Temps de retraite pour les ALP 06/2006

29 et 30 juin 2006 à Condette

 

 

 

Les 29 et 30 juin 2006, vingt-neuf animateurs du diocèse d'Arras se sont retrouvés aux Tourelles à Con dette pour une retraite avec le Père Gaston Dollé. Ils ont savouré ce temps pour approfondir une spiritualité axée sur la vie en soi et chez les autres.

 

Le thème était "Associés au Christ" telle est la vie spirituelle.

La spiritualité est une manière de vivre animée de l'intérieur, qui exige d'aller au fond de soi-même, au plus vrai de soi-même. Être animateur laïc en pastorale exige plus qu'une pratique, c'est un style de vie lisible à travers des attitudes, des idées, des valeurs et des activités.

Une vie spirituelle, c'est être associé au Christ par toute sa vie, corps et âme, parole et sentiment.

Voici quelques réflexions glanées au cours des échanges.

Jésus nous aide à vivre debout devant Dieu pour aller vers les autres.

Dieu ne se communique qu'à travers l'expérience, notre expérience humaine.

Il nous faut vivre une spiritualité de tendresse, d'attachement, de pardon. Etre associés au Christ nous amène à être responsables et solidaires.

 

En fait le désir profond de Dieu est de nous associer à sa vie divine. Et chacun de nous a au fond de lui le désir de vie en plénitude qui nous rend libres. Dieu nous appelle à la communion dans l'amour trinitaire, le don total. Et le chemin de communion ne peut être que service à l'image de Jésus. Servir c'est aimer!

 

Voici quelques interrogations qui ont été notées en carrefour.

Quand sommes-nous serviteurs désintéressés de nos proches? de nos frères chrétiens? de nos frères en humanité?

 

De qui suis solidaire.. en amitié? en temps donné pour servir? Dans la dimension spirituelle?

La solidarité avec les autres animateurs pastoraux? les EAP ? les prêtres? avec l'Eglise actuelle même si elle n'est pas parfaite.

Que dois je changer à ma façon de

faire pour vivre une spiritualité au cœur de la vie?

Qu'est ce que cela exige de moi? Qu'est ce que je peux donner le plus sachant que je ne puis tout faire?

 

Toutefois, les animateurs laïcs en pastorale ont noté que les risques étaient nombreux. Par exemple l'activisme exagéré, la poursuite tranquille de ce que nous faisons depuis longtemps, la présomption de soi-même ou la fatigue intérieure.. .

 

Jeanne-Marie et Evelyne

Article publié par A. Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 4818 visites

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF