SDAP

Le Service Diocésain des Animateurs laïcs en Pastorale

LE SDAP

 

            Le SDAP (Service Diocésain des Animateurs laïcs en Pastorale) est défini dans les orientations diocésaines (Noël 1992) concernant les « permanents laïcs » aujourd’hui dénommés « Animateurs Laïcs en Pastorale » ou ALP.

 

            Le SDAP a un rôle d’animation et de gestion : gestion pastorale et humaine de l’ensemble des animateurs pastoraux du diocèse. C’est pourquoi il s’intéresse à tous les ALP :

-          laïcs ou religieuses

-          bénévoles ou salarié(e)s

-          ALP attachés à un territoire (généralement un doyenné) et/ou à un service diocésain

-          ALP de Mouvements

-          ALP d’une aumônerie Hospitalière

-          ALP de l’Enseignement Catholique (aussi dénommé Adjoint en Pastorale Scolaire – APS)

 

Cependant, les ALP de Mouvements dépendent directement du mouvement qui les emploie, les ALP auprès d’une aumônerie hospitalière dépendent du centre hospitalier qui les emploie, les ALP de l’Enseignement Catholique dépendent du chef d’établissement scolaire qui les emploie. Les religieuses ont un statut particulier dans la mesure où une convention est signée entre le diocèse et la congrégation.

 

Une association employeur unique : l’  « A.G.A.P.A. » (Association Générale des Animateurs Pastoraux du diocèse d’Arras) a été créée pour l’ensemble des ALP attachés à un territoire ou à un service diocésain. Cette association gère leurs salaires et leur couverture sociale. Dans ses statuts, l’AGAPA a pour objet « de soutenir, favoriser et développer » les objectifs du diocèse d’Arras en communion avec l’Evêque. Aussi, elle dépend du SDAP.

 

Parmi les ALP, certains ne sont pas rémunérés. Si leur statut diffère dans la mesure où ils n’ont pas contrat de travail, au plan de la mission ecclésiale confiée, ils sont reconnus de la même façon : ils reçoivent une lettre de mission de l’Évêque et signent une convention de bénévolat avec le diocèse, dans laquelle ils s’engagent à donner une part précise de temps pour la mission de l’Église diocésaine. Ils sont dédommagés de leurs frais comme les autres ALP.

 

Le SDAP est à la disposition de tous les ALP, quel que soit leur statut. Il ne peut tout résoudre, mais on peut faire appel à lui sans hésiter : son but est d’aider chacun (ALP, salarié ou bénévole) dans son travail.

 

 

Le SDAP fonctionne avec une équipe dite "Commission du S.D.A.P".

 

Article publié par Damien Godin - Responsable des Animateurs laïcs en Pastorale • Publié • 2659 visites