Le chapelet

Vous trouverez en pièce jointe toutes les prières pour apprendre à réciter le chapelet.

 

 

Le Rosaire : la prière recommandée par la Sainte Vierge


Toutes les fois que la Vierge apparaît à Fatima en 1917, elle porte un chapelet et elle ne  manque pas de recommander la récitation du Rosaire :

 

  • « Récitez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. » (13 mai 1917)
  • « Je veux que vous disiez le chapelet tous les jours. » (13 juin)
  • « Je veux que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l'honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre, parce qu'Elle seule peut les obtenir. » (13 juillet)
  • « Je veux que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours. » (19 août)
  • « Continuez à réciter le chapelet pour obtenir la fin de la guerre. » (13 septembre)
  • « Que l'on continue toujours à dire le chapelet tous les jours. » (13 octobre)

 


La dévotion au 1er samedi du mois :

 

Apparaissant à sœur Lucie, au couvent de Tuy, le 10 décembre 1925, la Sainte Mère de Dieu,  lui  dit, en lui montrant son cœur :

 

ND fatima ND fatima  © Abbaye Saint-Paul de Wisques

 

« Vois ma fille, mon cœur entouré d’épines que les hommes ingrats y enfoncent à chaque instant  par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes.

 

Toi au moins tâche de me consoler et dis qu’à tous ceux qui pendant cinq mois, le premier samedi,

 

se confesseront,

recevront la Sainte Communion,

réciteront un Chapelet,

et passeront quinze minutes avec moi, en esprit de réparation,

 

je promets de les assister à l’heure de la mort,

avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme. »

 

La dévotion au premier samedi du mois est une dévotion réparatrice pour nos propres péchés et pour les péchés de nos frères. C’est une dévotion qui n’a rien de pénible : la prière, la contemplation, les sacrements sont plus réparateurs que la mortification si la charité nous anime.

 

Les cinq premiers samedis du mois ont pour but de réparer les cinq blasphèmes et offenses faits à Notre-Dame :

  • contre son Immaculée Conception,
  • contre sa Virginité perpétuelle,
  • contre sa Maternité divine,
  • dans l’éducation des petits enfants,
  • dans le culte des images.

 

La confession peut être réalisée avant ou après le samedi. Veiller à poser un acte réparateur.

 

 

Article publié par ABBAYE SAINT PAUL DE WISQUES • Publié • 856 visites