséquilibre. Elle peut remettre en question bien des façons de vivre, bien des choix. Elle peut faire réagir, mettre en mouvement des énergies nouvelles pour bâtir un monde plus juste et plus harmonieux.


Ensemble, nous avons partagé nos espoirs face à cette crise :
- Nous pouvons apprendre à consommer autrement, modérément et localement,
- Nous devons apprendre à partager nos richesses,
- Osons faire connaître aux politiques nos exigences,
- Nous sommes témoins de choses qui bougent, de gens qui luttent, des usines qui relocalisent
……..

En cette période de Noël, l’abbé Michel Wiel nous rappelle que la Bonne Nouvelle de la naissance du Christ nous invite à croire en la présence de son Esprit travaillant le cœur des hommes. Celui qui a fait parler les muets… Celui qui a dit au paralysé « Lève-toi et marche »… Celui-là nous invite à nous mettre ensemble pour mieux comprendre… à nous parler pour découvrir de nouvelles possibilités d’agir.


Patricia souligne que dans nos mouvements nous faisons l’expérience que ces temps d’échange à partir de situations vécues… nous rendent plus acteurs dans nos vies. Des espaces de dialogue comme celui de cet après-midi nous invitent à être plus solidaires les uns des autres. Nous mettre ensemble pour mieux comprendre le monde, la société, c’est un défi que s’est lancé la mission ouvrière locale. Pour poursuivre notre partage, découvrir de nouvelles possibilités d’agir face à la crise, venez nombreux vivre l’Acte II, le Vendredi 13 avril 2012 à 18H30 au relais Ste-Catherine à Longuenesse.
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2269 visites