PORTONS LA CLAMEUR DU RURAL DANS L’ESPERANCE !

Assemblée Générale du CMR (Chrétiens dans le Monde Rural)

Le vendredi 25 septembre a eu lieu l'Assemblée Générale du CMR 62, temps important de notre association. Les rapports d'activité, financier et moral ont été soumis au vote des participants.P9250179 P9250179  

 

Après avoir été accueilli par notre trésorier, Vincent Dessenne, Caroline Leleu, notre secrétaire a réchauffé l'ambiance par un petit jeu questions/réponses : « Oui » on se met debout, « non » on reste assis. Les questions concernaient notre vie personnelle, le travail, la vie d'équipe, du diocèse et de la fédé.

 

La transition s'est facilement faite avec notre rapport d'activités. Grâce au montage de Sylvie, nous avons passé en revue les nombreuses animations qui ont été organisées cette année par les différentes commissions. Pour chacune d'elles, une personne de la commission ou y ayant participé, a été invitée à rappeler comment cela s'était passé.

Nous avons aussi évoqué les actions qui ont été annulées, et particulièrement, le congrès national dont le thème était "Porter la clameur du rural dans l'espérance"

 

P9250191 P9250191  C'est ce thème que nous avons souhaité reprendre lors de notre AG, en demandant aux équipes de se faire l'écho de ce qui se dit dans le rural, sur le bonheur d'y vivre, mais aussi parfois les difficultés qu'on y rencontre. 10 équipes avait apporté leurs réflexions et nous les ont proclamées.

En petits groupes nous avons pris le temps de partager sur : Qu'est ce que les contraintes actuelles changent dans nos relations ? Comment ceP9250190 P9250190  la impacte le mouvement ? Et comment y faire face ?

La mise en commun a fait apparaître un vrai manque dans les relations sociales, des difficultés avec les masques et de ne pas pouvoir se toucher ou avoir des gestes d'affection avec nos proches. "On ne vit plus de la même façon, il n'y a plus la même légèreté ! On ne parle que du covid ! Est ce pour ne plus parler d'environnement ou du climat, sommes-nous manipulés ?"

Certaines équipes n'ont pas repris leurs rencontres, d'autres ont toujours continué, même pendant le confinement, en visio puis en gardant leur distance. Des personnes ont apprécié "Pâques confiné".

Comment faire face ? Peut être organiser des visioconférences ou conférences téléphonées, avec l'aide des animatrices, pour ceux qui ne sont pas trop à l'aise avec l'ordinateur, relocaliser des temps forts sur les territoires.P9250197 P9250197  

 

Vincent nous a présenté le rapport financier qui montre une association en bonne forme avec une légère augmentation des cotisations pour 2019 et un bilan équilibré grâce aussi à une baisse des charges salariales.

 

Puis nous avons évoqué les projets à venir : Noël autrement, la journée « agri » le samedi 13 février, le report de la session de Merville sur le « bien commun », le jeudi 25 mars, la marche de Pâques le samedi 3 avril, la journée à Amettes et notre journée fédé, mais aussi la perspective de faire un mini congrès sur la région des hauts de France.

 Noëlle Caffin nous a parlé de l'AFR : "Année Fabuleuse de Réflexion" qui aura lieu en 2021 : Trois week-ends et quatre jours l'été, pour faire une pause ou s'offrir un moment de réflexion sur notre avenir et celui du monde avec des moments ludiques et intergénérationnels.

 

Cinq nouvelles personnes ont rejoint le CA : Philippe Vancleenputte, Brigitte Poreye, Pierrette Blarel, Jean Paul Duhamel et Philippe Majot ; signe de la vivacité de notre fédération dans la mouvement !

P9250196 P9250196  

Notre président, Hervé Bailleul a conclu cette soirée par le rapport moral, nous incitant à nous rappeler les valeurs du CMR : la rencontre, le ressourcement spirituel, les débats en toute bienveillance, même si nous ne sommes pas toujours du même avis, et aussi l'action dans l'Eglise et la société. Invitation aussi à faire transparaitre la joie d'être en équipe pour susciter de nouvelles vocations, à être attentifs à la détresse de ceux que nous côtoyons et, en reprenant une citation d'Einstein : "le monde est dangereux, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laisse faire", il nous a encouragés à rester debout et lucides particulièrement en ces temps perturbés qui pourraient nous amener à être plus individualistes.

Patricia Thiery

Article publié par Sylvie Preux - CMR • Publié • 51 visites