Communions, professions de foi et évangile pour nos maisons et nos familles.

dans la paroisse St Pierre et St Martin en Artois

Hersin le 4/05/19 Hersin le 4/05/19  

 

Comme chaque année, nous entrons dans les communions et professions de foi.  La moyenne d’âge de nos assemblées chute sensiblement. Des familles, des jeunes retrouvent momentanément le chemin de nos églises… Quelquefois des « non pratiquants » poussent les portes de nos églises, simplement par sympathie ou amitié pour le neveu, la nièce qui vit une étape de son cheminement de foi.

C’est une réelle chance pour notre Eglise : les familles participent en nombre à ces célébrations, et se remettent devant le cœur de leur vie, ou de leur foi…

Mais vient une question :  Et la communauté  chrétienne « habituelle » ? Les personnes « habituées » à la messe du dimanche ?

Quelquefois, nous constatons malheureusement que les pratiquants réguliers  participent peu, voire même pas,  à ces célébrations. Cela est très dommageable.

Quel beau témoignage que des chrétiens fidèles, participant  régulièrement  à la messe !

Ils peuvent devenir signe de cet  Evangile qui fait du bien à nos familles, à nos maisons… Pour leur part, avec leurs grandeurs et leurs limites, ces visages, nos visages  deviennent signe qu’aimer, ça vaut le coup !...  signe que  prier, ça aide à aimer …

Il y a  quelques années, en 2006, nos évêques nous rappelaient l’importance d’une  communauté  missionnaire pour évangéliser… Ils nous rappelaient que notre identité chrétienne s’est forgée et renforcée  dans une  communauté  croyante (famille, mouvement, paroisse, école catholique…) 

Les évêques, dans le texte sur l’orientation de la catéchèse en France (2006), notaient   «  que la communauté est une  catéchèse vivante » (p. 31) dans le sens où la Parole de l’Evangile prend chair dans  une  vie concrète ».  Plus que des idées ou même une idéologie, les chrétiens deviennent porteurs de Bonnes  Nouvelles et témoins d’une rencontre vécue avec le Christ !

 Comme le disait déjà Paul VI en 1975 : « l’homme contemporain écoute plus volontiers des témoins que des maîtres » (E N 41)

Nous sommes donc invités à participer à ces célébrations avec la ferveur des apôtres, non pas en gardiens du silence du temple, ou du permis et du défendu, mais en témoins joyeux d’un Evangile qui fait du bien à nos familles et à nos maisons.

Comment nos contemporains découvriront la richesse de cette Bonne Nouvelle adressée à nos familles et à nos maisons, si nous désertons ces assemblées ? Cet Evangile, Dieu nous l’a confié pour nos contemporains… C’est comme un trésor qu’il nous  confie pour notre monde.  

Participons donc  volontiers à ces célébrations, certes un peu plus bruyantes que d’habitude… c’est l’Evangile qui s’y annonce, c’est la Bonne Nouvelle qui s’y propage, pour notre société d’aujourd’hui. Dieu nous y attend !

 

 

Article publié par St Pierre St Martin en Artois • Publié • 194 visites

Fermer