Jour de Pâques

Christ ressuscité est annoncé

 

Actes 10, 34-43 ; Colossiens 3, 1-4 ; Jean 20, 1-9.

 

La fête de Pâques est la première fête chrétienne, avant même Noël : “Si Christ n’est pas ressuscité, vaine est notre foi”, affirmait Paul aux Corinthiens (1 Co, 15, 17). Avant d’arriver au jour de Pâques, la liturgie nous a proposé de vivre avec intensité les trois jours du triduum pascal : le jeudi saint, le vendredi saint et la vigile pascale.

 

La messe du jour de Pâques nous invite à méditer l’annonce faite par Pierre à Césarée, auprès du centurion Corneille et de sa famille. L’évangile invite à se rendre au tombeau comme Marie de Magdala. Son premier geste, d’incompréhension est de rendre compte auprès de Pierre qu’il s’est passé quelque chose. Jean, qui accompagne Pierre, fait alors la relation entre ce qu’il voit et les Ecritures : Il vit et il crut. Il faut sans doute comprendre que l’évènement vient éclairer le sens des Ecritures. C’est un évènement inattendu qui frappe les uns et les autres…

 

Même si quelque chose avait été annoncé, au matin de Pâques, aucun ne s’attendait à quoi que ce soit ! Les évangiles parlent de certaines expressions de Jésus, comme se réveiller, se relever, mais ils n’avaient pas compris ce dont il s’agissait : on a enlevé le Seigneur de son tombeau. Pourtant Marie Madeleine était une proche de Jésus comme le confirment plusieurs évangiles, d’ailleurs, ce sont les femmes que l’on retrouve aux derniers moments de la crucifixion, et ce sont les mêmes que l’on retrouvera au tombeau, selon les synoptiques.

 

Saint Jean parle autrement, un peu comme si Marie, la première, Marie seule en ce premier moment montrait le passage que chacun est appelé à faire, de la logique humaine et du corps mortel vers la foi en Christ ressuscité. C’est de cela que Pierre témoignera auprès de Corneille (Pierre ou l’Esprit-saint ? Pierre et l’Esprit-saint car Dieu a voulu avoir besoin des hommes pour qu’ils continuent la mission de Jésus (cf. Lumen Gentium 4).

 

Après avoir médité sur les textes de Pâques, nous sommes invités à devenir à notre tour des annonceurs de la Bonne Nouvelle. Ce qu’affirme Paul dans sa lettre au Galates ch.2, mais aussi Philippiens ch.1 : “Christ est annoncé !” EH

 

Fermer