Réflexion partage en Mission ouvrière

Face à la crise, vivre, penser, agir autrement

Soirée réflexion et partage, à l’initiative de la Mission ouvrière à Saint-Omer

Après un premier volet le 10 décembre sur les explications de la crise financière et économique, la Mission Ouvrière Locale de Saint-Omer a souhaité aller plus loin dans la réflexion en proposant un 2éme espace de partage intitulé « Face à la crise, penser, agir, vivre autrement ».


En effet, comme le rappelle Patricia, la crise n’est pas seulement économique et financière, ni purement sociale et politique. Elle est aussi une crise de la culture, d’un certain mode de vie, impliquant un rapport spécifique au temps et à la matérialité. Les participants à la soirée du 13 avril ont pu rencontrer et échanger avec différents témoins, acteurs de changement dans le domaine de l’emploi des jeunes, de la consommation, de la finance, de la mobilité, de l’attention aux plus fragiles.

Des expériences diverses entendues qui ont insufflé des « envies d’agir » individuelles ou collectives :
 

  • - Se battre ensemble pour faire justice et pour le bien commun
  • - Prendre le temps d’observer puis agir pour que les personnes moins considérées puissent agir par elles-mêmes
  • - Envie de faire connaitre l’école de la 2éme chance
  • - Essayer de rencontrer des bénévoles de l’épicerie sociale
  • - Apprendre à manger naturellement, ne pas gaspiller
  • - Créer un laboratoire d’idée qui pourrait faire des propositions concrètes à partir des centres d’intérêts des gens
  • - Perdre le goût de toujours plus d’argent, retrouver le sens des grandes valeurs universelles tel que l’amour du prochain et le partage
  • - Rencontrer le groupe décroissant de Saint-Omer
  • - Soutenir les actions type transport collectif, soutenir les initiatives solidaires
  • - Etre attentif aux gens du quartier
  • - Participer à une rencontre du groupe « Cigales »
  • - Encourager les producteurs locaux
     

Ces envies d’agir exprimées montrent que s’engager au service d’un monde plus juste, est à la portée de tous et que chacun de nous a la possibilité de changer les choses là où il vit.
La conclusion invitait chaque membre à observer, à scruter les signes des temps, à regarder tous les petits gestes citoyens autour de nous, toutes les choses qui nous font penser à une bonne nouvelle.
Pour penser, agir, vivre autrement, nous pensons qu’il est important de poursuivre notre désir de rencontre avec d’autres. Ensemble, nous sommes plus forts pour résister, nous prenons confiance en nos capacités à pouvoir changer les choses. Ensemble, nous trouvons une certaine cohérence entre ce que nous pensons, disons et faisons. C’est pourquoi, la Mission Ouvrière Locale de Saint-Omer continuera de proposer ces temps de débat ouverts à tous.


Nous sommes persuadés que le changement de la société ne peut naître que d’un nouvel élan, qu’à partir de personnes prêtes à partager, à s’engager avec d’autres. Continuons de croiser nos regards, d’agir ensemble, de partager nos espérances pour construire le monde que Dieu nous a confié.

Patricia Bernard
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 1920 visites