Ecrire ensemble une charte de la solidarité

Une démarche engagée ensemble pour mettre en œuvre les actes du synode, nous invitant à être à l’écoute des personnes pauvres et marginalisées.

« Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à partager ». Ce slogan, entendu et vécu lors de la démarche Diaconia 2013, est devenu une conviction pour les membres du conseil diocésain de la solidarité. Il nous donne une ligne de conduite, qui nous invite, ensemble, en Eglise, à être à l’écoute des personnes pauvres et marginalisées. Il est temps aujourd’hui de traduire en acte cette conviction, comme nous y invitent les actes du synode provincial.

 

 

Cela passe par l’écriture d’une charte de la solidarité, en donnant la parole à ceux qui ne l’ont pas habituellement, qui vivent ou ont fait l’expérience de l’exclusion, de la précarité, de la fragilité.

 

Des groupes d’adultes, ont aussi pris le temps de la réflexion, cela a donné lieu à un premier texte que vous pouvez retrouver en lien en bas de cette page.  

 

Les enfants du caté, ont tous été invités à partager sur ce qu’est pour eux la solidarité, en équipe ils ont réalisé de magnifiques fresques (Voir vidéo  Enfants-caté). A partir de leur travail voici déjà quelques grandes idées qui se dégagent. (Voir PowerPoint Enfants- caté)

 

Le 2 décembre a eu lieu la première assemblée diocésaine de la solidarité à Arras, l’occasion de poursuivre notre réflexion.

 

A partir de tous cela, nous allons pouvoir écrire  cette charte de la solidarité pour notre diocèse.

 

Une petite vidéo « Vers une charte de la solidarité », présente la démarche.

 

Valérie Mandin

Article publié par Valérie Mandin - Solidarité • Publié • 269 visites

Fermer