Session régionale de la Pierre d’Angle

Les 17 et 18 février 2024, les 6 fraternités de la Pierre d’Angle du Pas de Calais se sont retrouvées pour vivre deux jours à la maison diocésaine d’Arras.

Ce fut une grande joie de se retrouver à Arras, nous étions une cinquantaine, venant de Boulogne-sur-Mer, Vitry-en-Artois, Avion, Beuvry, Nœux-les-Mines et Lens. Une première, car ce WE se vit habituellement au niveau national. Après un temps d’accueil, l’installation dans les chambres, nous nous sommes retrouvés pour prier autour d'un psaume, puis à travers le jeu, nous avons fait plus ample connaissance.  

 

Le samedi après-midi nous avons eu la joie, d’un temps de partage avec notre évêque. Les participants ont aussi pu s’exprimer autour de cette question :  qu’est-ce qui vous semblerait important de dire à notre Evêque pour que les plus pauvres aient leur place dans notre diocèse ? 

Voici quelques réponses : 

« Que nous soyons invités, accueillis dans notre Eglise, pour être écoutés, ainsi que dans nos paroisses  

Comment faire pour que les paroissiens osent inviter et amènent des personnes en précarité à l'Eglise ?  

Pourquoi dans l'Eglise il y a beaucoup de personnes aisées, et dans les endroits les plus pauvres, les paroisses vont être abandonnées ? 

Pourquoi cette barrière entre l’Eglise et les gens simples ? 

La pauvreté est une injustice, est-ce que l'évêque dénonce l'injustice envers les pauvres ?  

Toutes les invitations se font par internet, mais nous on n'a pas internet ! On ne sait pas si on a le droit d'y aller, si c'est pour nous.  

Avoir des mots simples et l'amour pour les plus pauvres. » 

 

Pendant ce WE nous avons aussi pris le temps de mieux connaitre la vie et la spiritualité du Père Joseph Wresinski, que nous essayons de vivre à la Pierre d’Angle.  

Comme le disent les participants … 

« On est des croyants en marche sur les mêmes pas que le père Joseph. 

 Le père Joseph a connu la misère en famille. 

Il a fondé ATD, il a éveillé les personnes à avoir une dignité, à ne pas être assistées, à se prendre en charge, il voyait du bien en tout le monde. Il écoutait les gens au-delà des apparences, il accueillait les personnes telles qu'elles étaient, il les invitait à oser prendre la parole. 

Le père Joseph bouscule pour que l'on se mette en route, nous et d'autres. 

Il est allé voir les gens en politique, il voulait que tous aient un métier, que les enfants aillent à l'école et que les femmes soient belles, pensent à elles. 

A la Pierre d'Angle, on va vers les plus pauvres que soi, on écoute les gens, on parle, on partage la Bible, on prie ensemble, et on donne de l'amour et de l'amitié. » 

 

Pendant ce week-end, nous avons eu de longs échanges autour de cette phrase de l'évangile : « ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » Il y aurait donc comme un trésor caché aux sages et aux savants, et qui serait révélé aux tout-petits. Ensemble nous avons réfléchi à ce que pourrait être ce trésor.

Voici un début de réponse : 

« Jésus cache le Royaume de Dieu et se révèle aux tout-petits. Les petits sont les personnes qui rencontrent des difficultés dans la vie, ceux qui peinent à trouver du travail, les pauvres, les rejeter dans la vie quotidienne, ceux qui ont besoin, qui sont en attente. 

Les tout-petits sont des pauvres de cœur qui ont tellement, tellement, tellement, soif de l'amour des frères et de Dieu. Les petits écoutent mieux, Dieu est révélé à ceux qui sont avides de lui.  

Les sages et les savants ne reconnaissent pas Jésus à leurs côtés 

Le secret de Dieu c’est l'amour, la Parole, savoir déposer votre fardeau, ouvrir son cœur, la compréhension, le désir de Jésus-Christ, le regard sur l'autre, l'humilité, la louange » 

 

Ce week-end s'est terminé en action de grâce avec la célébration de la messe dominicale, merci Paul Agneray d’avoir partagé ce moment joyeux avec nous.  

Article publié par Valérie Mandin - Solidarité et Diaconie • Publié • 217 visites