Être oblat

Vivre selon la Règle de Saint Benoît en famille !

En organisant la vie des moines, saint Benoît leur a donné une règle qui précise la manière dont ils doivent vivre et prier.

Or, sans être moine ou moniale, certaines personnes s’engagent aussi à suivre les conseils de saint Benoît, tout en restant dans le cadre de leur vie ordinaire et en adaptant ses conseils à leur situation familiale, sociale et professionnelle. On les appelle « oblats ».

 

Qu'est-ce qu'un oblat ?

 

En bref, l’oblat est un baptisé qui fait sien l’appel à la sainteté.

Par son engagement personnel, il entre dans une famille monastique pour en partager les fruits spirituels.

 

L’oblat est :

  • « un fidèle vivant dans le monde qui,

 

  • poussé par le désir d’une plus grande perfection et par une affection spéciale envers l’Ordre de saint Benoît,

 

  • s’offre à Dieu et devient membre d’une communauté monastique d’une façon réelle, mais pas au même titre que les moines.

 

  • Cette offrande n’est pas un vœu, mais signifie la volonté d’approfondir son sens et son amour de Dieu par une conversion poursuivie la vie durant ».

 

Cette définition est tirée des Statuts des Oblats, approuvés par le pape saint Pie X.

 

Tout chrétien, homme, femme, laïc ou prêtre, célibataire ou marié, peut donc devenir oblat d’un monastère.

 

L'oblat vit en union spirituelle avec la communauté monastique qui l'accueille et celle-ci l'aide à mener sa vie chrétienne dans le monde, selon l’esprit de la Règle de saint Benoît. L’oblature est une promesse par laquelle l’oblat s’engage à tendre à la perfection de la vie chrétienne en s’inspirant de la sagesse de saint Benoît, avec le soutien de notre communauté.

 

Comment être oblat ?

 

  • Le baptisé qui désire s’inspirer de l’esprit de la Règle de saint Benoît pour en informer toute sa vie demande à faire partie de la communauté bénédictine : il devient postulant-oblat, admis à faire un noviciat, c’est-à-dire un temps de probation et de formation.

 

  • A la fin de celui-ci, il fait sa profession d’oblature : comme le moine, il rédige une charte où il « promet la conversion de sa vie selon l’esprit de la Règle de saint Benoît », puis il dit ce verset du Psaume 118 : « Suscipe me Domine secundum eloquium tuum et vivam et non confundas me ab expectatione mea - Reçois-moi, Seigneur, selon ta Parole et je vivrai ; et ne permets pas que je sois confondu dans mon espérance ».

 

  • La charte signée par l’oblat est déposée sur l’autel du Cœur Immaculé de Marie, là où sont consacrés habituellement les oblats (pain et vin), transformés en Corps et Sang du Christ. L’oblat qui se donne est aussi transformé par Celui auquel il s’est abandonné.

 

 

Devenir oblat de l'Abbaye Saint-Paul de Wisques

 

  • Pour les personnes qui ne connaissent pas encore le monastère, il est recommandé de faire un séjour à l'hôtellerie pour découvrir la vie monastique bénédictine et la communauté : réservez votre retraite en ligne.

 

  • Pour les personnes qui connaissent et fréquentent depuis quelques temps le monastère, et désirent cheminer vers l’oblature, elles peuvent demander à rencontrer le « maître des oblats », moine chargé de les accompagner, pour lui présenter ce désir.

 

Le maître des oblats est au service des oblats, pour les guider et les conseiller. Leur engagement se fait au terme d’une période de probation et de formation de deux années au moins.

 

Comment vit l'oblat ?

 

L’oblat vit dans le monde. Son rôle n’est pas d’imiter l’état religieux et de vivre à la maison comme dans un monastère.

Chacun doit vivre selon son état, moine ou laïc, de l’esprit de la Sainte Règle et à l’école de saint Benoît.

 

  • Chaque oblat vivra en communion avec le monastère auquel il est affilié selon ce qui lui est possible de réaliser : prière liturgique, oraison, messe, lectio divina, chapelet, etc. Selon le temps dont il dispose et les conditions matérielles où il se trouve, il consacrera une de ses pratiques religieuses en lien avec son monastère et avec toute l’Église.

 

  • La stabilité, l’oblat la vivra en tant que sa recherche de Dieu sera constante et persévérante et qu’il s’attachera à un seul monastère.

 

  • L’obéissance et l’humilité seront pour lui aussi les vertus maîtresses qui sous-tendront l’ensemble de sa vie.

 

  • Le silence et la paix occuperont une place de choix dans sa vie spirituelle.

 

Saint Benoît a su condenser dans sa Règle une sagesse de vie issue de toute la tradition biblique et évangélique, source de sanctification pour chaque oblat. « Écoute… tu parviendras ».

 

 

 

Article publié par ABBAYE SAINT PAUL DE WISQUES • Publié • 1835 visites