Restauration et réouverture de l'église

Estrée-Cauchy

Après une restauration remarquable, l'église est rouverte

 

Inauguration Estrée-Cauchy Inauguration Estrée-Cauchy   Il y a sept ans, la municipalité d'Estrée-Cauchy avait décidé la fermeture de l'église. La toiture était crevée. La charpente était fragilisée à cause de la pluie. Le clocher devenait dangereux.


Dimanche dernier, les habitants de la commune et les chrétiens de la paroisse sont venus saluer la réouverture de leur église après une restauration qui a révélé la beauté originelle de l'édifice. Pour marquer l'importance de l'événement, Mgr Jaeger, évêque d'Arras, a tenu à être présent et à célébrer la messe dominicale avec le diacre Lefebvre et les abbés Legrand et Berteloot. Il a béni l'église devant une assistance très nombreuse.


Estrée-Pose charpente du clocher Estrée-Pose charpente du clocher   Colette Buirette, maire d'Estrée-Cauchy, a accueilli personnellement l'évêque du diocèse. « Notre église date du XVIème siècle, a-t-elle précisé. Elle fait partie de notre histoire et il était important que la commune et ses partenaires se mobilisent pour la sauver. »


« L'église est, de la même manière que la mairie, la maison commune, a renchéri Mgr Jaeger. On ne demande pas au visiteur s'il est baptisé. Tout le monde peut entrer. La réouverture d'une église est un signe d'espérance pour les chrétiens et pour les habitants du village. » Mme Buirette a annoncé que la cloche « Francine », qui sonne déjà midi, sonnera prochainement l'angélus du soir. L'évêque y voit une manifestation à la fois de prière et de vitalité.


La restauration de l'église était nécessaire avant tout pour rester debout. Finalement, les maîtres d'œuvre ont mis un point d'honneur à livrer un travail de grande beauté. « Cette église est le miroir de la communauté que vous êtes. Une communauté chrétienne vivante est toujours belle, rayonnante, a déclaré Mgr Jaeger. C'est une œuvre d'art que la municipalité a voulu remettre en beauté. Je constate qu'aujourd'hui, elle est pleine à craquer. Cela signifie qu'ensemble nous avons un message d'amour à partager à l'extérieur. »

Jean Capelain

 

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 3364 visites

Fermer